Focus sur AMD ou Advanced Micro Devices

Advanced Micro Devices (AMD) tient sa place sur le marché des microprocesseurs depuis une cinquantaine d’années. Proposant une variété d’offres, celle-ci est directement concurrencée par Intel dans son activité.

Histoire d’AMD : une société créatrice de microprocesseurs

L’entreprise voit le jour en 1969 sous la direction de Walter Jeremiah Sanders. Depuis, AMD évolue en améliorant son offre au même rythme que celle des téléphones, ordinateurs et téléviseurs.

Résumé chronologique

En 1982, la société s’associera avec Intel pour créer ses premières puces informatiques. En 1991, la sortie de son propre microprocesseur nommé Am386 ayant des capacités similaires au microprocesseur 386 d’Intel enclenche la guerre entre les deux sociétés. Intel perdra cette bataille juridique. En 1996, AMD s’approprie NexGen à 781millions d’euros. En 2000, la sortie d’Athlon marquera le premier microprocesseur à 1 GHz. Et entre 2003 et 2008, la société s’investit dans la production de puces utilisables dans les serveurs et de cartes graphiques pour PC avec un contrat de 4,9 millions d’euros. En 2009, la société se heurte une nouvelle fois à Intel et échoppera d’une amende de 1,2 milliard d’euros pour avoir violé la loi antitrust. Et en 2014,la société décide de se diviser en deux sections distinctes. La première produira des processeurs pour PC et la deuxième orientera ses objectifs vers les équipements spécialisés.

Aux dernières nouvelles

Cette rivalité entre les deux entreprises (AMD et Intel) a abouti à un accord mutuel pour les brevets sur les puces. En 2020, pendant la crise reliée au Coronavirus, les actions de la société n’ont baissé que de 4,27 %.

AMD diversifie ses offres sur le marché des puces

Débutant sous la tutelle d’Intel, AMD s’est surdéveloppée avec le temps à partir de la sortie de sa puce x86_64. Aujourd’hui, elle tient les devants sur le marché des puces.

Dénominations des processeurs

Il y a deux types de processeurs : CPU et APU. L’APU (unité de traitement accéléré) intègre les graphiques Radeon. Pour Ryzen, le nom de la marque est suivi de son niveau ainsi que de son numéro SKU à 4 chiffres et d’un suffixe.

La série AMD Ryzen

C’est la gamme de processeurs la plus appréciée. En sortant en 2017, elle rivalise déjà avec la gamme Core d’Intel. Elle détient 4 niveaux : 3,5,7 et 9. Fabriquée par TSMC, elles sont à 7 nm par rapport à 10 nm et 14 nm chez Intel.

AMD Ryzen 3

C’est le plus abordable de tous. Il convient aux PC de bureaux ou domestiques à budget modéré. Ryzen 3 5300G est conseillé comme meilleure option, mais sa sortie tarde quelque peu.

AMD Ryzen 5

Il s’agit du compromis idéal pour les amateurs de performance mais limité sur le niveau budget. Il est parfaitement adéquat aux stations de travail et aux jeux. Ryzen 5 offre 6 cœurs et 12 threads à tous les niveaux.

AMD Ryzen 7

Celle-ci propose des processeurs hautes performances pour la création de contenu, les jeux de haute gamme et les stations de travail. Elle propose une option CPU et deux options APU. 8 cœurs et 12 threads à tous les niveaux.

AMD Ryzen 9

AMD Ryzen 9 déploie les performances maximales de la série. Elle supporte les charges intenses de travail, de plateforme de création de contenu ainsi que les jeux vidéo. Deux options sont disponibles : un processeur 12 cœurs à 24 threads ou un processeur 16 cœurs à 32 threads.

AMD Ryzen Threadripper

L’entreprise l’appelle également le « processeur le plus puissant au monde ». Avec un TDP maximum de 280 W, 32 cœurs et 64 threads, cette gamme est plus massive que les puces Ryzen. La configuration a été pensée pour intégrer le silicium et le noyau supplémentaire.

AMD Athlon

Il correspond aux petits budgets comme la simple navigation sur le web. A deux niveaux, gold et silver n’étant adaptés qu’aux systèmes OEM.

Du côté des entreprises, AMD Pro est une marque pour des séries de processeurs AMD créées pour elles. AMD Memory Guard s’assure de la sécurité, AMD Shadow Stack protège des attaques par flux de contrôle.

AMD Epyc

C’est une gamme de processeurs de serveurs uniquement pour les systèmes de serveur OEM. Elle s’apparente aux capacités de la gamme Threadripper mais évolue pour s’adapter aux demandes du marché des serveurs. Proposant jusqu’à 64 cœurs et 128 threads, leurs TDP atteignent 280 W. 

L’avenir des processeurs AMD

Anticiper, telle est la stratégie d’AMD. L’entreprise avance sûrement en collaborant avec TSMC pour les années à venir. La gamme Ryzen de la série 5000 détient les meilleurs avis. La dernière pépite dont AMD s’est approprié est Xilinx : un outil bénéfique pour la diversification de ses produits.

AMD, souverain dans l’univers des data centers

La concurrence éternelle entre AMD et Intel ne cesse de se renouveler chaque année. Prochainement, la sortie des puces de serveurs repositionnera les deux entreprises.

Entre AMD et Intel : concurrence, dépassements et développement

AMD s’est prononcé sur ses futurs produits en 2022 et 2023 : Milan-X et GPU MI200. En l’occurrence, il s’agit d’une puce spécialisée en calcul de haute performance et d’un accélérateur GPU. Mais le plus attendu est sans doute le serveur EPYC Genoa à 96 cœurs et créé sur l’architecture Zen 4.Sa sortie est prévue en 2022. L’entreprise s’est grandement développée dans la multiplication des cœurs de ses serveurs. De son côté Intel galère sur les rendements de ses nœuds 10 nm et 7 nm, et tarde sa progression dans le lancement de Sapphire Rapids.

D’autre part, la sortie d’EPYC Bergamo à 128 cœurs est prévue pour la fin de cette année 2022. Mais jusque-là, AMD devance Intel grâce à Gênes et Bergame qui détiennent plus de cœurs que Sapphire Rapids. Intel concocte actuellement Emerald Rapids, la nouvelle version améliorée de Sapphire Rapids, à 64 cœurs. Celui-ci ne sortira pas avant décembre 2022, et même pourrait être reporté en 2023 selon les dispositions de Sapphire Rapids.

Granite Rapids, la première puce de serveur basée sur 7nm chez Intel veut concurrencer Gênes et Bergame au nombre de cœurs. La première version est attendue en 2023. Cependant, il faut toujours compter les possibles embûches liées aux nœuds des processeurs de l’entreprise. Ce qui est prévu du côté d’AMD perturbera néanmoins cette nouvelle production. En effet, la rumeur circule sur EPYC Turin, qui porterait 256 cœurs. AMD n’ayant pas les mêmes problèmes qu’Intel prévoit une année 2023 peu différente de 2022. L’entreprise tient toujours les rennes et devancera encore son concurrent Intel.

Comment se positionne l’entreprise face à Intel ?

Les entreprises se basent plus sur les feuilles de route que sur les produits pour acheter. AMD a assuré en production avec peu de retard, tandis qu’Intel semble manifester le contraire. AMD tire ses avantages de son excellent rapport qualité/prix mais enracine surtout son succès dans sa réputation. Les années se sont succédées et l’entreprise a prouvé au monde la robustesse de sa chaîne d’approvisionnement au malheur d’Intel. Elle se tient donc à la tête sur le marché des serveurs et cela pour encore quelques années.

AMD toujours en tête à l’avenir ?

Se pourrait-il que cette avance qu’AMD détient puisse chanceler en 2022 et 2023 ? Probablement pas, selon les analyses des sorties de production et des innovations par rapport à Intel. D’une part, EPYC Genoa et Bergame devancent en nombre de cœurs. D’autre part, les avantages des nœuds AMD soutiennent ceux de Sapphire Rapids et d’Emerald Rapids prochainement. Seulement, sur le court terme, les potentiels risques de cette montée en croissance existent encore. Tout dépendra des conditions économiques qui semblent instables de jour en jour, ainsi que des possibles problèmes de fabrication. Jusque-là, l’entreprise peut se reposer sur son avance technologique et économique par rapport à sa rivale Intel.

Perspectives d’AMD sur le marché des puces d’intelligence artificielle en 2021-2027

Une étude de marché a été menée sur les avancées technologiques du marché des puces d’Intelligence Artificielle. L’intérêt est de calculer les taux de croissance.

Le rapport sur le marché des puces d’intelligence artificielle

Il se base sur une analyse des visions actuelles et futures de la production des puces d’intelligence artificielle. Une première et une deuxième recherche ont eu lieu avant cette étude. Ces prérecherches informent sur la taille, la part, les mouvements et les orientations de ce marché pour diverses parties. Et cela en tenant compte de tous les paramètres environnementaux macro et micro. Une étude détaillée des activités passées, des avancées technologiques, des possibles activités futures et de l’évolution de la législation concernée. Cette étude permettra de comprendre et prévoir la croissance des segments compris dans ce domaine.D’ici 2028, le marché mondial des puces d’IA devrait augmenter de 45%.

Les puces d’Intelligence Artificielle

Ce sont des puces créées pour les applications basées sur les réseaux de neurones artificiels ou ANN. Ces réseaux se sont basés sur le système neurologique humain. C’est aujourd’hui un domaine de l’intelligence artificielle composé de neurones artificiels. Ces puces arrivent sur le marché selon l’expansion exponentielle des demandes en rapport avec l’intelligence artificielle. Elles ciblent les sphères croissantes de la domotique, les maisons et villes intelligentes, l’essor de l’informatique quantique. Plusieurs facteurs influencent la croissance dans le rapport. L’on y considère aussi les rapports de négociations entre acheteurs et vendeurs, les nouvelles créations qui s’immiscent sur le marché. L’analyse de la concurrence existante constitue aussi une partie importante de cette étude.

Les fournisseurs les plus connus en puce d’Intelligence Artificielle sont Nvidia, AMD, Google, Intel, IBM, Apple, Qualcomm, NXP, Huawei, Samsung, NXP. Par type, il y a les processeurs GPU, ASIC et FPGA.

Les paramètres importants sur le marché des puces d’Intelligence Artificielle

Le rapport a pu déceler cinq paramètres importants. D’abord, la pénétration du marché qui regroupe les informations sur le répertoire des principaux produits des acteurs. Ensuite, l’évaluation concurrentielle, l’étude des stratégies commerciales et des segments géographiques des acteurs. L’innovation des produits qui comprend les études sur les futures productions, leur développement et les techniques de lancement sur le marché. L’innovation des marchés, comprenant les informations sur les marchés répartis sur diverses zones. Et enfin la diversification du marché, qui informe sur les nouveautés, les terrains inexploités ou récents ainsi que les investissements sur le marché des puces d’IA.

La contribution des mesures du gouvernement est aussi considérée dans ce rapport. Cette analyse des coûts du marché des puces d’IA s’est faite à la lumière de plusieurs paramètres. Il a fallu considérer les dépenses de fabrication, la main-d’œuvre, les matières premières utilisées, leurs prix ainsi que leurs fournisseurs.

Ce rapport étudie les fluctuations sur le marché des puces d’Intelligence Artificielle entre des périodes de prévision. Les menaces ainsi que les leviers qui agissent au sein du marché sont présentés pour des perspectives de croissance prévisionnelle.

Sources & crédits Source : thestreet - Crédit :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Pin It on Pinterest