IA

Elle a réussi à fuir la police pendant 30 ans, mais l’IA vient de la retrouver

Outil crucial des enquêtes criminelles, l'IA révolutionne la manière dont les fugitifs sont retrouvés.

L'intelligence artificielle a révolutionné de nombreux domaines, dont les enquêtes policières. Cela nous emmène en Allemagne, où cette évolution a permis de retrouver une fugitive.

L'IA, à la base d'une arrestation remarquable

En Allemagne, Daniela Klette fait parler d'elle. Fugitive depuis 30 ans, les journalistes et policiers tentent, mais en vain, de l'attraper. Du moins, jusqu'à ce que ces derniers unissent leurs forces en usant de méthodes différentes mais complémentaires. C'est là qu'un logiciel d'intelligence artificielle arrive à dénouer cette affaire.

Mais qui est cette femme ? Daniela Klette est une ancienne terroriste. Bien sûr, elle vivait sous un faux nom à Berlin. Malgré les avis de recherche, elle menait une vie tout à fait normale. Son arrestation survient alors après une longue période de tranquillité quand la police reçoit un renseignement.

On notera tout de même que c'est l'action des journalistes qui soulève le plus de questions quant aux méthodes d'enquête privilégiées.

L'outil qui fait tomber le voile

PimEyes, un logiciel d'intelligence artificielle, voilà l'outil qui a permis de retrouver Klette en 30 minutes. Bien que faisant l'objet de controverses, cette technologie démontre son efficacité. En quelques minutes, elle analyse les photos sur internet et trouve des correspondances.

Cela prouve, indéniablement, que l'intelligence artificielle offre des perspectives nouvelles pour la résolution d'enquêtes. Cependant, son usage suscite aussi des débats sur la vie privée et la sécurité.

Comme PimEyes, d'autres logiciels accélèrent aujourd'hui la recherche de fugitifs. Ils complètent le travail des enquêteurs mais sont encore loin de remplacer ces derniers. L'exactitude des résultats varie ainsi d'une situation à une autre. Certains outils peuvent même simuler le vieillissement des visages avec une précision étonnante.

Une question d'éthique qui pose souvent problème avec l'IA

Bien que l'IA soit prometteuse, elle pose des questions éthiques. La protection des données personnelles reste effectivement une préoccupation dans les gradins.

En France tout comme en Allemagne, les autorités explorent, de ce pas, l'utilisation de l'IA dans le respect des cadres légaux. Les outils internes sont souvent privilégiés pour une meilleure maîtrise des données.

Newsletter

Envie de ne louper aucun de nos articles ? Abonnez vous pour recevoir chaque semaine les meilleurs actualités avant tout le monde.

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *