gemini

Gemini : Tout sur la plateforme de cryptomonnaies en pleine expansion

Gemini est une plateforme de trading en pleine expansion. Actuellement, on peut y échanger plusieurs cryptomonnaies.

Gemini fait allusion au signe astrologique Gémeaux ainsi qu’au programme spatial de la NASA. Cela étant, Gemini est avant tout une plateforme de trading au sein de laquelle on peut échanger plus de 60 cryptomonnaies. La principale concurrente actuelle de Coinbase dispose de sa propre monnaie : le dollar Gemini. Dans ce dossier, on va faire un tour d’horizon sur la plateforme, ses produits, ses avantages et inconvénients.

Qu’est-ce que Gemini ?

En 2015, les jumeaux Winklevoss, Cameron et Tyler ont décidé de lancer une plateforme d’échanges de cryptomonnaies. C’est ainsi que Gemini Trust Co. ou plus simplement Gemini. a vu le jour. Il s’agit d’une plateforme privée où l’on peut échanger, acheter, vendre ou stocker des monnaies cryptographiques tout en s’assurant de leur sécurité. En effet, les cryptos les plus utilisées telles que le Bitcoin ou l’Ethereum peuvent s’y échanger en toute sûreté.

Un large éventail de services est à la disposition des utilisateurs, que ce soit pour les traders chevronnés ou pour les simples investisseurs occasionnels. En plus, la structure de frais est bien distincte, selon le service proposé. Une application mobile et une application de paiement sont aussi mises à la disposition des clients. Ils doivent toutefois utiliser la propre monnaie de la plateforme : le dollar Gemini. Ce dernier étant une pièce stable en ce sens qu’il est lié au dollar américain.

Il faut cependant noter que les utilisateurs peuvent se rendre directement sur le marché via son site Web. De la sorte, les échanges de cryptomonnaies, mais également l’épargne, peuvent s’opérer via le site Web. Il faut aussi souligner les principaux arguments en faveur de Gemini qui tournent autour de la liquidité et la sécurité des transactions.

Gemini, une plateforme hybride ?

Gemini est un mot anglais qui signifie Gémeaux, le signe astrologique qui représente des jumeaux. En se basant sur ce concept, on peut tirer le nom du fait que ses fondateurs soient des jumeaux. Mais en réalité, c’est plutôt le programme spatial de la société, Gemini Space Station, qui en est l’origine.

La plateforme intègre à la fois les cryptomonnaies et les monnaies conventionnelles, le dollar américain en l’occurrence. Par conséquent, on peut la considérer comme une plateforme hybride. En effet, on peut échanger des dollars américains contre des bitcoins sur Gemini. Quant aux échanges, la majorité des combinaisons de devises incluent le dollar, le BTC ou l’ETH, sachant que Gemini dispose d’une vingtaine de combinaisons de paires de devises.

Une plateforme en pleine expansion

Souhaitant rivaliser les plus grandes plateformes de cryptomonnaies telles que Coinbase et Kraken, les patrons de Gemini tiennent à mettre les points sur le « i ». Les jumeaux Winklevoss soulignent ainsi que le Département des Services Financiers de l’Etat de New York ou NYDFS a agréé la plateforme et y impose ses règlements. D’autres autorités de supervision des services financiers y apportent également leur soutien en matière de réglementation. On peut par exemple mentionner l’assurance pour les actifs de cryptomonnaies de ses clients.

En ce qui concerne ses plans d’expansion, Gemini a commencé à entrer dans le cercle des échanges internationaux après une année d’exercice seulement. En 2016, la plateforme a effectué des échanges au Canada et au Royaume-Uni. Peu après, elle a gagné du terrain dans le continent asiatique comme à Hong Kong, à Singapour, en Corée du Sud et au Japon. Les opérations se sont étendues dans plus de 60 pays dans le monde entier à la fin de l’année 2021.

Ce n’est toutefois pas la seule stratégie expansionniste de Gemini. Elle a aussi introduit d’autres services comme les ventes aux enchères quotidiennes de Bitcoin et d’Ethereum, respectivement en 2016 et 2017. C’est d’ailleurs la première plateforme à réaliser ce genre d’opérations.

Le trading sur la plateforme

En termes de trading, la plateforme est fonctionnelle en tout temps, c’est-à-dire 24/24h et 7/7j. Néanmoins, il peut y avoir des interruptions occasionnelles lors des séances de maintenance. Sur Gemini, un ordre de marché standard obtient immédiatement le meilleur prix du marché disponible. Cependant, elle fournit aussi différentes sortes d’ordres à cours limité. On peut citer les ordres à cours limités immédiats (CIO), les ordres à cours limités de fabrication ou d’annulation (MOC) et les ordres à cours limités aux enchères uniquement (AO).

A la différence de ses concurrents, Gemini ne permet pas d’effectuer le trading sur marge, ni le trading à découvert. De ce fait, tous les ordres émis sur la plateforme doivent être financés en totalité.

Pour s’assurer de la sécurité de ses utilisateurs, Gemini utilise ce qu’on appelle le « stockage à froid ». Il s’agit d’un stockage hors ligne de la cryptomonnaie des utilisateurs contre une conservation assurée de leur argent. Le dépôt de cryptos dans un compte Gemini nécessite la création d’une adresse de dépôt exclusive sur la même plateforme. Après cela, il peut commencer le transfert depuis son portefeuille vers l’adresse ainsi créée.

Gemini et son service de dépositaire

Le service de dépositaire constitue un autre service que Gemini met à la disposition de ses clients. Le NYDFS autorise Gemini à détenir les actifs numériques d’un client en fiducie pour ce client. Cette commission impose par ailleurs des conditions telles que le respect des mesures de cybersécurité et des exigences en matière de réserves et de normes de conformité bancaire par Gemini.

Une banque à charte de l’État de New York, State Street, entretient une relation avec Gemini. Cette dernière y détient les fonds de ses clients. Puisque la plateforme adhère aux exigences bancaires conventionnelles, l’argent des clients bénéficie obligatoirement de réserves de trésorerie adéquates, quelle que soit sa forme.

Les comptes de dépôt ordinaires chez Gemini ne coûtent rien. Cependant, il existe un compte de dépôt séparé ou un stockage à froid où le stockage se fait hors ligne et en toute sécurité. Ce type de service est proposé aux grands clients institutionnels tels que les fonds d’investissement, les fonds spéculatifs et les fonds négociés en bourse.

Quid des frais ?

Gemini applique des frais distincts à chaque service. En deçà d’un million de dollars, les frais de compte se situent à 0,250 % pour les achats et à 0,100 % pour les ventes. Lorsqu’il s’agit de participer à des ventes aux enchères, les frais montent à 0,15 %. Toutefois, lorsque la valeur de la transaction paraît plus élevée, Gemini ne facture pas de frais.

Avec l’application Gemini Pay, les clients peuvent régler leurs achats en cryptomonnaies (bitcoin, litecoin, ethereum, zcash, etc.). Comme Gemini Pay fait partie des applications gratuites, elle a été conçue pour les appareils iOS et Android. En parallèle, ces derniers peuvent effectuer leur paiement via le dollar Gemini. Cette monnaie spécifique à la plateforme est moins volatile, en raison de son lien avec le dollar américain.

En plus de l’application mobile, les transactions peuvent être effectuées directement via le site web. L’avantage de l’application mobile tient au fait qu’elle offre une grande liberté pour les transactions. Vous pouvez y accéder de n’importe où et à tout moment.

Gemini et ses programmes d’expansions

Au-cours de ses premiers mois d’existence, Gemini était plus une bourse destinée aux traders institutionnels et les traders individuels n’y avaient pas de place. Au fil du temps, cette tendance a basculé. Pas plus tard qu’en décembre 2021, la plateforme a recensé plus d’une soixantaine de cryptos que les utilisateurs peuvent échanger à tout moment. Cette expansion a fait naître un mode de paiement plus aisé, l’application Gemini Pay.

Cette application devient de plus en plus utilisée dans le monde du trading d’une part, mais aussi, d’autre part, dans le secteur de la vente. Ainsi, le nombre de détaillants qui acceptent Gemini Pay avoisine les 30.000 à savoir Petco et Bath & Beyond entre autres.

Une autre nouveauté chez Gemini, c’est son partenariat avec TaxBit. TaxBit est une société qui se propose d’assister les clients de Gemini à calculer les impôts liés à la cryptographie qu’ils doivent payer.

Mais ce n’est pas tout, l’année 2021 a été marquante pour la société car elle a pu offrir à ses clients un nouveau produit, l’épargne EARN. Le service propose un plan d’épargne en cryptomonnaie dont les intérêts s’élèvent à 8,05% annuel. A part cela, un autre produit est en cours de préparation, la carte de crédit Gemini.

Avantages et inconvénients de Gemini

Comme toute plateforme, Gemini possède à la fois des avantages et des inconvénients. D’abord, elle permet de trader dans bon nombre de combinaisons de devises. Toutes les transactions au sein de la plateforme peuvent se faire autant avec des cryptos, comme le bitcoin ou le litecoin, qu’avec le dollar Gemini.

En outre, Gemini est plus que certain de la sécurité des avoirs de ses clients. Que ce soit dans l’un des 50 Etats des Etats-Unis ou dans un autre pays étranger, Gemini est toujours facile à accéder. Par ailleurs, on peut effectuer des achats et des ventes de plus de 60 cryptomonnaies.

Cependant, la plateforme souffre de certains handicaps tels que l’absence du trading à découvert. En plus, sur Gemini, les frais de transaction ne sont pas toujours les meilleurs. Certains peuvent s’avérer plus élevés que les autres plateformes. Malgré cela, elle reste la concurrente la plus redoutable de Coinbase.

Les déboires judiciaires de Gemini

IRA Financial Trust poursuit l’échange de cryptomonnaie Gemini pour un prétendu échec à protéger ses clients d’un braquage qui a entraîné le vol de 36 millions de dollars en crypto. La plainte indique que Gemini a exercé une forte pression pour que celle-ci utilise l’API de Gemini afin que ses systèmes puissent mieux gérer l’accueil des clients. 

Selon IRA, cette interface présentait une « faille fatale » sous la forme d’une clé maîtresse qui aurait permis aux détenteurs de contourner les protections de sécurité de Gemini. Cela leur donnait la possibilité de « transférer et retirer des actifs cryptographiques sans obtenir l’autorisation de second facteur d’un client. » Gemini a fourni à l’IRA cette clé maîtresse, mais l’IRA affirme n’avoir jamais été informée de son « pouvoir ».

La plainte de l’IRA indique que des pirates ont mis la main sur sa clé maîtresse et auraient été en mesure « d’exploiter les vulnérabilités de l’API de Gemini ». Le résultat a été que les malfaiteurs « ont transféré des dizaines de millions de dollars de Bitcoin et d’Éther appartenant à des centaines de clients sur un seul compte de retraite de client, puis ont retiré tous ces actifs. »

Gemini ne fait pas seulement face à une poursuite de l’IRA, mais aussi de la Commodity Futures Trading Commission (CFTC). Cette dernière a intenté une poursuite contre l’entreprise pour avoir prétendument présenté de manière inexacte certains détails de son contrat d’échange et de son contrat à terme. 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Pin It on Pinterest