Technician plug in CPU microprocessor to motherboard socket. Workshop background

Genoa le nouveau processeur AMD séduit Google et Microsoft

AMD vient de lancer son tout nouveau processeur nommé « Genoa » et tacherait notamment à ce que Google Cloud et Microsoft soient parmi ses clients.

Genoa d’AMD : de meilleures performances pour Google et Microsoft

Advanced Micro Devices (AMD) déploie sa dernière puce de data center, un processeur EPYC de quatrième génération baptisé « Genoa ». Dès lors, dans le cadre de ce nouveau projet, l’entreprise a déclaré qu’Azure de Microsoft, Google Cloud ainsi qu’Oracle feront partie de ses clients.

Selon la directrice générale Lisa Su, Genoa est considérablement meilleure que la puce précédente. Elle s’est notamment référée aux performances ainsi qu’à l’efficacité énergétique du nouveau produit. Or, d’après elle, cela provoque une grande réduction de diverses dépenses. « Ce que cela signifie pour les entreprises et pour les data center cloud, c’est que cela se traduit par une réduction des dépenses d’investissement, des dépenses d’exploitation et du coût total de possession », a-t-elle déclaré.

pcloud black friday 2022

AMD trouve une bonne voie

Les actions du groupe AMD ont haussé d’environ 14 %. Par ailleurs, l’indice Philadelphia SE Semiconductor a grimpé de 8,7 %. En fait, le nouveau processeur Genoa d’AMD est sorti à un bon moment pour l’entreprise. Effectivement, celui-ci a été lancé pendant que la dernière puce de data center (une offre similaire) rivale a connu ses retards. Il s’agit notamment de celle d’Intel, portant le nom de « Sapphire Rapids ».

Un analyste de TECHnalysis Research, Bob O’ Donnell a donné son avis sur le sujet. Selon lui, AMD a fait un énorme bond en termes de performances avec cette dernière génération de puce Genoa. Et ce, en plus d’après lui, pas seulement par rapport à son rival Intel mais aussi par rapport à leur génération précédente. D’ailleurs, ceci rend la viabilité d’une solution basée sur AMD beaucoup plus réelle, poursuit l’analyste.

 Une bonne place sur le marché

AMD a lancé sa toute première puce de data center EPYC pendant l’année 2017. Depuis lors, l’entreprise n’a cessé de gagner des parts de marchés et ce, en dépens d’Intel. Elle a réalisé des percées particulièrement fortes auprès des fournisseurs de services cloud.

Il y a effectivement des analyses qui le prouvent. En fait, d’après le cabinet d’études IDC, la part de marché d’AMD sur les puces est passée de zéro en 2016 à environ 29 % l’année précédente. Cela concerne notamment les puces basées sur l’architecture x86 et qui sont utilisées pour les services cloud. Le cloud étant, à l’heure actuelle, l’un des plus grands domaines de croissance pour les semi-conducteurs. « IDC s’attend à ce qu’AMD reste sur la bonne voie et continue de gagner des parts de marché dans les déploiements de cloud public », a déclaré Ashish Nadkarni, analyste des data center et du cloud chez IDC. Cela dit, avec les performances bien meilleures du nouveau processeur Genoa d’AMD, reste à voir jusqu’où ira sa croissance et sa domination sur le marché.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Pin It on Pinterest