Accueil > Sécurité > Gmail : Google avoue que les développeurs ont accès à vos données
google gmail data

Gmail : Google avoue que les développeurs ont accès à vos données

Could not resolve host: public.newsharecounts.comCould not resolve host: public.newsharecounts.com

Les données des utilisateurs de Gmail restent accessibles aux développeurs tiers. C’est ce que vient d’avouer Google, interrogé par le Sénat américain autour de sa politique de protection des données personnelles.

Depuis 2017, Google a cessé de scanner les comptes d’utilisateurs de son service Gmail pour récupérer des mots-clés. Cependant, la firme vient d’avouer aux sénateurs américains qu’elle continue à laisser les développeurs tiers accéder à ces données.

Selon le représentant de l’entreprise, Google ouvre une enquête lorsqu’un comportement suspect est détecté. De plus, lorsqu’une application est suspendue, la firme avertit les utilisateurs afin qu’ils interdisent l’accès aux données à cette application.

Le géant de Mountain View demande aussi leur consentement aux utilisateurs avant d’installer des extensions tierces pour Gmail. En théorie, les développeurs tiers qui créent ces extensions sont donc obligés d’informer les utilisateurs sur la façon dont leurs données Gmail seront collectées et partagées. De fait, tant que les développeurs font preuve de transparence à ce sujet, ils sont autorisés à partager les données avec des tiers.

Gmail : Google ne peut préciser combien de développeurs enfreignent les règles

gmail donnés développeurs

Cependant, l’entreprise américaine n’a pas été en mesure de préciser combien de développeurs enfreignent les règles qui régissent cette pratique. Or, c’est ce que veulent savoir les législateurs et régulateurs américains afin de déterminer si Google doit faire l’objet d’une sanction.

Depuis le scandale de l’affaire Facebook / Cambridge Analytica, survenu en mars 2018, les autorités et les régulateurs américains se penchent assidument sur la façon dont les entreprises technologiques gèrent et protègent les données personnelles de leurs utilisateurs.

Le 26 septembre 2018, Google devra répondre à une nouvelle série de questions dans le cadre d’une audition auprès du Senate Commerce Committee. Les entreprises Apple, Twitter et AT&T sont également convoquées.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Send this to a friend