Zeewolde data center

Un hyperscaler américain projette d’établir un large data center à Zeewolde

Une société américaine anonyme projette la construction d’un data center à grande échelle à Zeewolde, province du Flevoland, au cœur des Pays-Bas. L’infrastructure est prévue pour couvrir cinq salles de données et pour une puissance de 200MW.

Le projet sera construit en plusieurs phases sur une durée maximum de huit ans. Une voie d’accès provisoire est actuellement en cours de construction en prévision des chantiers supplémentaires prévus plus tard dans l’année. La commune de Zeewolde a communiqué les plans pour le bâtiment du data center.

Data center à Zeewolde : l’identité de la société reste inconnue

L’identité de la société à l’origine du projet n’a pas pu être confirmée. Le journal local stipule que lors des entretiens avec les travailleurs locaux, les responsables américains n’ont utilisé que leur prénom lors des appels vidéo dans le but de faciliter les opérations.

Selon l’estimation, le chantier devrait prendre sept ans et emploiera entre 1000 et 1200 personnes tout au long de son exécution. Ensuite, le projet permettra de créer plus de 400 nouveaux postes à durée indéterminée. Les documents relatifs à la conception montrent que le data center à large échelle de Zeewolde disposera d’une superficie comprise entre 175 000 et 250 000 mètres carrés au moins.

La même annonce spécule que Facebook serait derrière le projet. Ce n’est seulement qu’une supposition puisque Facebook avait autrefois eu des antécédents sur la politique de confidentialité des données en Europe.

À propos du data center de la société anonyme

Ce nouveau data center est construit à seulement quelques mètres du projet de champ d’éolien de Zeewolde, d’une puissance de 322 MW. L’entreprise anonyme s’est engagée à faire fonctionner l’installation avec de l’énergie 100 % renouvelable. Toutefois, aucun protocole de coopération avec les exploitations voisines n’a été annoncé pour le moment.

« Les data center de ce genre participent à la création d’emplois dans un marché à fort potentiel de développement« , a annoncé le conseiller municipal Egge Jan de Jonge. Selon lui, l’aménagement de 166 hectares à Trekkersveld IV pourrait accueillir environ 420 salariés dans la région.

L’infrastructure utilisera essentiellement le système de refroidissement à air conditionné. En période de chaleur, elle passera au système de refroidissement hydraulique. La société prévoit d’utiliser en priorité les eaux superficielles et prévoit de construire des infrastructures pour le stockage de l’eau. Le recyclage de la chaleur résiduelle fait également partie du programme, et une tierce partie sera chargée d’installer l’infrastructure nécessaire.

Pin It on Pinterest