Accueil > Business > IA 2019 : tendances et prédictions pour l’intelligence artificielle
intelligence artificielle ia 2019

IA 2019 : tendances et prédictions pour l’intelligence artificielle

En 2019, l’intelligence artificielle va continuer à évoluer et son impact sur la société et les entreprises va s’amplifier. À n’en point douter, il s’agira d’une année charnière pour cette technologie nouvelle. Découvrez toutes les tendances et prédictions pour l’IA en 2019.

En 2018, l’intelligence artificielle a connu une formidable évolution. Cette technologie nouvelle était sous le feu des projecteurs tout au long de l’année, avec des applications toujours plus surprenantes et révolutionnaires. En 2019, la tendance n’est pas près de s’inverser. L’IA va continuer à faire couler beaucoup d’encre, et à se frayer une place de choix dans tous les secteurs. Sans plus attendre, découvrez nos prédictions pour le marché de l’intelligence artificielle en 2019.

Cliquez ici pour un accompagnement sur le RGPD

IA 2019 : les enceintes connectées restent le principal cas d’usage auprès du grand public

En 2018, les enceintes connectées comme Google Home et Amazon Echo se sont rapidement démocratisées. Grâce à l’intelligence artificielle, ces appareils sont en mesure de répondre aux requêtes vocales des utilisateurs : recherches web, contrôle des objets connectés de la Smart Home…

En 2019, les analystes estiment que les  » Smart Speakers  » deviendront la catégorie d’objets connectés à la croissance la plus rapide. D’ici la fin de l’année, on estime que plus de 250 millions d’unités seront en circulation au total. Avec plus de 164 millions d’unités vendues pour un prix moyen de 43 dollars, les revenus générés atteindront 7 milliards de dollars. Ceci représente une hausse de 63% par rapport à 2018.

IA 2019 : l’intelligence artificielle fait ses premiers pas en entreprise

ia entreprise 2019

Selon une étude McKinsey pour 2018, plus de 47% d’exécutifs affirment que leur entreprise utilise l’IA pour au moins un cas d’usage. Cependant, seuls 21% déclarent avoir déployé cette technologie dans plusieurs départements de leurs entreprises.

Pour 2019, selon une étude PwC, 20% d’exécutifs comptent utiliser l’intelligence artificielle à partir de 2019. Parmi celles utilisant l’intelligence artificielle, 70% obtiendront ces capacités d’IA par le biais du Cloud. Ceci leur permettra d’en profiter plus facilement et rapidement. De plus, 65% vont créer des applications IA en utilisant des services Cloud de développement.

D’ici 2020, selon Deloitte, le taux de pénétration des logiciels IA et des services de développement IA atteindra entre 87 et 83% respectivement. De même, d’après RELX, 55% des gouvernements affirment avoir connaissance de l’IA sans pour autant l’utiliser, et 37% l’utilisent.

Seuls 15% des entreprises ont nommé un leader IA unique pour toute l’entreprise, tandis que 3% avouent ne pas être sûrs de savoir qui est responsable. En outre, 24% déclarent que leurs efforts IA sont dirigés par un  » centre d’excellence  » dédié.

Pour l’heure, selon McKinsey une majorité d’entreprises (58%) déclarent que moins d’un dixième du budget numérique de leur organisation est investi dans l’intelligence artificielle. Toutefois, 71% s’attendent à ce que les investissements IA augmentent dans les années à venir. Toutefois, selon RELX, seuls 18% des leaders senior prévoient d’augmenter leurs investissements dans l’IA et le Machine Learning.

Concernant les cas d’usage, 46% des exécutifs déclarent utiliser l’IA pour gérer les risques, détecter la fraude, ou encore pour lutter contre les menaces de cybersécurité. Selon RELX, les trois cas d’usage les plus populaires pour l’IA et le Machine Learning sont l’augmentation de l’efficience ou la productivité des employés (51%), les prises de décisions mieux informées (41%) et le streamlining des processus (39%).

Selon McKinsey, les trois applications d’intelligence artificielle les plus déployées en entreprise à ce jour sont l’automatisation robotique RPA, la vision par ordinateur, et le Machine Learning. D’après RELX, même si 88% des leaders seniors interrogés estiment que l’IA aide leurs entreprises à devenir plus compétitives, seuls 56% utilisent actuellement ces technologies émergentes.

Enfin, concernant les freins à l’adoption de l’IA en entreprise, 43% citent l’absence d’une stratégie claire tandis que 42% évoquent le manque d’experts qualifiés. Ces barrières devront être surmontées pour que l’IA se démocratise réellement en entreprise.

IA 2019 : l’intelligence artificielle crée de l’emploi

Selon LinkedIn, en 2018, six emplois émergents sur 15 sont liés à l’intelligence artificielle. Près de 38% des entreprises estiment que l’IA va provoquer une augmentation de leur nombre d’employés, et seuls 19% estiment au contraire que l’IA va mener à des licenciements.

Cependant, selon PWC, 31% des entreprises craignent de ne pas trouver d’experts qualifiés pour répondre à leurs besoins au cours des cinq années à venir.

IA 2019 : les compétences en IA sont très recherchées

startups ia 2019

Selon LinkedIn, entre 2015 et 2017, la demande de compétences en IA a rencontré une croissance de 190%. La maîtrise du Machine Learning est la compétence la plus demandée en termes de quantité. Actuellement, selon Diffbot, on compterait un peu plus de 720 000 personnes qualifiées en Machine Learning à l’échelle mondiale.

Toutefois, la demande en Deep Learning augmente plus rapidement. Ainsi, selon l’AI Index 2018, le nombre d’offres d’emploi nécessitant des compétences en Deep Learning a été multiplié par 35 entre 2015 et 2017.

Cliquez ici pour un accompagnement sur le RGPD

IA 2019 : de plus en plus de startups IA

Actuellement, Crunchbase répertorie 6305 startups d’intelligence artificielle, 230 acquisitions par Google, 214 par Microsoft, et 91 par Intel. Entre janvier 2015 et janvier 2018, le nombre de startups IA active a été multiplié par 2,1 tandis que le nombre total de startups actives a été multiplié par 1,3.

Ainsi, alors que la croissance du nombre de startups actives est restée à peu près stable, le nombre de startups IA a augmenté de façon exponentielle. Entre 2013 et 2017, le nombre de levées de fonds dans le domaine de l’IA a été multiplié par 4,5 tandis que le nombre de levées de fonds global a été multiplié par 2,08x.

IA 2019 : l’impact de l’intelligence artificielle sur la société

Selon une étude Pew, près de 63% des experts en IA déclarent espérer que la plupart des individus deviendront meilleurs grâce à l’IA d’ici 2030. Cependant, 37% n’en sont clairement pas convaincus.

De manière intéressante, l’AI Index 2018 révèle que les articles des médias sur l’IA sont devenus 2,5 fois plus positifs entre 2016 et 2018. On peut donc dire que la perception de l’IA par la société est de plus en plus positive, même s’il faudra attendre plusieurs années pour découvrir si son impact sur la société se révèle positif ou négatif.

impact ia 2019

IA 2019 : vers une intelligence artificielle plus transparente

Près de 37% des exécutifs interrogés par PWC déclarent que leur priorité est de s’assurer que leurs systèmes IA soient dignes de confiance. De même, 61% aimeraient créer des modèles IA transparents et explicables et 55% souhaitent créer des systèmes IA éthiques, légaux et compréhensibles.

Cependant, selon McKinsey, seuls 16% des employés font confiance aux résultats générés par l’IA. On peut donc souligner un manque de confiance envers l’intelligence artificielle.

Ce manque de confiance freine la démocratisation de l’IA, notamment lorsqu’elle implique l’exploitation de données humaines. On déplore notamment un problème de  » boîte noire  » lié au fait que le fonctionnement de l’intelligence artificielle reste mystérieux pour la majorité.

Pour que le potentiel de l’IA soit pleinement exploité, il est nécessaire que l’on puisse comprendre comment et pourquoi nos données sont exploitées. Or, paradoxalement, ce qui rend l’IA particulièrement utile est sa faculté à établir des connexions qui ne sont pas forcément évidentes et peuvent même parfois sembler contre-intuitives.

En plus de rassurer le grand public, une meilleure transparence des systèmes IA permettra aux entreprises et aux chercheurs de profiter d’une meilleure exposition des  » préjugés  » qui peuvent corrompre les données ou les algorithmes. D’ailleurs, plusieurs études prouvent que beaucoup d’entreprises hésitent à utiliser l’intelligence artificielle par peur de devoir faire face à leurs responsabilités légales dans le futur si la technologie est ensuite jugée injuste ou non éthique.

En 2019, notamment suite à l’entrée en vigueur du RGPD dans l’Union européenne, il est probable de constater l’émergence de mesure conçues pour améliorer la transparence de l’IA. Par exemple, en 2018, IBM a dévoilé une technologie conçue pour améliorer la traçabilité des décisions prises par son IA OpenScale. Ce concept permet d’obtenir des insights en temps réel sur les décisions prises, mais aussi sur la façon dont elles sont prises, dont les connexions entre les données sont utilisées, et sur les préjugés potentiels dans les informations.

Cliquez ici pour un accompagnement sur le RGPD

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Send this to a friend