ia gaming jeu vidéo intelligence artificielle

[Dossier]IA et gaming : les meilleures intelligences artificielles du Jeu Vidéo

L’intelligence artificielle révolutionne le monde du gaming. Découvrez comment l’IA est utilisée dans l’industrie du jeu vidéo, et une sélection des meilleures intelligences artificielles de l’histoire vidéoludique.

Depuis ses débuts, le jeu vidéo a toujours eu pour essence l’affrontement entre l’homme et la machine. Les jeux multijoueurs n’existaient pas au commencement, et le seul adversaire possible était l’ordinateur.

Au fil des décennies, même si les jeux en ligne sont devenus les plus populaires, les intelligences artificielles de jeux vidéo n’ont cessé de s’améliorer.

Aujourd’hui, les IA les plus avancées sont capables de contrôler des armées entières, de piloter des voitures de course, de dégainer plus vite que leurs ombres ou de faire pleuvoir les coups dans les jeux de combat.

L’intelligence artificielle a peu à peu progressé dans le gaming, au point de surpasser l’humain sur certaines catégories de jeux. Grâce aux avancées dans le domaine du Deep Learning, l’IA de Google Deepmind est capable de battre pratiquement n’importe quel joueur sur Starcraft 2.

De même, l’intelligence artificielle créée par OpenAI rivalise avec les champions du monde du jeu DOTA 2. Ces IA se sont entraînés contre elle-mêmes pendant l’équivalent de centaines d’années, grâce aux techniques d’apprentissage par renforcement et de calcul parallèle.

La célèbre saga Age of Empires de Microsoft illustre parfaitement l’évolution de l’IA dans les jeux vidéo. Alors qu’elle n’était pas toujours au point dans les premiers opus, l’intelligence artificielle du quatrième volet, paru en octobre 2021, s’améliore à chaque partie et pourrait devenir imbattable.

Au-delà de son statut de divertissement, le jeu vidéo témoigne du changement de rapport de force dans la bataille entre l’humain et la machine. À travers ce dossier découvrez, les IA les plus avancées du monde du gaming et celles qui ont marqué son histoire…

À quoi sert l’IA dans les jeux vidéo ?

L’intelligence artificielle joue un rôle clé dans les jeux vidéo, et ses applications sont multiples. Tout d’abord, les actions et réactions des personnages non joueurs sont très souvent contrôlées par une IA dans les jeux vidéo modernes. C’est ce qui leur confère un réalisme et une humanité.

En outre, l’IA peut être utilisée pour prédire les actions du joueur, pour améliorer les graphismes, pour résoudre les problèmes de gameplay et bien plus encore. Les récentes avancées dans la recherche en IA et le Deep Learning ont ouvert de nouvelles possibilités pour l’industrie du gaming…

De manière générale, le but de l’IA dans le jeu vidéo est d’améliorer l’expérience pour les joueurs. À l’heure où les appareils utilisés pour le gaming se multiplient, cette technologie est devenue particulièrement importante.

Les joueurs réclament des expériences de jeux sur un grand nombre de plateformes, y compris sur mobile ou casque VR. Grâce à l’IA, les développeurs peuvent créer des expériences dignes d’une console de jeu sur tous les types d’appareils.

L’intelligence artificielle est de plus en plus utilisée dans les jeux vidéo, et apporte des bénéfices aux entreprises. Selon les prédictions, l’industrie du gaming pourrait devenir l’une des plus lucratives d’ici 2026. Le marché pourrait atteindre une valeur de 314 milliards de dollars, et les investissements ne cessent de s’accroître.

Les applications de l’IA dans les jeux vidéo

L’une des principales applications de l’IA dans les jeux vidéo est l’amélioration des graphismes. Grâce au Deep Learning, les modèles 3D peuvent être transformés en photos réalistes.

Pour le jeu Grand Theft Auto 5, Rockstar a créé un réseau de neurones capable de recréer Los Angeles et la Californie du Sud de façon détaillée.

En outre, la technique de l’AI upscaling permet d’améliorer la définition d’une image grâce aux algorithmes. Le but est d’augmenter le nombre de pixels.

L’intelligence artificielle peut aussi être utilisée pour créer des niveaux dans les jeux vidéo. La Génération Procédurale de Contenu consiste à utiliser différentes techniques pour générer de vastes environnements en monde ouvert, de nouveaux niveaux, et autres éléments.

Cette technique est très utilisée pour les jeux vidéo récents. Elle permet de créer des jeux « open world » beaucoup plus rapidement. En guise d’exemple, on peut citer No Man’s Sky dans lequel l’IA crée de nouveaux niveaux dynamiquement à mesure que le joueur progresse.

En outre, les développeurs utilisent l’IA pour créer des scénarios et des situations. L’IA est souvent utilisée pour les histoires interactives. Dans ce type de jeu, le joueur peut influencer le cours des événements par le biais de ses décisions ou de ses répliques dans les dialogues.

L’analyse de texte est utilisée par les algorithmes IA, qui produisent ensuite des scénarios basés sur de précédentes expériences narratives. L’un des exemples les plus connus est AI Dungeon 2, basé sur une technologie de génération de texte développée par OpenAI. Cette IA a été entraînée sur les romans de la collection Un Livre Dont Vous Êtes le Héros.

Un autre cas d’usage de l’intelligence artificielle est l’optimisation et l’équilibrage. Les algorithmes peuvent prédire les conséquences du choix d’un joueur, et prendre en compte ses émotions ou d’autres éléments extérieurs comme la météo du monde réel.

Dans le mode Ultimate Team de FIFA, les personnalités des joueurs d’un club de football sont prises en compte pour calculer l’alchimie de l’équipe. L’humeur et l’ambiance du club varient selon le résultat des jeux, ou d’autres éléments comme les interactions entre les joueurs.

Une passe réussie soudera les liens entre les joueurs, tandis qu’un dribble raté pourra semer la discorde. Ainsi, une équipe peut être vaincue par un adversaire plus faible techniquement si son moral est au plus bas. L’IA ajoute ici une nouvelle complexité.

Enfin, dans un futur proche l’intelligence artificielle va révolutionner un aspect important des jeux vidéo : les personnages non joueurs. Ces PNJ sont actuellement pré-programmés ou scriptés dans la plupart des jeux, mais ils seront bientôt dotés d’une véritable IA.

Ceci rendra leur comportement imprévisible, et les interactions seront beaucoup plus amusantes. Plusieurs studios de jeux vidéo utilisent déjà l’IA pour leurs jeux, comme EA qui utilisent l’imitation pour entraîner les PNJ du jeu SEED.

Cette méthode va aussi accélérer considérablement la création de personnages, puisqu’il ne sera plus nécessaire de coder leur comportement.

Technologies et méthodes IA utilisées dans le gaming

Parmi les premières techniques d’intelligence artificielle utilisées dans l’industrie du gaming, on peut citer les algorithmes de pathfinding ayant permis aux PNJ de trouver leur chemin seuls. Le scripting, les systèmes experts et les techniques de « vie artificielle » comptent aussi parmi les toutes premières méthodes employées par les développeurs afin de gagner du temps et d’ajouter une part d’imprévisible à leurs jeux.

Par la suite, l’industrie du gaming a adopté d’autres techniques d’intelligence artificielle plus avancées pour développer des expériences innovantes.

Les arbres de décision

Les arbres de décisions sont une technique de Machine Learning supervisé, permettant d’entraîner un modèle pour effectuer des tâches de classification et de régression. C’est l’un des algorithmes d’apprentissage automatique les plus utilisés pour le développement de jeux vidéo.

Cette technique aide à évaluer la valeur d’une variable d’intérêt par l’inférence de simples règles de décision à partir des caractéristiques des données. Les arbres de décision sont simples à comprendre et à interpréter, et les résultats sont rapidement accessibles.

La plupart des jeux vidéo modernes utilisent des arbres de décision, notamment ceux où la narration occupe une place importante. Un arbre à décision permet d’altérer le cours du scénario en fonction des décisions du joueur.

Les réseaux de neurones

Les réseaux de neurones sont des cerveaux artificiels construits à partir d’algorithmes dont la structure ressemble à celle du cerveau humain. Ces Neural Networks peuvent apprendre diverses caractéristiques à partir des données d’entraînement, pour devenir capables de produire des situations complexes et réalistes dans les jeux vidéo.

En outre, cette technique d’IA est de plus en plus utilisée pour la création de personnages. Pour cause, les PNJ contrôlés par un réseau de neurones s’adaptent de manière autonome et s’ajustent en temps réel, notamment dans les jeux de stratégie. Ils peuvent même augmenter la difficulté automatiquement en fonction du niveau du joueur.

Les multiples couches du réseau de neurones extraient des caractéristiques à partir des données entrées, en les décomposant progressivement. C’est cette complexité architecturale qui permet de créer des personnages et des environnements plus réalistes.

Les algorithmes génétiques

Un algorithme génétique s’inspire directement du concept d’évolution biologique. Il imite la sélection naturelle en choisissant les individus les plus solides pour produire la génération suivante.

Cette méthode d’intelligence artificielle est très utilisée pour l’optimisation multicritères, car elle produit des résultats largement supérieurs aux autres techniques. Par le passé, on l’utilisait pour les jeux utilisant différentes stratégies de recherche pour trouver les meilleurs mouvements.

En adaptant le comportement des PNJ grâce aux algorithmes génétiques, on leur confère une capacité accrue à se défendre contre les tactiques employées par les joueurs humains. Cette approche élimine aussi le risque de triche et d’exploitation de glitchs par les joueurs humains ou les agents IA, améliorant ainsi la jouabilité.

Apprentissage par renforcement

L’apprentissage par renforcement ou Reinforcement Learning est une forme de Machine Learning consistant à laisser l’IA apprendre de ses erreurs. Au cours de ses entraînements, le modèle tente essaye plusieurs stratégies et s’adapte en fonction du résultat.

Cette approche est avantageuse dans les environnements dynamiques et incertains, et le Reinforcement Learning est très utilisé dans les jeux vidéo depuis maintenant plusieurs années.

En parallèle, certaines IA utilisent l’apprentissage par renforcement pour surpasser les meilleurs joueurs du monde dans les jeux. On peut citer DeepMind AlphaGo qui a vaincu le champion du monde de jeu de Go, ou l’IA d’Open AI entraînée au jeu DOTA 2.

Les meilleures IA de l’histoire du jeu vidéo

Si l’intelligence artificielle est couramment utilisée dans les jeux vidéo modernes, nous n’en sommes encore qu’aux balbutiements de cette technologie révolutionnaire. Nous commençons à peine à gratter la surface des possibilités offertes par l’IA pour le gaming.

Toutefois, certains développeurs audacieux n’ont pas attendu que le Machine Learning se démocratise pour tenter d’innover en injectant des IA expérimentales dans leurs jeux. Découvrez les meilleures IA du jeu vidéo, et celles qui ont marqué son histoire.

Unreal Tournament

Le jeu Unreal Tournament a marqué son époque, en proposant aux joueurs de s’affronter à l’arme à feu dans une arène. Outre le mode multijoueur, l’intelligence artificielle des bots était aussi l’un des points forts du jeu.

Même en difficulté normale, les bots pouvaient être astucieux et faire preuve de stratégie plutôt que d’utiliser la force brute. Les joueurs devaient donc redoubler d’esprit pour déjouer ces opposants.

Left 4 Dead

Left 4 Dead est l’un des meilleurs jeux vidéo de Valve. Le but du jeu est de faire alliance avec d’autres survivants dans un monde en proie à une apocalypse zombie.

L’intelligence artificielle est l’une des raisons pour lesquelles ce jeu est resté populaire pendant plus de 10 ans après sa sortie. Le titre utilise une technologie appelée « Directeur IA » pour déterminer différents facteurs dans chaque niveau comme le nombre d’ennemis, leur emplacement ou les objets à ramasser.

C’est cette IA qui décide à quel moment envoyer une horde de zombis sur les joueurs, où faire survenir les ennemis difficiles, et quand laisser du temps aux joueurs pour récupérer des packs de santé et des munitions. Ainsi, l’expérience est différente à chaque partie et la difficulté peut varier radicalement.

On ignore comment l’intelligence artificielle prend ses décisions, mais le jeu est très bien rythmé et c’est ce qui a contribué à son immense succès.

En outre, les zombis réagissent de façon réaliste en fonction de la partie du corps où ils sont touchés. Certains zombis spéciaux ont des mécanismes spéciaux et une IA encore plus avancée.

Metal Gear Solid

La saga Metal Gear Solid s’est toujours distinguée par ses environnements interactifs, du premier jeu 3D de la série daté de 1998 jusqu’à l’opus The Phantom Pain paru en 2015. Et à chaque épisode, les ennemis sont plus intelligents.

Les patrouilles de soldats de Metal Gear Solid V, contrôlés par l’IA, impressionnent par leur capacité à s’adapter aux tactiques employées par le joueur.

Si vous tirez dans la tête de plusieurs soldats, les autres commenceront rapidement à porter des casques de protection. Si vous utilisez du gaz, ils porteront des masques à gaz. De nuit, davantage de soldats portent des lunettes de vision nocturne. À mesure que le joueur progresse dans l’aventure, les ennemis évoluent et s’améliorent.

Into The Breach

Dans Into the Breach, le joueur affronte l’IA dans un jeu de plateau proche du jeu d’échecs. Toutefois, alors que les logiciels de jeu d’échecs font souvent exprès de commettre des erreurs à bas niveau de difficulté, ce n’est pas le cas dans ce jeu.

Les Kaiju contrôlés par l’ordinateur jouent exactement comme le ferait un humain et ne commettent aucune erreur. Afin de laisser une chance au joueur humain, celui-ci peut voir le prochain coup de l’IA à l’avance.

RimWorld

La plupart des IA citées dans ce dossier impressionnent par leur discipline. Au contraire, dans RimWorld, c’est le tempérament chaotique des survivants du crash qui leur donne un côté humain et intelligent.

En théorie, ces personnages sont censés obéir aux instructions du joueur. Vous pouvez définir leurs priorités entre les différentes tâches comme l’allumage d’un feu, la chasse ou la découpe de bois. Chaque personnage peut se voir confier une mission spécifique et contribuer à la survie du campement.

Toutefois, tout ne se passe pas comme prévu. Certains personnages refusent de travailler si la tâche ne leur plaît pas, tandis que d’autres préfèrent consommer des drogues spatiales. Les survivants peuvent même se battre entre eux au lieu d’aller collecter des ressources. Cet aspect imprévisible de l’intelligence artificielle ajoute une difficulté au jeu.

En outre, la capacité du jeu à raconter des histoires générées de façon procédurale grâce à l’IA est l’un de ses grands points forts. De nombreux joueurs ont été bluffés par de jeu de simulation particulièrement atypique.

Hitman

L’IA d’un ennemi de jeu vidéo doit être suffisamment intelligente pour vous surprendre avec un lancer de grenade, ou décider de fouiller le casier où vous êtes caché si vous laissez des traces de pas.

Toutefois, pour que l’expérience soit réaliste et amusante, il est nécessaire de limiter cette clairvoyance. Dans Hitman, les gardes sont intelligents, mais commettent parfois des erreurs et des maladresses.

Par exemple, un garde peut vous trouver suspect quand vous êtes accoudé au bar d’une boite de nuit, mais pourra perdre votre trace si vous disparaissez dans la foule sur le dancefloor. L’intelligence artificielle est performante, sans être imbattable pour autant.

Dans les derniers jeux Hitman, l’environnement réagit à chacune des actions du joueur. Observer la petite routine de chaque personnage et l’impact de ses décisions sur leur comportement est une expérience fascinante.

Star Wars : Republic Commando

Il existe une multitude de jeux vidéo Star Wars. Toutefois, sans être le plus connu, Republic Commando est l’un des meilleurs.

L’un de ses principaux points forts est l’intelligence artificielle des personnages aux ordres du joueur. Cette IA est très utile, et pourra vous sortir de situations particulièrement délicates. Ainsi, il est plus important de donner les bonnes consignes à vos troupes que de bien viser avec votre arme.

S.T.A.L.K.E.R.

La trilogie de jeux de tir S.T.A.L.K.E.R a marqué l’esprit des joueurs qui s’y sont essayés. L’intelligence artificielle des ennemis est particulièrement redoutable.

Aujourd’hui, cette IA est un peu dépassée, mais reste impressionnante pour l’époque. Une suite est annoncée, et les ennemis pourraient se révéler encore plus machiavéliques.

Red Dead Redemption 2

Red Dead Redemption 2 est l’un des jeux les plus récents de cette liste, mais a d’ores et déjà marqué l’histoire du gaming.

L’intelligence artificielle est si avancée que les personnages non joueurs ont un comportement réaliste. En les observant mener leur vie, on a réellement l’impression d’observer des êtres humains dans le monde réel.

De leur côté, les ennemis sont extrêmement agressifs. Ce jeu paru en 2018 propose encore aujourd’hui l’une des IA les plus abouties, grâce au savoir-faire et au budget colossal de Rockstar Games.

Half-Life

Paru en 1998, le premier opus de la saga Half-Life est l’un des jeux vidéo les plus révolutionnaires de tous les temps. Le titre a marqué son temps par son intelligence artificielle d’un niveau inédit pour l’époque.

Les Marines étaient l’un des éléments les plus impressionnants, par leur capacité à se mettre à couvert et leurs tentatives d’être plus astucieux que le joueur. Encore aujourd’hui, le comportement de cette IA demeure fascinant.

Bioshock Infinite

De nombreux studios de jeux vidéo focalisent leurs efforts sur l’intelligence artificielle des ennemis. Pourtant, l’IA des alliés est tout aussi importante, voire plus.

Rien n’est plus frustrant qu’un jeu où le compagnon d’armes contrôlé par l’IA fait n’importe quoi et entraîne l’échec d’une mission.

Le jeu Bioshock Infinite est exemplaire en matière d’IA adjuvante. Le personnage d’Elizabeth est considéré comme l’un des meilleurs de toute l’histoire du jeu vidéo.

Grand Theft Auto 5

Le studio Rockstar est une référence en matière d’IA. Outre Red Dead Redemption 2, Grand Theft Auto 5 tire également son épingle du jeu par l’intelligence artificielle magistrale des personnages.

Les piétons contrôlés par l’ordinateur réagissent de façon différente et réaliste aux actions du joueur, notamment lorsqu’il s’en prend directement à eux. Ceci rend l’expérience fascinante.

F.E.A.R

Le jeu de tir F.E.A.R. n’a pas eu le succès qu’il mérite. Ce titre propose un gameplay extrêmement difficile et des affrontements corsés contre des ennemis dotés d’une IA formidable.

Il s’agit du premier jeu à avoir utilisé le Goal Oriented Action Planning (GOAP) pour son intelligence artificielle. Cette technologie permet aux ennemis d’adopter un comportement humain, contribuant fortement au réalisme des fusillades.

Les ennemis élaborent des stratégies entre eux, et utilisent l’environnement pour prendre l’avantage. Ils peuvent sauter par la fenêtre, s’accrocher à des rails pour vous tendre une embuscade, ou même prendre la fuite et se regrouper s’ils sont en situation de faiblesse.

Les ennemis n’agissent jamais de la même manière, interagissent entre eux et ne répètent jamais les mêmes erreurs. Le joueur doit donc changer de tactique et s’adapter constamment. L’IA exerce une pression constante sur le joueur, et son agressivité augmente au gré des niveaux de difficulté.

Gothic

Sorti en 2001, Gothic est un jeu de rôle prenant place dans un univers de western. Ce titre méconnu a beaucoup vieilli, mais mériterait davantage de reconnaissance pour l’excellente intelligence artificielle des personnages non joueurs.

Dans Gothic, chaque PNJ accomplit une chaîne d’actions au fil de la journée, en fonction de son métier et de sa personnalité. Pour un jeu paru au début des années 2000, une IA si avancée est tout simplement bluffante.

La Terre du Milieu : l’Ombre du Mordor

Paru en 2014, La Terre du Milieu : l’Ombre du Mordor a introduit le Nemesis System. Ce système constitue l’une des IA les plus avancées du jeu vidéo, et a fortement contribué à rendre l’expérience totalement mémorable.

Il permet aux personnages non joueurs de s’organiser en hiérarchie militaire et de mémoriser les actions du joueur. Par la suite, ce système a aussi été repris dans le jeu Shadow of War. Dans le futur, cette technologie pourra s’améliorer et être exploitée de façon innovante.

Tom Clancy’s Splinter Cell : Blacklist

Sorti en 2013, Blacklist est fidèle à la saga Splinter Cell : il s’agit d’un jeu d’infiltration dans lequel le joueur doit éviter à tout prix d’être repéré par les gardes. Et si la difficulté est au rendez-vous, c’est en grande partie parce que l’intelligence artificielle des gardes est excellente.

À chaque nouvelle zone, le joueur doit détecter les gardes et déterminer un plan pour s’évader. Il continue ensuite son chemin pour compléter les objectifs de la mission. Toutefois, les gardes sont à l’affût et réagissent au moindre bruit ou élément visuel.

En plus de ces gardes, des chiens rôdent au détour des couloirs et forcent le joueur à révéler sa position. L’IA de Splinter Cell est l’une des meilleures de l’histoire vidéoludique, même s’il ne s’agit en réalité que d’un début…

XCOM : Enemy Unknown

En 2012, la série XCOM a fait son grand retour. Ce reboot a été couronné de succès, en grande partie grâce à l’intelligence artificielle des aliens.

Cette IA a été conçue sous la responsabilité de Alex Cheng, qui a fait le choix de la rendre à la fois originale et divertissante. Pour atteindre ce résultat, il a mis au point un système mesurant l’utilité de chaque action possible.

À chacun de ses tours, l’intelligence artificielle calcule la façon d’agir la plus efficace pour optimiser ses mouvements limités. L’IA prend en compte chaque détail, comme la distance de l’objectif le plus proche, la proximité des autres aliens, le nombre d’ennemis, leur comportement est bien plus encore.

Far Cry 2

Les derniers épisodes de la saga Far Cry proposent une difficulté modérée, car Ubisoft cherche à la rendre accessible au grand public. Toutefoisn, il s’agissait jadis de l’une des séries de jeux les plus difficiles.

Le deuxième épisode était si difficile que les joueurs le qualifiaient de « sadique ». Pour cause, l’intelligence artificielle était extrêmement agressive.

Ce sentiment d’oppression était renforcé par le fait qu’il n’y a aucun personnage amical dans ce jeu. Tout le monde est hostile.

En outre, le comportement de l’IA n’était pas véritablement régi par un système. Elle se comportait simplement de façon chaotique et imprévisible, ce qui suffisait déjà à rendre le jeu très dur.

Starcraft 2

L’intelligence artificielle de StarCraft 2 n’est pas spécialement redoutable pour un joueur expérimenté, même en difficulté Hard et Elite. Toutefois, elle constitue un excellent moyen de s’entraîner pour les débutants.

Cette IA suit la même séquence à chaque partie, ce qui est parfait pour apprendre à jouer et développer une stratégie. Le joueur peut ensuite commencer à affronter d’autres humains.

La branche d’intelligence artificielle de Google, DeepMind, a entraîné une IA à maîtriser Starcraft 2 grâce au Deep Learning. Cette IA a développé ses propres stratégies et peut tenir tête aux meilleurs joueurs mondiaux.

The Last of Us

Dans The Last of Us, l’intelligence artificielle des ennemis ne sort pas spécialement du lot. En revanche, l’héroïne Ellie a marqué les esprits en grande partie grâce à son excellente IA.

Peu de joueurs le savent, mais la date de sortie de The Last of Us fut initialement repoussée de cinq mois. Pour cause, le réalisateur du jeu a décidé de réécrire l’intégralité de l’IA du personnage en repartant de zéro. C’est ainsi que ce personnage est devenu une véritable entité, et non un fardeau pour le joueur comme dans un grand nombre de jeux.

En 2014, Max Dyckhoff s’exprimait au sujet de l’IA d’Ellie dans le cadre de la GDC : « tout a été construit sur des idées simples, comme le fait de décider où devrait se tenir Ellie : l’IA décide d’une zone qu’elle peut occuper, puis trace une série de lignes entre elle et Joël, la direction dans laquelle elle regarde, et où elle pourrait potentiellement se déplacer. Si l’une de ces lignes touche un mur ou un obstacle, Ellie ne peut se tenir ici ».

L’intelligence artificielle des ennemis du premier Last of Us était convenable, mais quelques heures de jeu suffisaient pour être capable de prédire le comportement des ennemis.

Dans le second volet, chaque combat semble totalement différent et les ennemis réagissent d’une myriade de façons surprenantes. Si les ennemis voient le jour à un endroit, ils s’y précipiteront. De même, la perte d’un camarade ou d’un chien pendant une fusillade provoquera une réaction de tristesse.

Même si ce jeu est souvent loué pour sa narration et son scénario, cette intelligence artificielle avancée rend les affrontements variés et divertissants.

Max Payne 3

Dans les deux premiers jeux Max Payne, il est très facile de courir à travers les niveaux en tirant sur tout ce qui bouge. Le troisième opus ajoute un système de tir à couvert, mais les ennemis feront toujours en sorte que vous ne puissiez pas rester à l’abri bien longtemps.

Les antagonistes vous tendront constamment des embuscades, et se précipiteront stratégiquement si vous restez caché trop longtemps au même endroit. Il est donc indispensable de rester en mouvement pour rester en vie, et c’est ce qui rend chaque fusillade différente et captivante.

Halo

La saga Halo compte aussi parmi les franchises vidéoludiques réputées pour l’incroyable IA des ennemis. C’est précisément cette intelligence artificielle qui a fait du Covenant et du Flood des ennemis emblématiques de la série.

L’opus Combat Evolved de 2001 est considéré comme un jeu historique pour plusieurs raisons. Tout d’abord, c’est ce jeu qui a conféré à Microsoft le statut de rival digne de ce nom pour Nintendo et Sony.

En outre, ce titre a aussi révolutionné le genre FPS sur console, avec son système de contrôle novateur et équilibré. Mais c’est aussi le premier volet de la série démontrant à quel point une IA de jeu vidéo peut être avancée.

L’intelligence artificielle des ennemis dans la campagne solo est impressionnante. Vous devrez affronter une large variété d’ennemis ayant chacun leur propre stratégie et leur comportement spécifique.

Certains se montrent plutôt lâches et fuyards, tandis que d’autres sont prêts à tomber au combat si nécessaire. Ainsi, les différentes combinaisons d’ennemis dans une même fusillade créent des situations variées et intéressantes incitant le joueur à faire preuve de stratégie.

Les Grunts, les Brutes et autres ennemis effectuent des actions uniques reprises dans toute la saga. À chaque nouvel épisode, leur comportement est similaire, mais l’intelligence artificielle se perfectionne.

Paru en 2010, Halo : Reach se distingue du reste de la saga Halo de Microsoft. Cet opus brille par son intelligence artificielle, et plus particulièrement celle des Elites : des ennemis pouvant être considérés comme les plus intelligents et agressifs de l’histoire du jeu vidéo.

Alien Isolation

Dans le jeu Alien Isolation, le terrifiant Xenomorph arpente les corridors et peut tuer votre personnage instantanément s’il parvient à le trouve. Cette créature dotée d’intelligence artificielle est le gros point fort du jeu paru en 2014.

Si vous décidez de courir dans la station spatiale Sevastopol en faisant du bruit, vous risquez fort d’attirer son attention. Toutefois, vous pouvez choisir la discrétion en vous cachant dans des casiers pour le tromper.

Afin de ménager le joueur, l’intelligence artificielle mesure en temps réel son niveau de peur. S’il est trop effrayé, le Xenomorph pourra lui laisser un peu de répit et repartir d’où il est arrivé.

Le directeur technique d’Alien : Isolation, Clive Gratton, s’est exprimé sur l’IA du Xenomorph dans une interview accordée à PC Gamer. Selon lui, le premier critère pour cette IA était de « ne pas tricher ». Le niveau est pré-traité pour trouver des endroits intéressants où chercher pour l’alien.

Il est ensuite lâché dans les couloirs avec quelques paramètres déterminant sa vitesse de recherche, les endroits et le rayon. Si l’alien ne trouve pas le joueur, il étend sa zone de recherche.

L’agressivité de cette IA et sa capacité à traquer le joueur crée une véritable sensation de terreur. Grâce à l’intelligence artificielle, cet alien est devenu un prédateur pour les humains

Nous ne sommes pour l’instant qu’aux prémices de l’intelligence artificielle dans les jeux vidéo. Dans un avenir plus proche qu’on ne l’imagine, les personnages non-joueurs seront dotés d’une IA réaliste, et pourront même simuler les émotions ou se laisser aller aux réflexions philosophiques.

Les ennemis, eux aussi, deviendront de plus en plus intelligents et machiavéliques. Tôt ou tard, une IA parviendra à battre les meilleurs joueurs humains dans n’importe quel genre de jeu. Espérons simplement qu’elle ne s’échappe pas du virtuel pour continuer la partie dans le monde réel…

Le futur de l’IA dans le gaming

Au fil des années à venir, l’intelligence artificielle va continuer à prendre de l’importance dans le domaine du gaming. Cette technologie pourra notamment permettre l’évolution, l’apprentissage et l’adaptation autonome des personnages.

Dans les jeux de demain, les personnages évolueront au fil du temps au lieu de rester figés. Leur comportement deviendra plus dur à anticiper pour les joueurs, et cette capacité d’évolution ajoutera une dimension stratégique nouvelle. La durée de vie des jeux n’en sera que prolongée.

À mesure que les techniques d’intelligence artificielle vont se raffiner, les applications de l’IA dans les jeux seront de plus en plus complexes et avancées. En outre, les développeurs de jeux manquent actuellement de données d’entraînement pour leurs IA et l’explosion de volume du Big Data va résoudre ce problème, libérant la créativité la plus totale.

Il existe déjà des outils d’intelligence artificielle comme DALL-E, capables de produire une infinité de variantes d’une même image. Le même concept pourrait être appliqué dans les jeux vidéo pour créer de nouveaux monstres, ou même des variantes d’animations et de comportements des PNJ.

Le contenu généré par l’IA pourrait devenir prédominant dans sphère vidéoludique, et prolonger les meilleurs jeux en ajoutant du contenu de haut niveau créé aléatoirement.

Les algorithmes de Machine Learning ne vont pas remplacer les développeurs et artistes humains, mais leur permettre de gagner un temps précieux sur la création de créatures, d’animations, de personnages et de niveaux. Le coût sera aussi fortement réduit.

L’objectif ultime de l’IA dans les jeux vidéo est d’offrir des expériences réalistes et sans limites. Cette technologie va contribuer à donner naissance à un véritable monde virtuel : le métavers.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Pin It on Pinterest