IA détecteur d'alcoolémie par la voix

Hips ! Cette IA sait si vous êtes ivre au son de votre voix

Une nouvelle technologie d’IA peut déterminer instantanément si une personne est au-dessus de la limite légale d’alcoolémie. L’IA procède en analysant un clip de 12 secondes de la voix.

Des chercheurs de l’université La Trobe ont mis au point un algorithme d’intelligence artificielle (IA) qui pourrait fonctionner parallèlement aux appareils de contrôle de l’alcoolémie coûteux et potentiellement biaisés dans les pubs et les clubs.

L’algorithme de l’IA s’appuie sur la reconnaissance vocale

Dans une publication parue dans la revue Alcohol, le doctorant Abraham Albert Bonela décrit le développement de l’algorithme d’apprentissage profond basé sur l’audio pour identifier l’état d’ébriété. Surnommé ADLAIA, cet algorithme a mené à la conception d’une IA capable de déterminer l’état d’ébriété d’une personne à partir d’un enregistrement de 12 secondes de son discours.

Dans la validation de l’étude, le professeur Emmanuel Kuntsche a encadré Albert Bonela. Kuntche travaille au Centre de recherche sur les politiques en matière d’alcool. 

Outre la détection de l’état d’ivresse, cette technologie pourrait également révéler les défauts de l’élocution et de l’articulation. Cela permettrait d’identifier les personnes susceptibles de développer des problèmes de santé liés à la communication.

IA détecteur d’ivresse par la voix : un algorithme à la hauteur d’un alcoomètre

L’algorithme a été testé sur un ensemble de données contenant environ 30 000 enregistrements de patients qui cherchaient à se faire soigner pour abus d’alcool.

Les résultats ont montré qu’ADLAIA avait une excellente précision dans l’identification de l’intoxication – 90 % ou plus – par rapport à d’autres méthodes utilisées pour détecter l’ivresse.

Selon les chercheurs, l’IA a été capable d’identifier les locuteurs ivres – avec un taux d’alcoolémie de 0,05 % ou plus – avec une précision de près de 70 %. L’algorithme a obtenu une performance supérieure de près de 76 % dans l’identification des locuteurs en état d’ébriété.

D’après Albert Bonel, les outils de détection d’alcoolémie utilisés de nos jours sont coûteux et demandent beaucoup de travail. Un test qui pourrait simplement s’appuyer sur le fait que quelqu’un parle dans un microphone changerait la donne.

Une IA alcoomètre disponible sur application mobile

Les chercheurs suggèrent qu’une application potentielle d’ADLAIA serait l’utilisation dans des espaces publiques. L’IA permettrait ainsi d’obtenir des résultats instantanés sur l’état d’ébriété des individus. D’après Albert Bonela, ADLAIA pourrait être intégrée dans une application mobile pour une accessibilité au grand public.

Cela permettrait d’éviter les situations où les gens sont ivres et finissent par causer des problèmes. Le chercheur se dit impatient de voir comment cette technologie se développe et quelles applications elle pourrait avoir à l’avenir.

De nos jours, l’IA contribue de plus en plus au monde qui nous entoure. Les programmes apprennent à tout faire, de la lecture à l’écriture, en passant par la conduite de voitures.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Pin It on Pinterest