Chatbots sexuels

Comment la nouvelle IA de Meta permet de créer des chatbots sexuels ?

Découvrez comment la puissante IA de Meta repousse les frontières en matière de technologie intime grâce à la création de chatbots sexuels.

En exploitant des avancées majeures dans le traitement du langage naturel et la reconnaissance des émotions, l’IA de Meta propose une expérience immersive. Cela permet aux utilisateurs d’interagir avec des personnages virtuels dans un contexte érotique.

Chatbots sexuels : liberté d’accès et risques de dérives malveillantes

En dépit des diligences méticuleuses de certaines sociétés telles qu’OpenAI, Microsoft et Google pour instruire leurs modèles d’IA. Cela a pour but d’éviter différentes interdictions, notamment les échanges excessivement confidentiels, Allie a été engendrée en utilisant une technologie accessible à tous. Par conséquent, son code est librement consultable par le grand public et n’est assujetti à aucune restriction de cette nature.

Toutefois, cette liberté identique pourrait être utilisée par des individus malveillants. Certains individus ont exploité des patrons open-source afin de créer de la pornographie enfantine artificielle. Ils ont utilisé des images authentiques d’enfants comme base. Par ailleurs, les détracteurs de l’intelligence artificielle expriment également des inquiétudes quant à sa propension à faciliter la fraude.

Au début de ce mois, deux membres du Sénat américain, Richard Blumenthal (D-Conn.) et Josh Hawley (R-Mo.), ont rédigé une missive adressée à Mark Zuckerberg, le directeur général de Meta. Cela a pour but de le mettre en garde contre les dangers inhérents à la propagation de LLaMA. Ce dernier pourrait engendrer l’exploitation indue de cette technologie dans le cadre de pourriels, d’escroqueries, de logiciels néfastes, de harcèlement.

Chatbots sexuels personnalisés : une innovation libératrice et sans censure

Le créateur d’Allie, optant pour garder son identité confidentielle afin de préserver sa réputation dans le domaine professionnel, a exprimé que les chatbots commerciaux tels que Replika et ChatGPT étaient « soumis à une censure stricte » et ne pouvaient pas fournir les types de dialogues intimes qu’il souhaitait. En se tournant vers des alternatives accessibles au public, dont beaucoup reposent sur le modèle LLaMA développé par Meta, cette personne prétendait avoir la capacité de concevoir ses propres compagnons de conversation sans aucune limitation.

Le créateur d’Allie a affirmé que la technologie à code source ouvert présentait des avantages pour la société, car elle offrait aux individus la possibilité de concevoir des produits répondant à leurs préférences, sans les limitations imposées par les entreprises.

« Je suis convaincu qu’il est primordial de disposer d’une méthode sécurisée pour explorer », a-t-il déclaré. « Rien n’égale un jeu de rôle textuel avec un ordinateur sans la participation d’aucun être humain, en termes de sécurité ».

Robot de discussion érotique : plaisir virtuel ou menace pour les relations humaines ?

Les automates intimes ont engendré un vif débat quant à leurs répercussions sur la société. D’un côté, certains mettent en exergue les aspects favorables de ces technologies. Ainsi, ils évoquent l’idée qu’elles proposent une nouvelle forme de satisfaction sexuelle sans risque de contagion de maladies. Les automates intimes peuvent également aider les individus à explorer leur sexualité. Néanmoins, cela pourrait accroître leur confort vis-à-vis de leurs aspirations et atténuer une certaine sensation de solitude. Toutefois, d’autres s’inquiètent des conséquences néfastes de ces interactions virtuelles. 

Ils redoutent que l’usage régulier des automates intimes ne renforce les comportements de réification et de déshumanisation. Cela pourrait entraîner une détérioration des relations réelles et de l’empathie. Par ailleurs, il est primordial de souligner les risques d’abus, notamment l’exploitation des données personnelles. En définitive, il est crucial de poursuivre l’étude des répercussions des automates intimes. Cela a pour but de trouver un équilibre entre les avantages qu’ils offrent et les problèmes éthiques et sociaux qu’ils soulèvent.

Newsletter

Envie de ne louper aucun de nos articles ? Abonnez vous pour recevoir chaque semaine les meilleurs actualités avant tout le monde.

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *