intelligence artificielle idéologie politique

Cette IA devine vos opinions politiques en scannant votre visage

Une intelligence artificielle entraînée par des chercheurs danois est capable de deviner l’idéologie politique d’une personne à partir d’une simple photo de son visage. Cette technologie pourrait avoir de graves conséquences dans un avenir proche, et notamment menacer la liberté d’opinion…

En France comme partout dans le monde, certaines opinions politiques sont plus faciles à porter que d’autres en société.

Si votre idéologie n’est pas celle de la majorité, vous avez tôt fait d’être stigmatisé et qualifié de fasciste par les médias et par une large part de la population générale.

C’est la raison pour laquelle de nombreux Français font le choix de garder leurs avis pour eux, et se contentent de voter en silence à chaque élection.

Toutefois, à cause de la technologie, même le fait d’avoir des pensées sortant de la doxa du politiquement correct pourrait bientôt être interdit…

Une équipe de chercheurs du Danemark vient de créer une IA capable de déterminer si vous êtes de droite ou de gauche en analysant une simple photo de votre visage.

Comment le visage trahit-il vos opinions politiques ?

Le saviez-vous ? Avec plus de 40 muscles individuels, le visage est la région du corps avec la plus haute concentration musculaire.

Il utilise un réseau complexe de muscles pour diverses fonctions telles que les expressions faciales, la parole, la mastication ou les mouvements des yeux.

Ces muscles nous permettent de transmettre un large panel d’émotions et d’effectuer des mouvements essentiels à la communication et aux activités du quotidien.

En effet, les humains déduisent une large variété d’informations sur les autres en se basant sur leurs visages. Ceci inclut les jugements sur la personnalité, l’intelligence, l’orientation sexuelle, mais aussi l’idéologie politique.

C’est un réflexe dont nous n’avons même pas conscience, car ces déductions sont effectuées automatiquement par notre cerveau chaque jour. D’ailleurs, la science n’a pas encore permis de déterminer clairement quelles caractéristiques faciales sont utilisées pour tirer ces conclusions et de quelle manière.

Afin de mieux comprendre ce phénomène, le chercheur danois Stig Hebbelstrup a décidé de vérifier s’il est possible d’utiliser des réseaux de neurones pour prédire l’idéologie politique d’une personne à partir d’une simple photo.

L’IA qui devine si vous êtes de droite ou de gauche

Lors de cette étude, les chercheurs ont utilisé des techniques de machine learning sur les photographies de visages de politiciens pour prédire s’ils sont de droite ou de gauche.

Ils ont utilisé des réseaux de neurones informatiques : une catégorie d’algorithmes directement inspirée par la structure et le fonctionnement du cerveau humain.

Ces réseaux se composent de noeuds interconnectés appelés neurones artificiels, et organisés en couches.

Chaque neurone reçoit une entrée de la couche précédente, applique une fonction et transmet le résultat à la couche suivante.

Le principal objectif des réseaux de neurones est d’apprendre des modèles et des relations au sein des données, en ajustant les connexions entre les neurones.

Ce processus d’apprentissage est généralement complété à l’aide d’une technique appelée rétro-propagation. Si une erreur est commise dans les résultats, des changements sont appliqués aux fonctions dans les noeuds précédents afin de les corriger.

Pour entraîner leur réseau de neurones, les chercheurs ont utilisé des photos publiquement disponibles de candidats aux élections municipales danoises de 2017.

Ces photos ont été fournies à la Danish Broadcasting Corporation pour un usage dans les communications publiques par les candidats eux-mêmes.

Les auteurs de l’étude précisent que ces élections ont pris place dans une configuration non-polarisée. Cela signifie que les candidats n’ont pas été sélectionnés par le biais d’élections compétitives au sein de leurs partis, et sont donc qualifiés de « derniers amateurs » en politique par les scientifiques.

Le jeu de données initial rassemblait 5230 photos de portraits, mais les chercheurs ont exclu les images de candidats représentant des idéologies moins clairement définies.

Par la suite, un chercheur ne connaissant pas les noms ou partis des candidats a manuellement inspecté les photos et exclu les candidats qui n’étaient pas d’origine ethnique européenne.

Pour cause, ces candidats avaient 2,5 fois plus de probabilités de représenter des partis de gauche. Ils auraient donc biaisé les résultats obtenus par l’IA.

Enfin, les auteurs ont retiré les photos de candidats dotés de barbes pouvant perturber la détection des expressions faciales.

L’algorithme a été entraîné séparément sur les photos d’hommes et de femmes, et le jeu de données final contenait 4647 photos.

Hommes heureux et femmes attractives à droite : des résultats très surprenants

Après cette phase d’entraînement, les chercheurs danois ont testé la précision de l’algorithme sur un échantillon additionnel de parlementaires danois.

Cet échantillon a été divisé entre hommes et femmes, et l’algorithme a été appliqué séparément sur chacun.

Toutes les photos ont été éditées pour s’assurer qu’elles ne présentent que les visages et excluent tout autre élément pouvant être utilisé pour déduire l’idéologie, comme les vêtements ou l’arrière-plan.

Les chercheurs ont ensuite créé des mesures de l’état émotionnel exprimé par le visage en utilisant la Face API de Microsoft Azure Cognitive Services. Les résultats indiquent que 80% des visages reflètent la joie, et 19% ont des expressions neutres. Ils ont aussi utilisé des algorithmes pour évaluer l’attractivité et la virilité des candidats.

droite gauche ia

Au total, l’IA a atteint un taux d’exactitude de 61%. Il semblerait que les visages de politiciens de droite soient plus susceptibles d’avoir une expression heureuse et au contraire moins enclins aux expressions neutres.

De même, les femmes ayant des visages attractifs sont plus probablement de droite tandis que les femmes au visage contemplatif sont souvent de gauche.

En revanche, l’analyse des caractéristiques faciales cruciales dans la prise de décision sur l’idéologie révèle que la virilité et l’attractivité ne sont pas liées à l’idéologie chez les hommes.

Un grand danger pour la vie privée et la liberté de penser

En conclusion de leur étude, les chercheurs estiment que « le Deep Learning représente une grave menace pour la confidentialité ».

Comme ils le soulignent, « en utilisant un réseau pré-développé et disponible entraîné et validé uniquement sur des données publiquement disponibles, nous avons été capables de prédire l’idéologie de la personne en photo 60% du temps ».

Par ailleurs, ils affirment qu’il s’agit de la première démonstration que l’idéologie prédite par modèle se connecte à des caractéristiques du visage classifiables indépendamment.

Ces résultats viennent confirmer les précédentes études lors desquelles des évaluateurs humains ont associé l’attractivité au conservatisme, par exemple.

Il s’agit d’une importante contribution à la compréhension scientifique des liens entre l’idéologie et l’apparence, mais ces travaux soulèvent aussi des inquiétudes pour le futur.

Avec la généralisation de la reconnaissance faciale, notamment sur internet, on peut redouter que cette technologie soit utilisée pour dresser le profil des internautes en incluant leurs idéologies politiques.

De même, certains médias pourraient utiliser cette méthode analytique pour identifier les personnes de droite, les ficher et organiser une forme de chasse aux sorcières. Ces méthodes n’auraient rien de surprenant de la part des antifas et autres groupes d’extrême-gauche habitués à pointer du doigt les personnes en désaccord avec eux…

Les conclusions de cette étude intitulée « Using deep learning to predict ideology from facial photographs: expressions, beauty, and extra‑facial information » ont été publiées dans Scientific Reports à cette adresse.

Newsletter

Envie de ne louper aucun de nos articles ? Abonnez vous pour recevoir chaque semaine les meilleurs actualités avant tout le monde.

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *