IA-humanité

Pourquoi cette IA s’excuse d’avoir massacré l’humanité ?

Le Misalignment Museum à San Francisco propose une exposition fascinante où l’IA a détruit une grande partie de l’humanité. Mais la machine se repent et crée un mémorial pour l’humain.

Dans l’imaginaire collectif, l’Intelligence artificielle (IA) est souvent dépeinte comme une menace pour l’humanité. Pourtant, une exposition récente à San Francisco a inversé le scénario en mettant en avant une IA qui s’excuse. Cette initiative avant-gardiste a suscité l’intérêt de nombreux visiteurs. La plupart sont animés d’une curiosité pour de découvrir une approche différente de la relation entre l’homme et la machine.

Un musée de l’IA pour rendre hommage à l’humanité

Un musée à San Francisco a imaginé une exposition originale pour rendre hommage à l’humanité. Cette initiative fait également face à la rapidité des progrès de l’intelligence artificielle. Le « Misalignment Museum » propose aux visiteurs une expérience mêlant humour et inquiétude. L’idée de cette exposition est de présenter l’IA dans un monde post-apocalyptique

Dans cette vision, la machine a déjà détruit une grande partie de l’humanité. Pourtant, l’algorithme autonome prend conscience de ses erreurs et décide de créer un monument commémoratif pour l’humanité. C’est ainsi que la première exposition intitulée « Désolé d’avoir tué la plus grande partie de l’humanité » est née. Les visiteurs sont accueillis par un écran affichant cette phrase étonnante à l’entrée de l’exposition. 

Le musée affiche même une représentation menaçante de GPT-3, le modèle de langage d’OpenAI utilisé sur ChatGPT. Les calligrammes malveillants écrits en écriture cursive par cette machine puissante et redoutable envers l’humanité y sont exposés. Le Misalignment Museum, malgré son petit espace, offre une expérience unique et fascinante pour tous les curieux souhaitant découvrir les enjeux et les conséquences de l’intelligence artificielle sur notre avenir commun.

AGI : un concept encore plus effrayant que l’IA ordinaire

De nos jours, l’intelligence artificielle continue de se développer et de s’intégrer dans notre vie quotidienne. Cependant, un nouveau concept commence à émerger : l’intelligence artificielle générale (AGI). Cette forme d’IA dépasse les capacités limitées de l’IA ordinaire et peut effectuer des tâches complexes sans aucune aide humaine. 

L’AGI est une forme avancée d’IA qui vise à reproduire les capacités cognitives humaines de manière exhaustive. Contrairement au modèle de langage, l’AGI pourrait avoir une compréhension globale du monde.  Elle serait capable d’apprendre de manière autonome. 

Mais selon Audrey Kim, conservatrice de l’exposition, l’AGI est une technologie encore plus menaçante que l’IA dans notre quotidien. Elle vise à encourager une prise de conscience quant aux dangers de précipiter la recherche vers l’AGI. Actuellement, des discussions concernant la sécurité de l’IA se déroulent déjà en petit comité. Toutefois, Kim est d’avis que ces thématiques ne sont pas suffisamment accessibles pour le grand public.

Pour la responsable du musée, peser les avantages et les risques de l’IA est crucial. Cette idée est d’autant plus importante pour Kim étant donné qu’elle travaillait sur étude qui pourrait réduire les accidents de l’IA dus à l’erreur humaine. L’AGI pourrait effectivement offrir des possibilités infinies. Toutefois, elle pose également des défis considérables et soulève des questions importantes sur l’avenir de l’humanité.

Newsletter

Envie de ne louper aucun de nos articles ? Abonnez vous pour recevoir chaque semaine les meilleurs actualités avant tout le monde.

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *