IBM

IBM va créer le premier centre d’informatique quantique d’Europe : voici où

La société technologique américaine IBM a annoncé mardi 6 juin son intention d’ouvrir le premier centre de données quantique européen en Allemagne. L’opérationnalité du centre est prévue pour 2024.

IBM ouvrira un centre à Ehningen, Allemagne, pour faciliter l’accès à l’informatique quantique de pointe. Ce centre offrira des systèmes quantiques IBM avec plus de 100 qubits, permettant aux utilisateurs européens de déployer des systèmes et de traiter les données exclusivement en Europe. Les entreprises, la recherche et les institutions gouvernementales bénéficieront de cette avancée majeure dans le domaine de l’informatique quantique, renforçant ainsi la position de l’Allemagne en tant que leader de la technologie émergente.

IBM Quantum annonce une avancée majeure pour le cloud quantique

« La construction du futur centre d’informatique quantique et de sa région cloud associée ouvrira aux utilisateurs européens un potentiel sans précédent pour relever les défis mondiaux », a déclaré Jay Gambetta, vice-président d’IBM Quantum. IBM annonce un nouveau logiciel pour améliorer le routage des flux de travail des ordinateurs quantiques.

Baptisé « Multichannel Scheduler », ce logiciel permettra d’exécuter efficacement des programmes sur différentes architectures. Il aura également la capacité de gérer les aspects légaux des données dans les régions de cloud quantique. De plus, cette couche logicielle, jouant un rôle de régulateur entre l’utilisateur et les services cloud, sera prête pour l’inauguration du Ehningen-Centre.

IBM en Europe

Le campus IBM à Ehningen, abritant divers domaines d’IBM Deutschland GmbH, est le lieu principal de leur centre de données. En 2021, il a franchi une étape majeure avec le lancement du premier ordinateur quantique européen, renforçant ainsi la souveraineté technologique de l’Allemagne. Plus de 60 organisations européennes exploitent désormais le matériel et les logiciels quantiques d’IBM Quantum Network via le cloud. Parmi ces organisations, on retrouve BOSCH, l’Université des forces armées allemandes, Crédit Mutuel Alliance Fédérale, le synchrotron électronique allemand (DESY). De plus, E.ON et l’Organisation européenne pour la recherche nucléaire (CERN) sont également partenaires.

Elles explorent les applications potentielles de l’informatique quantique dans divers domaines. Ces domaines incluent la science des matériaux, la physique des hautes énergies, la transition énergétique, la durabilité et les applications financières. La région européenne IBM Quantum Cloud joue un rôle clé dans les efforts d’IBM. Ils cherchent à collaborer avec les grandes entreprises européennes, les universités et les agences gouvernementales. L’objectif est de promouvoir l’informatique quantique et de renforcer les compétences en Europe. Ainsi, le campus d’Ehningen se positionne comme un centre dynamique de l’innovation technologique en Europe. Il propulse le développement de l’informatique quantique sur le continent.

La stratégie allemande pour la technologie quantique

Le projet de la première région européenne IBM Quantum Cloud en Allemagne s’inscrit parfaitement dans la stratégie quantique allemande. Récemment, lors d’une présentation au Bundestag, le gouvernement a dévoilé un concept d’action intitulé « Quantum Technologies Action Concept ». L’objectif est de positionner l’Allemagne en tant que leader mondial dans le domaine de la technologie quantique et de rattraper la Chine et les États-Unis. Dans cette quête de souveraineté technologique, l’Allemagne vise à exploiter le potentiel des technologies quantiques. L’objectif est de résoudre les défis sociétaux liés à la recherche climatique, à l’énergie, à la santé, à la mobilité et à la sécurité. Pour ce faire, elle souhaite utiliser les avancées dans ce domaine. Le plan fixe des objectifs clairs pour que l’Allemagne réalise cette avancée technologique d’ici 2026.

Pour une Allemagne durable et technologiquement souveraine, il est crucial d’identifier précocement les technologies émergentes et leur potentiel. Cela permettra de créer un cadre propice à leur développement et à leur utilisation futures. Le plan d’action indique également la nécessité de contribuer activement à façonner le saut technologique. La compétition mondiale dans le domaine des ordinateurs quantiques revêt à la fois un aspect commercial et stratégique. Cette course est motivée par leur puissance supérieure aux supercalculateurs traditionnels. En plus de cela, leur capacité à défier les technologies de chiffrement ordinaires renforce cette importance. De ce fait, l’Allemagne se positionne comme un acteur clé dans ce domaine de pointe. Elle est en parfaite synergie avec le projet de la première région européenne IBM Quantum Cloud.

Newsletter

Envie de ne louper aucun de nos articles ? Abonnez vous pour recevoir chaque semaine les meilleurs actualités avant tout le monde.

1 commentaires

1 commentaire

  1. Bonjour.exllente initiative de la part des européens.bonne continuation.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *