Incendie OVH

Incendie OVH : retour sur une catastrophe pour le marché du Cloud Computing

OVH, l’une des plus grandes entreprises européennes d’hébergement cloud, a été victime d’un incendie catastrophique dans ses locaux de Strasbourg. L’incendie s’est déclaré dans un ensemble de structures rectangulaires et indéfinissables. 

Un des quatre data centers d’OVH présents sur le site a été totalement dévasté par le feu et un autre a été lourdement abîmé. En conséquence, les représentants de la société OVH ont été prompts à donner l’alerte. Le président fondateur Octave Klaba a signalé que la société risquait de ne pas se remettre du sinistre avant plusieurs semaines et a fermement demandé à ses clients de déployer leurs propres plans de reprise des données

Les plans de récupération des données après sinistre

Les mesures de sécurité concernant la protection des données restent un défi important pour les entreprises de toutes tailles. Il s’agit d’un état d’esprit consistant à toujours s’attendre au pire dans un processus de transformation et de conservation de données. Les professionnels de la sécurité doivent faire preuve de vigilance extrême afin de vérifier ce qui pourrait mal tourner. Dans un souci de sécurité, chaque propriétaire d’entreprise devrait faire de même.

Cependant, la société britannique Riverbank IT Management a révélé en 2018 que 46 % des entreprises ne disposaient pas d’un plan de sauvegarde et de récupération. La majorité des entreprises ne comptabilisent même pas la totalité de leurs données.

Les répercussions d’une erreur de ce type sont considérables. Pour une entreprise dans le secteur du traitement de données, une interruption des données représente en moyenne un montant de 300 000 $ à l’heure, voire 5 600 $ par minute.

L’incendie dans les installations d’OVH a impacté près de 3,6 millions de produits et services web, allant des administrations publiques aux institutions de financement jusqu’aux sociétés de production de jeux vidéo.

Les victimes se sont exprimées sur les blogs et les médias sociaux. La plupart se sont plaints, car des données de toutes sortes avaient été définitivement perdues dans la catastrophe d’OVH. Le bilan définitif des pertes financières risque d’être vertigineux.

Les leçons tirées de l’incendie du data center d’OVH

L’incendie ou les mesures de sécurité d’OVH ne sont pas le seul responsable des pertes de données de certaines entreprises. Tenir l’hébergeur responsable est un bon début, mais il est important de se rappeler que le cloud de qualité professionnelle n’est pas un royaume mythique de ressources infinies et de temps de fonctionnement éternel.

Transférer des ressources numériques importantes vers le cloud signifie échanger votre propre infrastructure contre celle d’un autre fournisseur partenaire à but lucratif. De cette façon, il est important de créer des sauvegardes à l’épreuve des incidents. Il faut comprendre que des défaillances pourraient toujours se produire. La sauvegarde et la récupération sont des étapes fondamentales pour les normes de sécurité.

Le développement d’une approche efficace en sécurisation de données, qui peut satisfaire le NIST (Institut national des normes et de la technologie), demande plus que de programmer des sauvegardes automatiques.

De ce fait, il est toujours judicieux de prendre des précautions supplémentaires avec les données et les traitements vitaux des entreprises et s’assurer d’être réellement en mesure d’utiliser les plans de sauvegarde dans différents scénarios d’urgence.

Pin It on Pinterest