intelligence artificielle

Meta veut entraîner son IA avec vos données ! Voici comment l’en empêcher

Le géant des réseaux sociaux, Meta veut perfectionner son intelligence artificielle avec les données des utilisateurs. Une opportunité d’évolution ou un risque pour les internautes ?

Certains utilisateurs ont remarqué un changement dans leur réseau social habituel. Récemment Meta a mis à jour une page particulière dans le centre d’aide de Facebook. Il existe désormais une section, avec un formulaire supplémentaire. Ce dernier prend en compte les droits des personnes concernées données d’intelligence artificielle générative. En gros, Meta veut exploiter les informations des utilisateurs pour former une IA modèle.

Former une intelligence artificielle, mais pourquoi ?

Meta veut créer une intelligence artificielle sophistiquée. La société a déjà une IA qui peut répondre à différents messages. Ces chatbots sont d’ailleurs utilisés par plusieurs entreprises dans le monde entier. C’est un outil très pratique pour développer une activité dans l’ère du numérique.

Mais Meta a une ambition débordante. Elle souhaite défier toute concurrence avec une IA sophistiquée. L’objectif est de formuler des réponses personnalisées, voire des images précises à partir d’une simple requête. Après quelques semaines d’entraînements intensives, l’IA pourra même créer de nouveaux contenus.

Et pour y arriver, l’IA a besoin de bases de données importantes. Toutefois, ces informations ne concernent que les propriétés de Facebook et Instagram. Ici, on peut citer les commentaires et les photos.

Une innovation qui ne passe pas auprès de tous

Plusieurs utilisateurs ont protesté pour contrer cette usage d’un intelligence artificielle. Une agence mondiale a même publié une déclaration sur la récupération des données et la protection de la vie privée des internautes. Et cette mesure ne concerne pas seulement Meta, mais Microsoft, et Alphabet. Les réseaux sociaux émergents sont aussi soumis à cette déclaration. La défense des données s’applique désormais sur TikTok, ByteDance, ou X.

Meta a réagi, et à affirmer : « L’utilisation des informations publiques est dans notre intérêt, et nous nous engageons à une transparence absolue sur les bases juridiques lors des traitements des informations.

Les utilisateurs ont toujours une maîtrise sur leurs données personnelles

Face à la déclaration et du consortium d’agences mondiales de la protection des données, Meta a mis en place un système de désinscription. Une fois que l’utilisateur sera sur cette section, il pourra éviter la manipulation de ces données. Cette possibilité permet alors de conserver les informations délicates.

Pour commencer, l’utilisateur doit accéder au formulaire “Droit des personnes concernées par l’intelligence artificielle générative. Cette page est disponible dans la politique de confidentialité de Meta. Les utilisateurs de Facebook et d’Instagram peuvent protéger leurs renseignements dès maintenant.

Une fois sur le formulaire, il faut soumettre sa demande. Trois options s’offrent au propriétaire du compte. La première permet de choisir les informations que l’IA va utiliser lors de son entraînement. C’est la plus recommandée pour avoir un maîtrise total sur ses données. La deuxième éventualité concerne la suppression des informations personnelles susceptibles d’être exploitées par l’intelligence artificielle. La troisième option est destinée aux personnes qui ont des problèmes particuliers avec leurs renseignements.

Il ne reste plus qu’à passer un dernier test de contrôle de sécurité avant de soumettre sa requête. 

Newsletter

Envie de ne louper aucun de nos articles ? Abonnez vous pour recevoir chaque semaine les meilleurs actualités avant tout le monde.

3 commentaires

3 Commentaires

  1. Serait-il possible de préciser comment avoir l’accès à ce formulaire ? j’ai passé 30 minutes dans ce labyrinthe que sont les options / sous options / etc .. sans rien trouver se rapportant à l’ia . Merci

  2. Je suis d’accord avec Mike. Sans information plus détaillée, cet article n’aide pas vraiment…

  3. Pq on voudrait l’en empêcher ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *