TSMC hackers russes

Une catastrophe attend l’iPhone si TSMC ne paye pas ces hackers russes

Les données de TSMC ont été compromises lors d’une cyberattaque menée par un groupe de hackers russes. Ces derniers exigent une rançon de 70 millions de dollars pour éviter la divulgation de données sensibles. 

Une attaque de grande envergure menée par des hackers russes menace l’iPhone. Les conséquences sur les produits Apple suscitent de vives inquiétudes quant à la sécurité et à la confidentialité des utilisateurs.

TSMC subit une cyberattaque des hackers russes : tout savoir

Taiwan Semiconductor Manufacturing Company (TSMC), le fabricant de puces fournisseur d’Apple, a confirmé avoir subi une violation de données. L’intrusion s’est produit après qu’un de ses fournisseurs de matériel informatique, Kinmax Technology, a été victime d’une cyberattaque du groupe de rançongiciels russes LockBit. C’est un rançongiciel qui chiffre les fichiers des victimes et demande une rançon en échange de la clé de déchiffrement. 

Le malware cible principalement les entreprises et les organisations gouvernementales, et se propage automatiquement sur les réseaux informatiques. Il fonctionne comme un rançongiciel en tant que service (RaaS). Cela signifie que les hackers loue à des affiliés qui partagent les profits avec les développeurs du rançongiciel.

Après la cyberattaque, le gang de hackers russes a publié des données provenant de TSMC sur son site web du dark web jeudi. Il affirme détenir des mots de passe et des identifiants et a demandé 70 millions de dollars pour ne pas les divulguer davantage.

TSMC cible des hackers russes : quelles sont les conséquences pour Apple ?

TSMC a déclaré que la violation de données n’a pas affecté ses opérations commerciales ni compromis les informations de ses clients. L’entreprise Taiwanaise a également coupé l’échange de données avec Kinmax après l’incident. 

Ce dernier est une entreprise qui fournit des services informatiques comme le réseau, le cloud computing, le stockage et la gestion de bases de données. La société travaille également avec Microsoft, Cisco et VMware. Pour le moment, on ne sait pas si ces entreprises ont également été touchées.

Par ailleurs, il n’est pas clair quel impact cette violation de données aura sur les produits Apple. Toutefois, il est possible que certaines informations sur les puces A-series et M-series utilisées dans les appareils Apple aient été exposées. Apple n’a pas encore fait de commentaire sur l’affaire.

Quels sont les risques d’une attaque au ransomware pour les multinationales ?

En 2022, les ransomwares sont devenus la plus grande menace pour les entreprises, avec une augmentation significative du nombre d’attaques. Ces attaques peuvent causer une perturbation majeure des opérations commerciales. En conséquent, elles entraînent une perte de productivité et des coûts considérables pour rétablir les systèmes touchés.

De plus, les données sensibles de l’entreprise peuvent être chiffrées, entraînant une perte potentielle de données critiques et confidentielles. Les attaquants peuvent également exfiltrer et divulguer ces données, ce qui peut avoir des conséquences juridiques et une perte de réputation. 

Par ailleurs, les coûts financiers liés aux attaques par ransomware sont élevés, allant au-delà du paiement de la rançon exigée. En même temps, ils incluent les dépenses de remédiation et les mesures de sécurité renforcées. 

Newsletter

Envie de ne louper aucun de nos articles ? Abonnez vous pour recevoir chaque semaine les meilleurs actualités avant tout le monde.

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *