Accueil > Analytics > JO Tokyo 2020 : la police veut utiliser le Big Data pour prévenir les crimes
jo tokyo 2020 big Data police

JO Tokyo 2020 : la police veut utiliser le Big Data pour prévenir les crimes

Dans le cadre des JO Tokyo 2020, la police japonaise envisage d’utiliser les technologies informatiques telles que le Big Data et l’intelligence artificielle pour prévenir les crimes. Un rapport sur le sujet vient d’être publié par cinq experts.

Un rapport publié par un panel de représentants du Metropolitan Police Department japonais appelle à l’utilisation de technologies informatiques comme l’intelligence artificielle et le Big Data pour prévenir le crime. Composé de 5 experts en informatique et criminologie et mené par le professeur Tadashi Moriyama de la Takushoko University, le panel estime que ces technologies sont nécessaires pour garantir la sécurité des personnes à Tokyo et dans le reste du Japon.

Concrètement, les experts suggèrent d’utiliser la technologie pour agréger et analyser les nombreuses données relatives aux crimes et accidents dont dispose le MPD. Ces informations seraient combinées avec les données en provenance des réseaux sociaux et autres données publiquement accessibles. L’activité policière pourrait être organisée en se basant sur ces informations.

Le panel estime qu’il serait possible d’utiliser le Big Data et l’IA pour prédire où et quand surviendront les crimes et les accidents de la route. Il sera aussi possible pour le MPD d’estimer le niveau de danger en cas de stalking sur les réseaux sociaux.

JO Tokyo 2020 : le Big Data sera nécessaire lors de cet événement à haut risque

mpd tokyo police

Suite à la remise de ce rapport, le MPD mènera des discussions détaillées pour décider ou non d’utiliser le Big Data et l’intelligence artificielle en amont des Jeux olympiques de Tokyo 2020. Dans le cadre de cet événement, les touristes afflueront en masse dans la capitale japonaise, et le risque d’insécurité atteindra son paroxysme. De plus, la police pourra aussi utiliser les données pour prédire le risque de congestion des foules.

Malgré les nombreux avantages apportés par l’usage des technologies informatiques, celui-ci induit aussi des défis à relever pour le MPD. Il sera notamment nécessaire de former les officiers à ces technologies, d’assurer la sécurité des systèmes informatiques, et bien évidemment de protéger les données personnelles des citoyens.

L’utilisation du Big Data par les autorités soulève aussi des questions éthiques. L’Américain Andrew Guthrie Ferguson a notamment rédigé un ouvrage sur la façon dont le Big Data entretient les préjugés racistes et les discriminations exercées par la police de Chicago. Espérons que le MPD parvienne à remédier à ces problématiques pour pouvoir pleinement bénéficier des avantages de l’analyse de données.

2 Commentaires

  1. JO Tokyo 2020 : la police veut utiliser les MÉGADONNÉES pour prévenir les crimes

  2. Philip K. Dick: The Minority Report. Les « precogs » seront-elles enfantées par une I.A. finalement?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Send this to a friend