La justice américaine saisit 34 millions de dollars en cryptomonnaie

Dark Web : la justice américaine saisit 34 millions de dollars en cryptomonnaie

Le Département de la Justice américaine a saisi 34 millions de dollars en crypto auprès d’un vendeur sur le Dark Web. Les autorités évoquent l’une des plus importantes prises de cryptomonnaies obtenues grâce à des ventes illicites.

De l’argent généré par les commerces illicites

Dans un communiqué, le Département de la Justice des États-Unis a effectué cette saisie chez un résident du sud de la Floride. Ce dernier se cachait derrière un pseudonyme et utilisait les marketplaces du dark Web pour mener son commerce illicite.

Le suspect vendait essentiellement des informations de compte piratées. La plupart viennent d’un certain nombre de plateformes majeures, notamment HBO, Netflix, Uber et d’autres. Les investigations révèlent qu’au total, cette personne proposait près de 100 000 articles en vente (de différente nature) sur le Dark Web. 

Selon les procureurs du district sud de la Floride, le suspect avait utilisé TOR (The Onion Router) pour accéder au Dark Web. Il utilise également une série de gobelets pour convertir une cryptomonnaie et en renforcer l’anonymat. Cette technique est largement utilisée pour le blanchiment d’argent.

Une saisie dans le cadre de la lutte contre les crimes organisés

Les crypyomonnaies issues des commerces illicites sont déposées par incréments de façon aléatoire dans des portefeuilles qui ont été saisies. Rien qu’en 2017, les autorités auraient saisi 919,3 Ethereum, 643 Bitcoins, 640 Bitcoin Gold, 640 Bitcoin Cash et 640 Bitcoin SV environ.

D’après le Département de la Justice américaine, cette saisie entre dans le cadre de l’opération TORnado. Il s’agit d’une enquête conjointe menée par des groupes de travail sur la lutte contre la drogue contre et les crime organisés (OCDETF) dans plusieurs agences fédérales, étatiques et locales.

Aussi importante soit-elle, cette somme de 34 millions de dollars ne restera pas longtemps la plus grosse saisie selon les autorités. En cause, la popularité croissante des cryptomonnaies et la transition des crimes vers le numérique.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Pin It on Pinterest