kick tout savoir

Kick : la nouvelle plateforme de streaming qui va détrôner Twitch ? Tout savoir

Depuis plusieurs semaines, Kick connaît un succès retentissant et attire des streamers de renom. Présentée comme concurrente directe de Twitch, découvrez pourquoi cette plateforme pourrait faire trembler celle d’Amazon…

Le streaming est sans conteste l’un des phénomènes culturels phares des dernières années. Peu à peu, les anciens médias comme la télévision perdent du terrain au profit des vidéastes qui se diffusent en direct sur internet.

Une véritable industrie s’est formée autour de cette nouvelle tendance, et les plateformes spécialement dédiées au streaming sont de plus en plus nombreuses.

Outre les géants comme YouTube, Facebook et Twitch, certaines applications ont connu un succès éphémère à l’instar de Mixer.

D’autres ont fait le choix de se spécialiser dans un domaine de niche, comme Trovo et DLive. De leur côté, les « streamers » papillonnent d’un site à l’autre en fonction de leur popularité, des revenus qu’ils proposent et de l’expérience utilisateur.

Toutefois, depuis peu, une nouvelle application de streaming semble tirer son épingle du jeu et résister à l’épreuve du temps : Kick.

Ses créateurs la présentent comme une plateforme pensée pour les créateurs, avec une politique suffisamment favorable pour attirer même les plus petits vidéastes à tenter l’aventure.

Encore en beta, ce site a toutefois déjà réussi à s’attirer les faveurs de grands noms du milieu. Voici pour quelles raisons.

Qui a créé Kick ?

Pour l’heure, on ignore qui est propriétaire de la plateforme. Il semblerait toutefois que le projet soit soutenu par le site de « crypto gambling » Stake.com.

Des offres d’emploi postées par la startup australienne Easygo indiquent que « Kick.com est un nouveau projet créé par les fondateurs de Easygo et Stake.com ».

De plus, des comptes Stake ont créé et modéré le subreddit de Kick. Auparavant, la firme était un sponsor de Tyler « Trainwreck » Niknam sur Twitch avant d’être bannie de la plateforme.

Toutefois, si Kick a connu un soudain élan de popularité, c’est notamment grâce à la décision de Trainwreck de rejoindre la plateforme.

Une répartition des revenus à 95-5 contre 50-50 sur Twitch

Ce streamer comptabilise 2,1 millions de followers, et leur a révélé que Kick ne prend que 5% des revenus des vidéastes.

C’est largement plus attractif que le partage 50-50 de Twitch ou le 70-30 de YouTube. De plus, le service de donation régulière Kicks permet d’empocher la totalité des dons.

Cerise sur le gâteau : les créateurs peuvent retirer leurs gains au jour le jour, et n’ont donc pas besoin d’attendre un virement mensuel.

Alors comment atteindre la rentabilité avec une politique si généreuse ? Pour y parvenir, Kick compte sur la publicité.

Selon Trainwreck, la firme compte nouer un partenariat avec les plus gros réseaux publicitaires mondiaux pour générer d’importants profits.

Des revenus fixes selon le nombre d’heures visionnées

Au-delà d’une politique de partage avantageuse, Kick promet aussi un programme créateur novateur permettant aux streamers partenaires de ne pas avoir à compter uniquement sur leur nombre d’abonnés.

Ainsi, ils pourront recevoir un revenu fixe basé sur le nombre d’heures visionnées et le nombre total de spectateurs.

Enfin, Kick promet des règles claires et assure qu’il n’y aura pas de « bannissements ambigus » comme sur les autres plateformes.

Les streams de paris seront aussi encadrés de façon stricte, ce qui pourrait permettre à Kick de prendre le créneau de DLive sur ce créneau spécifique.

Kick vs Twitch : qui emportera la guerre du streaming ?

Cette nouvelle plateforme est lancée, et semble avoir les cartes en main pour rivaliser avec Twitch. Toutefois, elle devra continuer à attirer de grands noms pour continuer sa croissance.

Hormis Trainwrek, Kick a aussi été rejoint par Adin Ross. C’est aussi le cas de Destiny : un vétéran du streaming banni de Twitch pour avoir enfreint le règlement. En outre, le joueur d’échecs Hikaru Nakamura s’est inscrit.

https://twitter.com/KickStreaming/status/1640910863380140032?ref_src=twsrc%5Etfw%7Ctwcamp%5Etweetembed%7Ctwterm%5E1640910863380140032%7Ctwgr%5E5952bed1d311805ec2c5a69f401adb0bb573f25d%7Ctwcon%5Es1_&ref_url=https%3A%2F%2Fwww.dexerto.com%2Fentertainment%2Fwhat-is-kick-twitch-new-streaming-rival-2003508%2F

Auparavant, Mixer avait promis monts et merveilles aux créateurs et s’était notamment illustrée par des contrats à huit chiffres avec des géants comme Tyler « Ninja » Blevins oiu Michael « shroud » Grzesiek.

Cela n’a pas suffi à assurer sa survie, et cette plateforme a disparu après seulement deux ans. Créer le buzz est une chose, mais perdurer dans le temps en est une autre.

Pour l’heure, Trainwreck demande à ses fans et aux créateurs de laisser un an à Kick pour grandir et implémenter proprement sa politique. Si elle y parvient, les créateurs auront tout intérêt à venir profiter de ses nombreux avantages.

Néanmoins, rivaliser avec les principales plateformes de streaming ne sera pas une mince affaire. Rappelons que Twitch est financé par Amazon, YouTube par Google et Facebook par Meta.

Face aux GAFAM, Kick est donc une petite startup qui devra se battre comme David contre Goliath. Cependant, sa volonté d’aider les petits et moyens créateurs pourrait lui valoir la sympathie du plus grand nombre.

Malheureusement, la plateforme est d’ores et déjà confrontée à plusieurs controverses. En plus de ne pas révéler clairement l’identité de ses créateurs, elle aurait intégré des streams Twitch à des fins promotionnelles…

Et vous, pensez-vous que Kick pourra se hisser comme nouvelle plateforme phare du streaming ? Exprimez-vous en commentaire !

Newsletter

Envie de ne louper aucun de nos articles ? Abonnez vous pour recevoir chaque semaine les meilleurs actualités avant tout le monde.

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *