Accueil > Dossiers > Management du Système d’Information : tout savoir sur la gestion des SI
management du système d'information

Management du Système d’Information : tout savoir sur la gestion des SI

Le management du système d’information consiste à organiser et à gérer l’évolution du SI au sein d’une entreprise. Découvrez tout ce que vous devez savoir à ce sujet : à quoi ça sert, quelles sont les différentes étapes, ou encore le rôle du DSI (Directeur des Systèmes d’Information) et les formations qui permettent d’accéder à cette profession.

Les données à disposition des entreprises sont de plus en plus nombreuses, et prennent une grande importance au sein des entreprises. Cependant, pour être utiles, ces informations doivent être correctement organisées et facilement accessibles. De plus, les régulations toujours plus strictes sur la protection des données, telles que le RGPD qui entre en vigueur le 25 mai 2018 dans l’Union européenne, forcent les entreprises à mieux gérer leurs données et à assurer leur sécurité.

Dans ce contexte, le système d’information (ensemble de ressources qui permettent de collecter, stocker et traiter les données) doit être impérativement organisé et protégé. C’est là tout l’intérêt du management de système d’information. Cette discipline regroupe les connaissances, techniques et outils permettant d’organiser et de contrôler le système d’information afin d’optimiser les performances de l’entreprise.

Cliquez ici pour un accompagnement sur le RGPD

À quoi sert le Management du Système d’Information ?

management système information à quoi sert

Pour être utile à l’entreprise, un système d’information doit être organisé, et cohérent. Les données qu’il rassemble doivent être de bonne qualité, mises à jour et non redondantes. Par ailleurs, le système d’information doit également être agile afin de s’adapter rapidement aux innovations technologiques et aux besoins de l’entreprise. En outre, le SI doit également être très sécurisé, et garantir une continuité en cas de sinistre. Le but du Management du Système d’Information est de garantir ces caractéristiques essentielles.

Par ailleurs, cette discipline vise également à répondre aux problématiques sociales et éthiques du Système d’Information. La protection de la vie privée des employés, de la propriété intellectuelle et des données personnelles des clients doit être assurée en conformité avec les réglementations en place. Enfin, le MSI permet de respect les contraintes légales et fiscales liées aux systèmes d’information, notamment en permettant de mettre à disposition des représentants de l’administration fiscale les informations demandées.

Management du Système d’Information : quel est le rôle du DSI (Directeur des Systèmes d’Information)

dsi directeur système information

Le DSI ou Directeur des Systèmes d’Informations est la personne qui possède les compétences techniques nécessaires pour gérer le système d’information. Il est donc le responsable du Management du Système d’Information.

Il doit garantir l’organisation, la cohérence, l’agilité, la conformité légale, l’éthique et la sécurité du Système d’Informations. Par exemple, en cas de sinistre, c’est au DSI de s’assurer que les normes humaines et techniques soient respectées dans un souci de continuité. Il doit aussi permettre au management organisationnel de répondre aux problèmes informatiques de façon rapide et efficace.

Pour répondre aux questions éthiques et sociales, le DSI pour mettre en place une politique organisationnelle au sein du SI pour protéger les données et les flux d’informations. Ce responsable est également chargé de veiller sur la sécurité et l’intégrité du SI. Il est toutefois possible qu’il délègue cette mission au RSSI (responsable de la sécurité des informations) lorsqu’il y en a un dans l’entreprise.

Le Directeur des Systèmes d’Information est aussi en charge de la veille technologique visant à garder le SI à la pointe de la technologie. En plus de surveiller le marché, il doit observer la concurrence pour éviter qu’elle ne prenne de l’avance. Dans certaines entreprises, le DSI est également chargé de contrôler le budget et les ressources humaines.

Son rôle principal reste toutefois de s’assurer que le système d’informations soit aligné avec les différents objectifs métiers de l’entreprise. Responsable, meneur, négociateur, élément charnière… de par son importance au sein de l’organisation, il prend bien souvent par aux comités de direction.

Cliquez ici pour un accompagnement sur le RGPD

Quelles sont les formations pour devenir DSI ?

Le DSI est généralement pourvu d’un Bac+5 en informatique, ou d’un Master spécialisé en Management des Systèmes d’information. En France, on distingue plusieurs types d’enseignement différents permettant de devenir DSI. Aujourd’hui, il est possible d’accéder à cette profession après un diplôme en informatique délivré par une école d’ingénieur, une université ou un IUT.

Il est aussi possible d’y accéder avec une formation spécialisée dans les systèmes d’information ou le management des systèmes d’information. Ces formations de niveau Master (Bac+5) sont généralement délivrées par des écoles de commerce ou des IAE. Enfin, on compte également des écoles entièrement consacrées au management des systèmes d’information.

Les principales qualités professionnelles du DSI sont la rigueur, la patience, la persévérance, et la réactivité ainsi qu’une bonne connaissance des nouvelles technologies de l’information. Toutefois, il doit aussi posséder des qualités humaines telles que la sociabilité, le sens de l’écoute, et l’ouverture d’esprit.

Quelles sont les différentes étapes du management des systèmes d’information ?

management système information étapes

La première étape du management du système d’information est bien évidemment la préparation du projet. Le DSI et son équipe doivent anticiper minutieusement le déroulement du projet. S’ils ne le font pas, des problèmes risquent de survenir au cours du projet.

Cette préparation passe notamment par un audit du système d’information, visant à mettre en évidence les éventuels dangers et risques fonctionnels. En plus de l’aspect technique du SI, cet audit doit couvrir les aspects fonctionnels et organisationnels. Cet audit s’appuie sur la méthodologie CobiT, considérée comme le référentiel international de contrôle pour les systèmes d’information, regroupant des standards de contrôle et des bonnes pratiques d’anticipation des dangers.

De nombreuses entreprises commettent l’erreur de se focaliser uniquement sur l’aspect technique du management des systèmes d’information. En réalité, le DSI doit aussi prendre en compte l’aspect humain, à savoir les conséquences sur les employés des changements effectués sur le système d’information.

Ces changements entrainent une modification des habitudes de travail, notamment en ce qui concerne l’accès à l’information. Or, ces habitudes sont souvent bien ancrées et il peut-être difficile pour les employés de s’en défaire. En tant que manager, le DSI doit aussi prendre en compte ce phénomène et l’anticiper dès le départ. Il est par exemple possible de former les employés aux nouveaux outils, ou de les impliquer directement dans l’évolution du système.

Cliquez ici pour un accompagnement sur le RGPD

1 commentaire

  1. bonjour sejo depuis la république démocratique du Congo,
    comment faire pour suivre le troisième cycle suis licencié en informatique option: management de système d’information

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Send this to a friend