Ce mini robot voyage dans les poumons : enfin un remède au cancer ?

Une équipe multidisciplinaire de l’Université de Leeds a créé un mini-robot détectant et traitant les premiers signes de cancer dans les poumons. Découvrez comment ce petit robot repère la présence de cellules cancéreuses.

Depuis plusieurs années, l’intelligence artificielle est au service de la santé. Aujourd’hui, elle est en constante expansion, allant même plus loin. Des chercheurs en Angleterre, ont développé un mini-robot capable de pénétrer les poumons afin de détecter les cancers.

Un mini robot dans les poumons : C’est une révolution pour le diagnostic du cancer

La robotique se situe à l’intersection de la science, de l’ingénierie et aussi partie de la technologie. Ce mini robot peut nager dans nos poumons. Effectivement, il cherche et combat activement les premiers signes du cancer. Afin de contrôler ce petit robot à l’intérieur du corps humain, des aimants sont utilisés, ce qui lui permet de changer de forme. Ce mini robot peut également se déplacer en douceur dans les parties profondes de nos poumons. Et le plus étonnant, il le fait sans endommager les tissus environnants.

Lors de tests sur des poumons de cadavres, le robot a montré qu’il pouvait aller 37% plus loin que les outils standard. En plus, il peut faire des biopsies précises. Ça veut dire qu’il peut aider les médecins à ne viser que les cellules cancéreuses, sans toucher aux tissus sains.

Le Professeur Pietro Valdastri, qui dirige les recherches, est excité par ces résultats. Selon lui, ce robot doux, qui respecte l’anatomie du corps et est contrôlé par des aimants, pourrait changer la manière dont on traite le cancer du poumon.

Deux robots en un !

Mais les chercheurs ne s’arrêtent pas là. En fait, ils veulent développer le projet de ce mini robot capable de détecter le cancer des poumons. Pour cette raison, ils ont une idée encore plus audacieuse : faire travailler deux robots ensemble dans le corps humain. Le premier tiendrait une caméra, tandis que le second utiliserait un laser pour détruire les tumeurs. Le but ? Réduire la douleur des patients, explique Giovanni Pittiglio, co-auteur de l’étude.

Cette idée a déjà été expérimentée avec succès. En effet, les chercheurs ont réussi à faire travailler deux robots ensemble. Leur objectif était de réaliser une opération du cerveau dans une réplique de crâne. Toutefois, un défi se posait : les deux robots, attirés l’un vers l’autre par les aimants, risquaient de se coller. Pour pallier ce problème, une solution a été envisagée. De ce fait, les chercheurs ont conçu les robots de manière à ce qu’ils ne puissent se plier que dans certaines directions.

À savoir que le mini robot n’est pas encore prêt à être utilisé sur des patients humains. Pourtant, les chercheurs sont optimistes. Ils continuent de travailler sur cette technologie révolutionnaire, dans l’espoir qu’elle pourra un jour aider à sauver des vies.

Newsletter

Envie de ne louper aucun de nos articles ? Abonnez vous pour recevoir chaque semaine les meilleurs actualités avant tout le monde.

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *