Steam est-il mort ? Ce changement radical fait fuir les gamers

Les gamers pourraient déserter en masse et provoquer la mort de Steam. La nouvelle politique tarifaire de la plateforme fait beaucoup de malheureux.

Valve a récemment mis en œuvre sa nouvelle politique de tarification pour l’Argentine et la Turquie. Les gamers sont inquiets, parce que celle-ci va entraîner une augmentation des prix. Certains utilisateurs tirent sur la sonnette d’alarme et annoncent quitter la plateforme. La mort de Steam est actée pour de nombreux joueurs.

La plateforme voulait pourtant relancer l’intérêt des gamers en préparant quelques nouveautés. L’une d’elles est la possibilité de masquer uniquement ses jeux pour adulte.

Le prix des jeux explose sur Steam

C’est un énorme choc pour de nombreux gamers de Steam. Pour l’instant, ce nouveau plan tarifaire concerne seulement l’Argentine et la Turquie. Mais à long terme, 25 pays et territoires d’Amérique latine, du Moyen-Orient et d’Afrique du Nord seront affectés.

En somme, Valve convertit tous les tarifs de sa plateforme en dollars américains. Le studio américain invoque la volatilité des taux de change en Argentine et en Turquie comme raison de cette modification. Les fluctuations de ces dernières années rendent difficile la sélection des prix appropriés pour leurs jeux, explique le propriétaire de la plateforme.

Le problème est que cette politique peut provoquer des augmentations de prix astronomiques. ll n’y a aucune contrainte pour les éditeurs de proposer des tarifs réduits en dollars. Pire encore, dans les régions mentionnées plus haut, Steam applique par défaut les tarifs américains, si les éditeurs ne fixent aucun prix ajusté.

Prenons l’exemple de Stardew Valley, le jeu de simulation de ferme. Son prix sur la plateforme va passer de 0,50 dollars à 11,99 dollars comme aux États-Unis avec le nouveau plan tarifaire.

Mort de Steam pour les Turcs et les Argentins

Le nouveau plan tarifaire est un sérieux coup au porte-monnaie pour les joueurs argentins et turcs. Pour mettre les choses en perspective, prenons le cas de la Turquie. Le salaire minimum culmine à seulement 8 500 livres turques, ce qui équivaut à 268,39 euros selon le taux de change actuel.

Par ailleurs, les devises turques et argentines sont soumises à un taux de déflation élevé. À noter que de juin 2000 à mai 2023, le peso argentin a perdu 99,62 % de sa valeur par rapport à l’euro. La livre turque, de son côté, a perdu près de 95 % de sa valeur de 2007 à 2023.

Un habitué de la plateforme en Argentine a expliqué sur le subreddit r/steam la situation compliquée dans laquelle il va se retrouver. « Avant la nouvelle loi, je dépensais 46 000 pesos. Maintenant, avec les nouveaux prix, cela va me coûter 701 000 pesos », a-t-il déploré.

« Je n’achèterai plus rien sur Steam à partir de maintenant. Je ne peux tout simplement pas me le permettre avec mon salaire, merci Gabe, au revoir Steam », s’est lamenté un autre utilisateur. À noter que Gabe ici fait référence au PDG de Valve, Gabe Newell.

Steam devient donc hors de prix. De nombreux autres internautes ont annoncé passer au piratage des jeux à cause de cette nouvelle stratégie tarifaire.

Newsletter

Envie de ne louper aucun de nos articles ? Abonnez vous pour recevoir chaque semaine les meilleurs actualités avant tout le monde.

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *