Nokia : le géant finlandais du smartphone se tourne vers le Cloud

Le passage de Nokia au cloud s’accélère et le succès futur de l’entreprise pourrait très bien en dépendre. Le changement est déjà en cours et Nokia se lance dans une série d’initiatives pour répondre aux futures demandes et opportunités qui découlent de cette transition. 

Des changements progressifs

Le transfert de logiciels et de fonctions réseau sur site vers le cloud en est à ses débuts. Le changement sera progressif. Adopter le cloud ne se résume pas à la virtualisation. Cela nécessite que les fournisseurs, les opérateurs et les entreprises mettent en œuvre les principes natifs du cloud, y compris DevOps et CI/CD (intégration continue, livraison continue) pour stimuler l’innovation et l’agilité dans leur infrastructure réseau.

La 5G et la montée en puissance de la numérisation dans son ensemble incitent les fournisseurs de télécommunications à opérer et à collaborer avec un écosystème d’opérateurs plus large, y compris des fournisseurs de cloud public. Nokia, au début du mois de mars, a conclu trois accords avec les plus grands hyperscalers : Amazon Web Services (AWS), Microsoft Azure et Google Cloud. L’idée est de faire progresser la 5G, le réseau d’accès radio (RAN) et les marchés périphériques.

Nokia : le cloud comme un catalyseur 

Ces accords se présentent comme une extension des efforts antérieurs de Nokia dans le cloud. Ils viendront accélérer le développement d’une plateforme native pour le cloud et d’une plateforme de services de conteneurs. Cela donne aux opérateurs la flexibilité pour le déplacement et la gestion de manière plus transparente et cohérente des charges de travail entre différents clouds.

Profitez de 2 To à vie de stockage en ligne avec pCloud

 

Nokia aborde le cloud comme un catalyseur. L’entreprise souhaite créer de la valeur pour les opérateurs télécoms en leur permettant de migrer des fonctions de réseau virtuel (VNF) vers des conteneurs basés sur Kubernetes à n’importe quel rythme et cadre qu’ils jugent opportuns. Chaque client est à une évolution différente par rapport aux charges de travail qu’il veut ramener vers le cloud. Il y a donc différentes phases et stratégies dans le choix du fournisseur.

Vers une stratégie tout cloud

Nokia a opéré cette transition il y a quelques années. L’entreprise pense ainsi avoir une position forte pour déplacer ses logiciels vers le cloud et sur une stratégie de tout cloud. L’industrie informatique et les entreprises ont adopté le cloud beaucoup plus rapidement que les fournisseurs de services de communication. 

Les récents progrès de Nokia avec les hyperscalers ont également permis à Nokia de désagréger ses produits et services RAN dans le cloud en rendant ces charges de travail et services disponibles en périphérie.

De l’automatisation au cloud natif

L’automatisation avec la virtualisation a amené à la cloudification. De cette dernière, on est passé au véritable cloud natif (mettre le CI/CD, les principes DevOps et les API ouvertes pour pouvoir se connecter à l’écosystème numérique). 

Nokia sait que davantage de charges de travail réseau passeront au cloud, mais seulement si les avantages économiques de ces changements se concrétisent. C’est un domaine qui est encore en cours de développement dans l’industrie, en particulier pour les applications très gourmandes en calcul ou sensibles à la latence.