Dark Web : l’OMS tire l’alarme sur les contrefaçons de vaccins COVID-19

Lors d’une conférence de presse tenue le 26 mars dernier, l’Organisation mondiale de la santé a mis en garde contre les vaccins COVID-19 contrefaits vendus sur le Dark Web. Dans ses déclarations, l’OMS a exhorté les gens à acheter des vaccins uniquement auprès des programmes gérés par le gouvernement.

Vaccins COVID-19 : des flacons vides réutilisés

Le Directeur général de l’OMS, Tedros Adhanom Ghebreyesus a déclaré : « Nous exhortons tout le monde à ne pas acheter de vaccins en dehors des programmes de vaccination gérés par le gouvernement. Tout vaccin en dehors de ces programmes peut être de qualité inférieure ou falsifié, avec le potentiel de causer des dommages graves ». 

Le plus haut responsable de l’OMS a également expliqué que les groupes de cybercriminel opérant sur le Dark Web utilisaient parfois des flacons de vaccins vides pour proposer de faux vaccins encore plus crédibles. Au-delà de la dangerosité de ces vaccins, ce marché en plein boom vient aussi altérer la chaîne d’approvisionnement en vaccins contre le  COVID-19.

Détruire les flacons usagés

Pour lutter contre ce fléau grandissant, l’Organisation mondiale de la santé demande aux parties prenantes des campagnes de vaccination de procéder à l’élimination ou à la destruction en toute sécurité des flacons de vaccins usagés et vides pour éviter qu’ils ne soient réutilisés par des criminels. Il a demandé aussi aux pays et aux particuliers de surveiller les ventes de vaccins suspects et de les signaler aux autorités nationales. 

« Le flux d’informations est essentiel pour marquer, cartographier les menaces mondiales et protéger la confiance dans les vaccins », renchérit Tedros Adhanom Ghebreyesus. L’OMS a tenu à souligner que tout dommage causé par des vaccins falsifiés ne reflète pas la sécurité des vaccins authentiques.

De nombreux faux vaccins en circulation au Royaume-Uni et aux USA

Les forces de l’ordre au Royaume-Uni ont répertorié plus de 6 000 cas de fraude liée à Covid pour un montant de 34,5 millions de livres sterling, soit 48 millions de dollars américains, au cours de l’année écoulée. Ces chiffres émanent de la BBC.

Les Américains ont perdu 382 millions de dollars à cause de la fraude liée à la pandémie de coronavirus, selon la Federal Trade Commission. Plus de 217 000 personnes ont déposé un rapport de fraude lié à Covid auprès de l’agence depuis janvier 2020.

Pin It on Pinterest