OpenAI Londres

Face aux lois de l’UE sur l’IA, OpenAI snobbe la France et s’installe à Londres

Cette expansion à Londres représente une étape importante dans la croissance d'. Elle démontre son engagement à élargir le champ de ses opérations.

Le créateur de ChatGPT a récemment annoncé l'ouverture de ses premiers bureaux hors des États-Unis, dans la capitale britannique. Alors que la France ambitionne de devenir un leader dans le domaine de l'IA, cette décision pourrait potentiellement entraver ses efforts en termes d'attraction, d'investissements et de talents. Est-ce un signe que la France doit revoir ses réglementations pour rester compétitive dans le secteur de l'IA ?

OpenAI à Londres : une extension stratégique face aux restrictions en Europe

L'équipe de Londres se concentrera sur l'avancement de la recherche de pointe et des capacités d'ingénierie d'OpenAI. En même temps, le bureau collaborera avec les communautés locales pour promouvoir une IA sûre et responsable. 

OpenAI a sélectionné la métropole de Londres en raison de son marché technologique florissant et de son impressionnant réservoir de compétences. Cet avantage fait de la capitale britannique un lieu parfait pour établir son tout premier bureau à l'échelle internationale.

Cette expansion à Londres est donc une étape stratégique pour OpenAI. Elle illustre son engagement à élargir ses activités à l'international et à accélérer sa mission de profiter à l'humanité grâce à l'IA.

Londres : capitale de l'IA avec OpenAI et ?

Londres est un choix remarquable pour OpenAI. En effet, la ville abrite déjà DeepMind, la plus grande division de recherche en intelligence artificielle de . Elle compte également un bassin de talents en sciences des données reconnu mondialement. En outre, Londres est un centre en plein essor pour les start-ups en intelligence artificielle, avec plus de 1 300 entreprises actives dans ce domaine.

L'annonce de l'ouverture du bureau d'OpenAI à Londres a été saluée comme un vote de confiance dans l'écosystème de l'IA au Royaume-Uni. Ainsi, cette initiative renforcera la position du pays en tant que puissance de l'IA. 

Des personnalités politiques, telles que Chloe Smith, la secrétaire d'État aux sciences, à l'innovation et à la technologie, et Rishi Sunak, ont exprimé leur soutien à cette initiative et ont souligné l'importance de l'IA pour le développement technologique du pays.

Quels sont les impacts potentiels de cette initiative pour la France ?

Cette annonce d'OpenAI constitue un véritable revers pour l'Union européenne et particulièrement pour la France. Le PDG d'AI Builders, Stéphane Roder, réagit vivement à cette nouvelle en soulignant les conséquences néfastes de la restriction de l'AI.

Selon lui, cette législation est fondée sur des présomptions infondées de dangerosité et de risque liés à l'IA, imposant des règles inadaptées et contraignantes aux fournisseurs et utilisateurs. 

Les entreprises françaises se retrouvent ainsi contraintes d'implanter leur siège en dehors de l'hexagone. Dans une future proche, cela pourrait entraîner une catastrophe économique pour la France et l'Europe. 

Les années d'investissement dans la recherche sur l'IA deviendront futiles, faute de pouvoir accueillir les talents dans ce domaine. De plus, le secteur de l'IA risque de s'effondrer à force de perdre le marché face à d'autre pays comme les Etat-Unis. 

Newsletter

Envie de ne louper aucun de nos articles ? Abonnez vous pour recevoir chaque semaine les meilleurs actualités avant tout le monde.

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *