Après l’acquisition de Cerner, Oracle projette de transférer l’entreprise vers son cloud

Oracle envisage de reprendre Cerner, une société informatique de soins de santé. Cette acquisition figurera parmi les plus importantes en lice réalisées par l’entreprise de cloud. Les prix d’achat tournent autour des 95 dollars l’action, ce qui fait en moyenne 28,3 milliards de dollars net.

Zoom sur l’activité de Cerner

Cerner conçoit des « systèmes de santé informatisés ». A cela s’ajoute les dossiers électroniques qui s’adressent principalement aux infrastructures de la santé telles que les hôpitaux. Celle-ci est donc en concurrence directe avec Athenahealth ou Epic Systems.

Ce rachat a une incidence sur les missions d’Oracle notamment en matière de responsabilité. N’oublions pas que l’entité s’est engagée auprès des professionnels de la santé qui, ont tendance à se surmener depuis la pandémie mondiale. Selon les propos de Larry Ellison, CTO d’Oracle, cette dernière fournit des outils numériques, de la toute dernière génération qui permettent « d’accéder à l’information à travers une interface vocale mains libres afin de sécuriser les applications cloud ».

Ce qu’il est attendu de cette collaboration Oracle – Cerner

La quantité de charge de travail qui pèse sur les médecins se retrouvera, par la même occasion, réduite. On comptera aussi parmi les missions d’Oracle, l’amélioration de la confidentialité ainsi que des résultats chez les malades. Pour finir, l’entreprise compte minimiser les coûts en ce qui concerne les soins de santé.

Auparavant, Cerner utilisait ses propres data centers dans l’optique de conserver les données de millions de patients. Toutefois, avec la digitalisation qui a le vent en poupe, elle a décidé de migrer vers le cloud en 2019. Son plan était alors de transférer une certaine quantité de charges de travail chez AWS.

D’après Brent Shafer, ancien PDG de Cerner, cette collaboration avec Amazon est « un élément clé » sur le prochain chapitre de Cerner. En vue d’entamer une métamorphose au sein de l’entreprise, unir ses forces avec AWS est nécessaire. Cela rendra Cerner plus agile, ce qui engendrera certainement des « solutions plus rapides, plus évolutives et sécurisées » aussi bien à la clientèle qu’aux individus malades. Bref, ce partenariat est plein de promesse et enclenchera « une nouvelle vague d’innovation qui peut conduire et transformer l’avenir des soins de santé ».

Comment Cerner compte-t-il tirer profit de son association à Oracle ?

A l’heure actuelle, Oracle se tourne vers sa nouvelle acquisition et le transfert de celle-ci vers sa plateforme cloud. Mike Sicilia, vice-président exécutif des secteurs verticaux met en avant l’utilité de «  la base de données autonome d’Oracle, des outils de développement low-code et de l’interface utilisateur de Voice Digital Assistant ». Grâce à ces piliers, il sera possible de restructurer les systèmes Cerner pour les transférer vers le Gen2 Cloud.

Cette initiative peut être réalisée très rapidement. Les bases de données Oracle sont effectivement déjà sollicitées par le plus important système clinique de Cerner, ce qui ne demande aucune modification. Le seul changement engagé concernera l’interface d’utilisation. On notera que l’assistance vocale numérique mains libres est l’interface principale utilisée avec les systèmes cliniques de Cerner. Résultat, les professionnels de la santé pourront se concentrer sur leurs patients et non passer des heures sur leurs claviers d’ordinateurs.

Sources & crédits Source : datacenterdynamics - Crédit :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest