Vidéo : Il a créé un processeur… dans Microsoft Excel ! Découvrez ce projet fou

Ce développeur réussit la prouesse technique de créer un processeur dans Microsoft Excel. Il détaille ce projet fou dans une vidéo sur YouTube.

Concevoir un processeur opérationnel dans Excel, c’est le défi étrange que s’est donné Inkbox. En réussissant son pari, le développeur et vidéaste web donne quelques enseignements sur les fondements de l’informatique moderne.

Excel est un outil bien plus performant qu’il n’y paraît. Il est déjà arrivé que des utilisateurs l’utilisent de manière non-conventionnelle, par exemple, pour créer de la musique ou pour jouer à des jeux. Rappelons que la version de 1997 incluait une simulation spatiale basique. Celle de 2000 dissimulait un véritable jeu de course.

Puis, il y a Inkbox qui fait monter le niveau de plusieurs crans avec son projet fou. Ce dernier a émergé d’un constat simple : les groupes de transistors et de résistances peuvent être simulés dans une feuille de calcul. Notons que le fonctionnement d’un ordinateur classique repose sur ces éléments.

Une contrainte majeure pour développer un processeur dans Excel

La création d’un processeur dans une feuille de calcul paraît déjà très compliquée sur le papier. En pratique, Inkbox a dû contourner de gros obstacles en lien avec la virtualisation. Le développeur a relevé le défi avec une contrainte majeure : celle de n’utiliser que les fonctionnalités intégrées du tableur de Microsoft.

De ce fait, le vidéaste web a compilé sans plugins ni programmation de fonctions plus avancées en Visual Basic. Et cela n’a pas toujours été facile.

Le développeur a notamment dû élaborer une méthode pour simuler le cycle d’horloge. Rappelons que ce signal récurrent, mesuré en Hertz, synchronise les opérations du circuit. D’une certaine manière, c’est le tempo de la machine.

Pour avoir le cycle d’horloge, Inkbox a employé les fonctions de la feuille de calcul pour recréer une bascule ou flip flop. C’est une sorte de circuit logique capable d’osciller entre deux états – notamment 0 et 1 – de manière périodique.

Pour mieux comprendre les principes de base de l’informatique moderne

Inkbox a ainsi créé un processeur 16 bits dans Excel. Pour cela, le vidéaste web a développé une architecture d’ensemble d’instructions (ISA) et élaboré des registres de 16 bits. Il a ensuite ajouté de la RAM en utilisant des cellules remplies de 0 et de 1. Sa machine fonctionne avec un écran virtuel de 128 x 128 pixels.

Pour assurer le fonctionnement automatique du processeur virtuel, il a fallu un langage assembleur (Excel-ASM16) et un compilateur en Python. Rappelons que le langage Python est disponible dans le tableur depuis août dernier.

Avec ses 16 bits, sa fréquence de 2 ou 3 Hz et sa mémoire vive de seulement 128 kb, le processeur virtuel d’Inkbox n’est évidemment pas une bête de puissance. ll évoque un peu ce processeur à 1 bit conçu au Japon.

En revanche, cette prouesse technique possède un aspect pédagogique. En effet, la conception peut offrir une meilleure compréhension des principes de base de l’informatique moderne.

Plus que tout, cela souligne une fois de plus que les fondements de l’informatique dépassent largement les outils standards que nous utilisons chaque jour. De ce fait, il est fort probable que de nouvelles méthodes gagnent en popularité avec le temps.

Newsletter

Envie de ne louper aucun de nos articles ? Abonnez vous pour recevoir chaque semaine les meilleurs actualités avant tout le monde.

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *