Le propriétaire de l’OM investit 100 millions de dollars dans la protection de données

Pour le milliardaire Franck Mc Court, propriétaire de l’OM, l’idée est de mettre fin au règne des GAFAM sur les données personnelles des utilisateurs. Il investit 100 millions de dollars dans la protection des données pour financer entre autres le développement d’un protocole Internet alternatif. 

Redonner le pouvoir aux utilisateurs

L’avènement des réseaux sociaux et la digitalisation du monde a permis aux géants du web de prendre le pouvoir sur le marché, en partie grâce à la capitalisation des données personnelles des utilisateurs. Pour essayer de faire face à cette domination implacable des plus grands acteurs du web, Franck Mc Court mise sur la création d’un nouveau protocole Internet. Le projet vise notamment à redonner à leurs propriétaires le pouvoir sur leurs données personnelles et protéger la vie privée.

Concrètement, 25 millions de dollars viendra financer le développement dudit protocole informatique open-source sur lequel les utilisateurs ont le contrôle de leurs données personnelles. Cette infrastructure publique sera effective d’ici quelques mois. Franck Mc Court prévoit son lancement à l’automne. 

Investir dans la recherche et l’innovation 

Dans sa lancée, le propriétaire de l’OM investit également dans la recherche et l’innovation en y affectant 75 millions. Dans les détails, ce montant permettra de financer la « mise en place d’un institut international » qui se fixe comme objectif de  « faire progresser la recherche de pointe sur le développement des technologies au service du bien commun ». Le milliardaire exploite sa notoriété et utilise son influence pour rallier les experts, les grandes écoles et toutes les parties prenantes au projet à sa cause. 

Ce projet d’institut sera développé en partenariat avec l’université de Georgetown aux États-Unis. L’université de Sciences-Po en France collaborera aussi à la mise en place de cet établissement qui permettra de développer une économie digitale plus saine, mettant en avant la souveraineté des utilisateurs sur leur vie privée.

Pin It on Pinterest