QST signe un accord avec le ministère saoudien des communications pour développer 300 MW de data centers

Un nouvel accord a été signé entre le ministère saoudien et la coentreprise Quantum Switch & Tamasuk. La nouvelle entreprise fournira 60 MW par an au cours des cinq prochaines années.

Quantum Switch Tamasuk (QST) est réputé comme « spécialiste » dans la conception, la construction, le financement et l’exploitation de data centers. Cette semaine, la société a annoncé son nouvel accord de principe commercial clé avec le ministère saoudien des communications et des technologies de l’information (MCIT).

De nouveaux projets de data centers en vue

D’après l’accord entre QST et le ministère, 300 MW de capacité de data centers sera développé pour le gouvernement saoudien d’ici 2026.

QST a déclaré que deux campus sont déjà en cours d’installation dans le Royaume. Le contrat stipule que chaque année, un data center de 60 MW sera construit et ce durant les cinq prochaines années. Par ailleurs, aucun détail ni emplacement  concernant les installations n’ont été partagés.

Les objectifs des constructions

En fait, le but des nouveaux data centers est de cibler les clients hyperscale.  Ils seront également l’hébergement des initiatives de développement de l’infrastructure numérique du gouvernement, y compris le programme Saudi Internet Exchange Point. En d’autres termes, les centres fourniront une colocation pour les charges de travail du gouvernement saoudien.

La collaboration de MCIT et QST vise aussi à développer et sécuriser des sources d’énergie renouvelable. Une étude sur la faisabilité de connecter des installations solaires photovoltaïques aux data centers a déjà été effectuée.

Bassam Al Bassam, vice-ministre du Royaume d’Arabie Saoudite du MCIT affirme que la combinaison est parfaite pour eux. Selon lui, c’est un véritable engagement envers l’excellence et une concentration sur les investissements durables. « Nous sommes convaincus que ces nouveaux centres de données accéléreront nos propres plans de numérisation verte dans le Royaume. », déclare-t-il.

Un partenariat en succès

Tim Bawtree, PDG de Quantum Switch a déclaré son honneur à avoir acquis ce contrat par le Royaume d’Arabie saoudite. D’après lui, il comprend parfaitement les défis et les solutions à opter pour l’essor du projet.

La conception, la construction et l’exploitation de plus de 4 millions de pieds carrés de data centers l’a permis d’acquérir l’expertise nécessaire à la réalisation de ce projet stratégique de MCIT.

Matthew Nathan, PDG de Tamasuk, a déclaré : « Nous nous engageons dans le partenariat QST-MCIT, combinant la capacité financière et l’expertise de développement de Tamasuk avec les connaissances techniques incontestables et la réputation de Quantum auprès des hyperscalers internationaux pour devenir le principal développeur et opérateur de centres de données saoudiens. »

L’expansion de Quantum Switch Tamasuk

Quantum Switch Tamasuk est une coentreprise entre Tamasuk et Quantum Switch.

Tamasuk est à la fois développeur et investisseur saoudien d’infrastructures basé à Riyad, détenu entièrement par le groupe Al Blagha. Quant à Quantum Switch, basée au Royaume-Uni, elle est dirigée par l’ancien vice-président DigiPlex d’Hyperscale Tim Bawtree.

Cependant, QST est détenue en majorité par le premier.

Sources & crédits Source : datacenterdynamics - Crédit :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Pin It on Pinterest