Accueil > Dossiers > Red Hat : tout savoir sur le pionnier de l’Open Source racheté par IBM
red hat tout savoir

Red Hat : tout savoir sur le pionnier de l’Open Source racheté par IBM

Red Hat est l’un des pionniers du logiciel Open Source, notamment connu pour sa distribution Linux destinée aux entreprises et pour ses outils de containers Cloud. Découvrez tout ce que vous devez savoir sur cette entreprise acquise par IBM pour 34 milliards de dollars.

Le 28 octobre 2018, IBM crée la surprise en annonçant le rachat de Red Hat, Inc. pour la somme colossale de 34 milliards de dollars. Il s’agit de l’acquisition la plus importante dans l’histoire du géant américain, qui souhaite profiter du savoir-faire de cette entreprise pour conquérir le marché du Cloud Hybride. Pour mieux comprendre les tenants et aboutissants de cette acquisition, voici tout ce que vous devez savoir sur Red Hat.

L’histoire de Red Hat

red hat histoire

Nous sommes en 1993. A cette époque, Bob Young est âgé de 33 ans, sans emploi, et sans un sou suite à la vente de son entreprise de location d’ordinateur ” Vernon Computer Rentals ” créée en 1984. L’entrepreneur se retrouve avec trois enfants à nourrir, une dette massive, et ses yeux pour pleurer.

Par chance, et peut-être poussé par le désespoir, Young a une idée de génie. Grâce à son expérience dans le domaine de l’informatique, il remarque un vide à combler sur le marché des logiciels. Il n’existe pas de produit laissant aux entreprises la possibilité de modifier ou de personnaliser le logiciel pour répondre à leurs besoins.

Il s’installe alors dans le placard à couture de son épouse, et commence à vendre des logiciels basés sur les systèmes d’expoitation open-source Linux et Unix. Un peu plus tard, il est rejoint par l’ingénieur logiciel Mark Ewing qui vient de créer sa propre distribution Linux open-source.

L’entreprise est alors nommée ” Red Hat “, en référence à la casquette de baseball rouge que portait Ewing à l’Université Carnegie Mellon. Young officie en tant que CEO, tandis qu’Ewing prend en charge l’ingénierie logicielle. Les deux hommes s’installent à Durham, en Caroline du Nord. Ils déménageront au Centennial Campus de l’Université de Caroline du Nord de Raleigh en 2002.

En 1998, Red Hat génère 5 millions de dollars. Un an plus tard, ce chiffre d’affaires double pour atteindre 10 millions de dollars. Le 11 août 1999, Red Hat entre en bourse et enregistre le huitième plus gros jour d’ouverture de l’histoire de Wall Street.

Peu après ce succès, en décembre 1999, Young cède sa place de CEO à Matthew Szulik. Il restera au conseil d’administration jusqu’en 2005, avant de quitter l’entreprise pour de bon pour se consacrer à Lulu.com : une plateforme d’auto-édition littéraire qu’il a créé en 2002. Matthew Szulik occupera le poste de CEO jusqu’en 2007, avant d’être remplacé par Jim Whitehurst, ancien COO de Delta Airlines.

En 2012, Red Hat devient la première entreprise open-source à passer le cap du milliard de dollars avec un chiffre d’affaires annuel de 1,13 milliard de dollars. La barre des 2 milliards de dollars sera franchie en 2015. En février 2018, le CA atteint quasiment 3 milliards de dollars.

Les différents produits Red Hat

Red Hat propose et développe une grande variété de produits allant de la distribution Linux destinée aux entreprises au gestionnaire de containers en passant par la plateforme de gestion Cloud. Voici les principaux.

Red Hat Enterprise Linux

Red Hat Enterprise Linux, aussi appelé RHEL et autrefois Red Hat Linux Advanced Server, est une distribution du système d’exploitation Linux destinée au marché des entreprises. Lancé en 2002, il s’agit du produit le plus connu de la firme.

La firme distribue librement le code source, mais s’appuie sur des règles strictes de marque commerciale pour restreindre la redistribution de sa version officielle. Les tiers peuvent développer et redistribuer leurs propres versions modifiées, mais tous les composants non-gratuits doivent être retirés. Parmi les distributions tierces, on compte CentOS, Scientific Linux, ou encore Oracle Linux.

Notons l’existence de Red Hat Atomic Host. Il s’agit d’une variante de RHEL proposant des optimisations pour l’hébergement de containers, l’autre spécialité de la firme.

Red Hat OpenShift

OpenShift est une plateforme open source de conteneurisation d’applications. Elle permet le développement, le déploiement, et la gestion d’applications en containers. Elle repose sur la combinaison entre les containers Docker et l’orchestration Kubernetes, deux plateformes basées sur RHEL.

OpenShift offre aux développeurs un environnement de développement intégré (IDE) pour créer et déployer des containers Docker puis les gérer à l’aide de la plateforme d’orchestration de containers Kubernetes.

Red Hat OpenStack Platform

Red Hat OpenStack Platform est une distribution commerciale du logiciel open source OpenStack, permettant de créer et de gérer de larges bassins de ressources de calcul, de stockage et de networking sur les Cloud publics et privés. Elle est notamment utilisée pour les services d’infrastructures de Cloud privés, le développement et le testing d’applications, les analyses Big Data, ou l’hébergement d’applications sur les Clouds publics.

Tous les deux ans, Red Hat regroupe les modifications apportées au code source la communauté OpenStack. Elle se charge ensuite de tester le logiciel, de le patcher, et de corriger les bugs pour ensuite mettre à jour la plateforme.

Red Hat Satellite

Satellite est un outil de gestion d’infrastructure informatique. Il est principalement utilisé pour la surveillance et la gestion des environnements Red Hat Enterprise Linux.

Il fait partie de l’ensemble d’outils de gestion de Red Hat, aux côtés de Ansible, CloudForms, et du service Insights. Initialement lancé en 2002, Satellite est régulièrement mis à jour. La version la plus récente est la 6.2, lancée en juillet 2016.

Red Hat Ansible

Ansible est une plateforme open source d’automatisation et de gestion de configuration informatique. Elle repose sur des templates YAML permettant aux utilisateurs de programmer l’exécution automatique de tâches répétitives sans avoir besoin de passer par des langages de programmation complexes.

Red Hat Virtualization

RHV est la plateforme de virtualisation de Red Hat, destinée aux entreprises. Elle permet de virtualiser des applications importantes sur le Data Center de l’entreprise en mettant l’accès sur la performance, la résilience et la sécurité.

Ce logiciel de virtualisation regroupe un hyperviseur basé sur Linux Kernel Virtual Machine et une plateforme de gestion de virtualisation. Elle est compatible avec les environnements Linux, mais aussi avec les environnements Windows. L’utilisation du KVM permet aussi de l’intégrer avec les stacks cloud comme OpenStack.

L’acquisition de Red Hat par IBM

red hat ibm

Le 28 octobre 2018, IBM annonce l’acquisition de Red Hat pour 34 milliards de dollars. L’objectif du géant américain est de s’appuyer sur l’entreprise pour conquérir le marché du Cloud, et plus précisément du Cloud hybride, sur lequel elle accuse un retard conséquent face à Amazon Web Service ou Microsoft Azure.

Red Hat est désormais intégré à la division Cloud Hybride d’IBM. Cependant, elle préservera son indépendance et continuera à soutenir la communauté Open Source.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Send this to a friend