vertiv régionalisation data centers

Régionalisation des Data Centers : pourquoi les fermes de serveurs fleurissent dans nos campagnes ?

La régionalisation des Data Centers prend de l’ampleur en France. Jadis concentrés à Paris, les centres de données se répartissent désormais sur tout le territoire. Un phénomène stimulé par plusieurs facteurs comme l’externalisation, comme la 5G ou l’Edge Computing. Cette nouvelle tendance pourrait avoir un impact très positif sur l’économie des différentes régions de France. Il est toutefois nécessaire de s’adapter aux contraintes inhérentes…

Jusqu’à présent, en France, les Data Centers étaient principalement concentrés à Paris. En tant que principal moteur économique du pays, la capitale accueille traditionnellement les innovations technologiques en avant-première. Il est donc logique que les centres de données aient été principalement érigés en Île-de-France.

Toutefois, depuis peu, on assiste à un phénomène nouveau : la régionalisation des Data Centers. Les fermes de serveurs poussent comme des champignons dans nos campagnes, et plusieurs facteurs justifient ce phénomène…

L’externalisation mène à l’exode dans les régions

Le Big Data offre de nombreuses possibilités pour les entreprises. Toutefois, la gestion des mégadonnées implique aussi d’importantes contraintes pour les entreprises et les collectivités.

Il est impératif d’assurer la sécurité des données, et leur conformité aux règlements en vigueur tels que le RGPD. De nombreuses organisations ne disposent ni des ressources, ni des compétences nécessaires pour se plier à ces exigences. Afin de se recentrer sur leur coeur de métier, de plus en plus d’entreprises font le choix de l’externalisation.

Ce phénomène va s’accentuer avec l’explosion du Big Data. Selon les prédictions d’IDC, 175 zettaoctets de données seront produits chaque année en France d’ici 2025. Or, sur ce volume total, 90 zettaoctets seront générés en régions.

En parallèle, les entreprises et organisations publiques de tous secteurs sont toujours plus nombreuses à externaliser leurs systèmes d’information. Et si Paris reste le coeur économique de l’hexagone, 80% des 2,8 millions d’entreprises françaises sont basées dans d’autres régions.

Ainsi, l’externalisation massive de la gestion de données et des systèmes informatiques stimule fortement la régionalisation des Data Centers. On assiste à un véritable exode des centres de données.

Et ce n’est que le début. Selon Gartner, seuls 20% des entreprises ont actuellement recours à l’externalisation dans les Data Centers. D’ici 2025, 80% d’entre elles opteront pour cette solution et également en région.

Edge Computing : le traitement de données des entreprises au plus près des utilisateurs

La proximité des ressources informatiques présente de nombreux avantages pour les entreprises basées en région. Elle permet d’éviter d’engorger les réseaux, de ménager la bande passante et de réduire la latence au minimum.

Les coûts de télécommunication s’en trouvent minimisés. Plus important encore, la qualité de l’expérience utilisateur / client est fortement améliorée. Pour cause, les applications et les services sont plus réactifs lorsqu’ils sont hébergés sur un Data Center de proximité.

Alors que l’approche Edge Computing est de plus en plus adoptée, la régionalisation des Data Centers apparaît comme une évidence. Elle est nécessaire pour permettre le stockage et le traitement des données au plus près de la source et des utilisateurs.

En tissant un réseau de Data Centers  » Edge  » sur l’ensemble du territoire, il sera possible d’accroître les performances et l’efficacité du traitement de données puisqu’il aura lieu au plus près de la collecte. Il s’agit donc d’un enjeu majeur pour les années à venir.

La 5G : l’autre moteur de la régionalisation des Data Centers

Un autre moteur de la régionalisation des Data Centers n’est autre que la 5G, le nouveau réseau mobile en cours de déploiement dans toute la France. Ce réseau sera de plus en plus utilisé par les appareils collectant des données, comme les objets connectés ou les voitures autonomes.

Or, les infrastructures 5G fonctionnent de façon locale. Là encore, il est important que les données soient traitées à la source, en périphérie du réseau.

Les Data Centers en région pour une meilleure productivité en télétravail ?

Outre les entreprises régionales, les entreprises parisiennes vont elles aussi faire le choix de la régionalisation des Data Centers. Leurs équipes seront distribuées dans toute la France, car ce mode opératoire sera le plus pertinent.

Si beaucoup d’entreprises se méfiaient du télétravail, la crise du Covid-19 a démontré qu’il était possible de rester productif sans être physiquement présent dans un bureau. Là encore, cette nouvelle tendance pourrait favoriser la régionalisation des Data Centers afin d’optimiser l’accès aux données pour les collaborateurs répartis sur tout le territoire.

Les défis de la régionalisation des Data Centers

L’émergence des Data Centers en région offre des avantages, mais induit aussi de nouveaux défis. Cette approche nouvelle implique notamment d’importants besoins en infrastructure. Fort heureusement, il existe déjà de nombreuses infrastructures aptes à accueillir les données pour le stockage ou le traitement.

Sachant que les façades méditerranéennes et atlantiques reçoivent les câbles sous-marins des continents africains, asiatiques et américains, elles sont idéalement placées pour accueillir les Data Centers. Les villes côtières comme Marseille et Bordeaux pourraient devenir les nouveaux  » hubs  » de centres de données, au même titre que la région Bretagne dans son ensemble.

Les géants de l’industrie du Data Center ouvrent eux aussi de nouvelles fermes de serveurs en région, tandis que de nouveaux acteurs locaux voient le jour au fil du temps. De nouvelles installations sur mesure peuvent être déployées rapidement afin de répondre aux besoins.

Des innovations telles que les Data Centers modulaires contribuent aussi à cette flexibilité. Leur mise en production est très rapide, et permet de faire face aux évolutions de la demande avec une grande agilité.

Par exemple, Vertiv, le fournisseur d’équipements et d’infrastructures critiques, notamment pour les Data Centers, répond aux défis de la régionalisation des Data Centers en proposant des solutions évolutives et simples d’utilisation. Face à l’essor du Edge et de la 5G, Vertiv propose notamment des onduleurs (ASI) et des systèmes de distribution électrique intelligents, des solutions de refroidissement ou encore des logiciels de supervision et de gestion à distance. Elle délivre aussi des équipements permettant d’optimiser la consommation énergétique liée à l’usage de la 5G.

Bien évidemment, la régionalisation ne sera pas aussi pertinente pour toutes les applications. Certains appareils ont besoin d’accéder aux données en temps réel, à la manière des voitures autonomes. Pour ce cas d’usage, le Edge Computing s’impose et les Data Centers régionaux s’imposent comme une évidence.

En revanche, un site web statique ou un formulaire en ligne ne requiert pas une telle réactivité. La latence n’est donc pas un réel problème dans ce cas de figure. Les entreprises devront donc faire le tri parmi les applications pour bien choisir lesquelles héberger en région.

En conclusion, les avantages de la régionalisation sont bien plus nombreux que les inconvénients. En dépit des défis à relever, cette nouvelle tendance devrait permettre au marché de se développer et profiter aux acteurs régionaux

Pin It on Pinterest