cloud-DataCenters

La fin du Cloud ? Retour en force des Data Centers sur site

L’essor des Data Centers liés au cloud computing a permis des avancées technologiques majeures, mais a également soulevé divers problèmes. Aujourd’hui, de plus en plus d’entreprises envisagent un retour aux Data Centers sur site pour répondre à ces défis et assurer un meilleur contrôle de leur infrastructure.

Au cours des dernières années, le cloud computing a connu une croissance exponentielle, mais cette transition n’a pas été sans problème. Sécurité, couts, performance et gestion des données ont ramené certaines grandes entreprises vers des Data Centers sur site. Ces dernières, confrontées à des défis de sécurité et de confidentialité importants, préfèrent garder le contrôle de leur infrastructure. Le cloud progresse, les Data Centers locaux reviennent, le futur du cloud est incertain.

Cloud hybride et Data Centers : La prochaine étape pour les entreprises avancées

La révolution du cloud a changé l’informatique. Aujourd’hui, les entreprises avancées passent à l’étape suivante. Cela consiste à la mise en place de méthode hybride pour soutenir leurs projets de science des données les plus critiques. Cette décision est prise dans le but de rapatrier certaines tâches à accomplir du cloud en direction des systèmes sur site. Toutes les entreprises qui n’ont pas encore débuté ce processus ont un retard.

Il y a 10 ans, les startups et les entreprises souhaitant externaliser la collaboration faisaient appel au cloud. Les services de cloud public ont permis aux clients de servir beaucoup d’utilisateurs à faible cout. Cet écosystème a autorisé à des startups « natives du cloud » comme Uber et Airbnb de prospérer.

Pendant la dernière décennie, le cloud computing a été largement adopté par les entreprises pour minimiser les couts et accélérer l’innovation. Le passage au « cloud-first » a été un changement majeur de paradigme pour les entreprises. Elles ont déployé des stratégies massives de migration vers les fournisseurs de services cloud.

Le Cloud Sprawl : Un défi croissant pour les stratégies « cloud-first”

L’utilisation croissante du cloud computing a conduit à l’adoption de méthodes « cloud-first ». Cependant, ces stratégies ont leurs limites et peuvent entraîner une diminution des retours sur investissement, conduisant à une réaction brutale envers le cloud. Le « cloud sprawl » est un problème avec des couts incontrôlables, une complexité croissante et un verrouillage des fournisseurs. 

Les entreprises doivent adopter des stratégies de gestion des couts et de la sécurité, ainsi que de surveillance continue des performances. Cela permet une utilisation efficace et économique des services cloud. Face à ce défi majeur, ces mesures sont essentielles pour une utilisation optimale des services cloud.

Les couts liés au nuage augmentent considérablement en raison du grand nombre de charges de travail. Y compris des charges de calcul de base, des volumes massifs de stockage, des programmes d’IA, de ML. Malheureusement, ces couts continuent d’augmenter sans fin en vue.

Certaines entreprises dépensent maintenant le double pour les services cloud après la migration de leurs tâches de travail. Pour économiser, Nvidia recommande de ramener sur site les charges de travail d’IA et de ML spécialisés. Il est possible de réduire les couts jusqu’à 30 % en appliquant ces recommandations.

Newsletter

Envie de ne louper aucun de nos articles ? Abonnez vous pour recevoir chaque semaine les meilleurs actualités avant tout le monde.

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *