revenus cloud microsoft confinements

Les revenus Cloud de Microsoft s’envolent grâce aux confinements

Les revenus de Microsoft surpassent les attentes des analystes de Wall Street pour le trimestre qui vient de s’achever. Un succès fortement lié au Cloud, dont l’adoption a explosé face aux confinements contre la Covid-19.

La pandémie de Covid-19 a coûté très cher à de nombreuses entreprises, mais s’est aussi révélée bénéfique pour d’autres. Lors de l’annonce de ses résultats financiers trimestriels, Microsoft a surpassé les attentes des analystes de Wall Street.

Les revenus de sa division  » Intelligent Cloud «  ont augmenté de 31% pour atteindre 17 milliards de dollars. Les analystes quant à eux prévoyaient une somme de 16,58 milliards de dollars.

De même, les revenus générés par la plateforme Azure ont augmenté de 48%. Les experts anticipaient une hausse de 47,5%.

Cet essor du Cloud est en grande partie lié à la pandémie. Dans le cadre des mesures de confinement, beaucoup d’entreprises et d’établissements scolaires ont fermé leurs portes. Les travailleurs et les étudiants ont donc dû se tourner vers le télétravail et les cours en ligne, et donc sur les services de Cloud.

De même, pendant le confinement, il n’était plus possible de sortir pour occuper son temps libre. De nombreuses personnes se sont donc rabattues sur internet pour le divertissement, et notamment sur des services hébergés par Microsoft.

Cet usage massif du Cloud n’a pas uniquement profité à Microsoft. Les autres fournisseurs comme AWS et Google Cloud en ont également bénéficié.

Ainsi, Google Cloud a annoncé une hausse de 45% de ses revenus pour atteindre 4,99 milliards de dollars. Toutefois, le géant de Mountain View n’a pas atteint les prévisions des analystes à 5,2 milliards de dollars.

Parallèlement au Cloud, les divisions de Microsoft en charge de Windows, de la messagerie Teams, et du réseau social LinkedIn ont également surpassé les attentes. Les ventes de consoles Xbox ont augmenté de 166%, avec une demande là encore stimulée par la crise Covid. Il s’agit donc d’un trimestre particulièrement encourageant pour la firme américaine.

Microsoft face à la pénurie mondiale de puces électroniques

Comme beaucoup d’entreprises, Microsoft a dû composer avec les problèmes de logistique impactant l’industrie mondiale de la technologie. Toutefois, malgré la hausse des coûts de construction des Data Centers, l’entreprise a pu compenser avec l’augmentation de la marge sur son Cloud.

En revanche, la pénurie mondiale de puces électroniques a empêché Microsoft et ses concurrents de satisfaire la demande. Ceci concerne notamment la production de Xbox, largement insuffisante pour fournir tous les gamers.

Les revenus liés à la vente de Windows aux constructeurs de PC ont néanmoins augmenté de 10% en un an. C’est une croissance supérieure au marché des PC dans sa globalité, dont la croissance a été limitée à 3,9% sur la même période à cause des contraintes d’approvisionnement.

La vente de licences Windows à des entreprises a permis à Microsoft de surpasser le marché des PC, grâce à des coûts élevés et une large part du marché.Il s’agit d’une réelle force permettant à la firme de surmonter la crise.

Au total, les revenus de Microsoft ont augmenté de 22% pour atteindre 45,32 milliards de dollars au premier trimestre fiscal qui s’est achevé le 30 septembre 2021. Les analystes anticipaient un chiffre d’affaires de 43,97 milliards de dollars.

A présent, la question est de savoir si Microsoft pourra poursuivre sa croissance malgré le retour au travail en présentiel et la réouverture des lieux de loisirs…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Pin It on Pinterest