Vidéo : le robot Perseverance de la NASA filme la tornade du diable sur Mars

Vidéo : le robot Perseverance de la NASA filme la tornade du diable sur Mars

Le rover Perseverance a récemment enregistré des images fascinantes d'un phénomène rare sur la planète Mars : une tornade de poussière exceptionnellement imposante, communément appelée un « diable de poussière », en train de traverser le paysage martien.

Le rover a repéré cette tempête tourbillonnante le 30 août, au cours de son 899 ème jour solaire, ou jour martien, sur la planète rouge. Pendant environ 84 secondes, le rover a enregistré les mouvements de ce diable de poussière alors qu'il faisait rage au sommet d'une crête située à environ 4 kilomètres de son emplacement. Le Jet Propulsion Lab (JPL) de la NASA a partagé en ligne un time-lapse du phénomène, montrant l'action à une vitesse 20 fois plus rapide, le 29 septembre.

La tornade du diable: une colonne de poussière monumentale sur Mars

Cette imposante tornade se déplaçait à environ 12 mph (19 km/h) et avait une largeur d'environ 200 pieds (61 mètres). Dans la vidéo, elle a atteint une hauteur maximale de 387 pieds (118 mètres). Mais la partie supérieure de la tempête a été tronquée, laissant sa véritable hauteur inconnue. Néanmoins, les chercheurs estiment que cette tornade était d'une ampleur exceptionnelle.

Mark Lemmon, planétologue affilié au Space Science Institute de Boulder, Colorado, et membre de l'équipe scientifique du rover Perseverance, a partagé des informations cruciales sur cette tornade martienne. Il a expliqué : « nous ne pouvons pas voir le sommet du diable de poussière. Mais l'ombre qu'il projette nous donne une bonne indication de sa hauteur. La plupart de ces formations sont des colonnes verticales. Si ce diable de poussière avait une structure similaire, alors son ombre suggérerait qu'il atteignait une impressionnante hauteur d'environ 2 kilomètres ».

Les tourbillons de poussière, communément appelés « diables de poussière », se forment lorsqu'une combinaison de cellules ascendantes d'air chaud interagit avec des colonnes descendantes d'air plus froid. Ce phénomène se produit également sur Terre, en particulier dans des zones sèches et poussiéreuses telles que l'Arizona. Dans ces endrots, ils ont généralement une largeur comprise entre 10 et 300 pieds (3 à 91 mètres). Mais aussi une hauteur de 500 à 1 000 pieds (152 à 305 mètres). Du moins, c'est ce qu'indiquent les données du National Weather Service.

Des tornades qui défient les normes terrestres

Selon le communiqué, les diables de poussière martiens sont moins puissants et de plus petite taille que leurs homologues terrestres. Cependant, le tourbillon récemment filmé sur Mars était nettement plus imposant

Selon les estimations des chercheurs, il surpasse la moyenne des tornades américaines classiques. Or, celles-ci peuvent mesurer entre 1 640 et 4 920 pieds (500 à 1 500 mètres), selon FOX Weather.

La raison précise de la taille exceptionnelle de ce diable de poussière demeure inconnue. Contrairement à une tornade terrestre, limitée par la hauteur des nuages qui la surplombent, il semble qu'il n'y ait pas de contraintes similaires sur la hauteur d'un diable de poussière martien. 

Une étude datant de 2018, publiée dans la revue Icarus, a avancé que sur Mars, il pourrait y avoir au moins un tourbillon de poussière par kilomètre carré chaque jour. Ce qui équivaut à environ 145 millions de tourbillons par jour au total. Par conséquent, il est probable que les tourbillons de poussière jouent un rôle prédominant dans le transport de la poussière à la surface de Mars.

Les secrets dévoilés : les rover Perseverance et Curisity en quête de réponses sur les diables de poussière

En raison de l'impact significatif que les diables de poussière ont sur la morphologie de l'environnement martien, les rovers Perseverance et Curiosity surveillent constamment la présence de ces phénomènes à proximité. 

Jusqu'à présent, Perseverance a été témoin de nombreuses tornades de poussière, comme l'a rapporté Space.com. En 2021, une étape historique a été franchie lorsque des chercheurs ont réussi à enregistrer le son d'un diable de poussière passant directement au-dessus du rover Perseverance. 

Cette avancée a permis au rover de suivre le déplacement des particules dans le vortex. Offrant ainsi des indices précieux sur leur formation et leur évolution.

Les diables de poussière ne sont pas les seules tornades inhabituelles à avoir été documentées cette année. En mars, une immense « tornade solaire» a été observée à la surface du Soleil. Celle-ci dépasse la taille de 14 fois celle de la Terre. Cette manifestation a persisté pendant plus de trois jours à la suite de l'interaction d'un panache de plasma avec un champ magnétique en rotation rapide.

Newsletter

Envie de ne louper aucun de nos articles ? Abonnez vous pour recevoir chaque semaine les meilleurs actualités avant tout le monde.

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *