Quel rôle pour les Data centers dans le futur de l’énergie ?

Les nouveaux écosystèmes énergétiques combinent aujourd’hui plusieurs sources de production. Celles-ci incluent les sources renouvelables comme l’éolien, le solaire ainsi que le stockage de l’énergie. Dès lors, durant une table ronde réunissant des cadres de data center DCF, il a été conclu que les data centers sont aujourd’hui susceptibles de devenir des acteurs clés du futur de l’énergie.

Discussion : Quelles sont les meilleures options pour que les data centers fonctionnent et se développent sur des marchés à faible consommation d’énergie ?

« Un certain nombre de régions sont confrontées à des limites de disponibilité de l’alimentation électrique pour les grands utilisateurs ». Voilà l’origine du sujet de discussion en table ronde des cadres de data center DCF. Les panelistes comprennent Ryan Baumann de Kohler Power Systems, Rhea Williams d’Oracle et Infrastructure Masons et le PDG de TMGcore, JD Enright. De son côté, Rich Miller, fondateur et rédacteur en chef de Data Center Frontier anime la conversation.

Avis divers sur le rôle des data center dans le futur de l’énergie

Chacun des participants a pu exprimer la place des data center dans le futur de l’énergie.

Ryann Baumann : combiner les nouvelles sources à la puissance d’aujourd’hui

D’après Baumann, l’objectif est de pouvoir créer un système de distribution d’énergie résilient. Cela dit, celui-ci combinera les nouvelles sources d’énergie à la puissance d’aujourd’hui. Encore faut-il, selon Baumann, allier les sources traditionnelles comme l’éolien aux piles à combustibles. D’après lui, c’est nécessaire pour fournir une énergie robuste avec un réseau électrique renouvelé et renforcé.

D’ailleurs, poursuit-il, tous les data center s’équipent désormais d’un système d’alimentation de secours d’urgence prêts à fournir de l’énergie à tout moment. En plus, les stratégies de ces générateurs permettraient aux clients de data center de fonctionner plus fréquemment, si besoin est. Selon Baumann, ces groupes électrogènes construits aujourd’hui sont plus propres et nettement plus efficaces que les précédents. C’est notamment grâce à l’utilisation de carburants plus propres comme l’huile végétale hydrotraitée (HVO) ou des générateurs de gaz naturel, au lieu du diesel. Or, cela permet de se débarrasser peu à peu des carburants fossiles.

John-David Enright : des technologies à moindre consommation d’électricité

L’avis du PDG de TMGcore invoque quant à lui la nécessité d’utiliser des technologies à moindre consommation d’électricité. Mais, par contre, qui offrent des performances supérieures ou du moins, similaires. Enright déclare alors qu’il faut toujours envisager d’utiliser une « infrastructure fonctionnant de manière fiable et durable, avec des sources d’énergies alternatives ». Evidemment, le PDG fait référence aux data center avec des sources d’énergies alternatives comme les parcs éoliens, les champs solaires ou la géothermie. Il peut aussi s’agir de la production de gaz naturel, du nucléaire ou de l’hydroélectricité.

Rhea Williams : comment produire l’énergie ?

« En tant qu’industrie, nous devons réévaluer la façon dont nous non seulement consommons, mais produisons de l’énergie », exprime Rhea Williams. D’après elle, c’est une opportunité pour les data center d’être à la pointe de l’innovation en matière d’électricité et de production d’énergie.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Pin It on Pinterest