sobloo données terre

Sobloo crée une marketplace de données d’observation de la Terre

Sobloo est un consortium formé par Airbus, OBS et Capgemini, chargé par la Commission européenne de faciliter l’accès aux données d’observation de la Terre du programme Copernicus pour les scientifiques, entreprises et particuliers. En échange, le consortium peut créer ses propres outils et services commerciaux basés sur ces données et sur leur exploitation.

Créé en juin 2018, Sobloo est un consortium formé par Airbus, OBS et Capgemini. Son objectif ? Créer une marketplace pour les données d’observation de la Terre. Une initiative qui s’inscrit dans le programme Copernicus, lancé par la Commission européenne il y a une vingtaine d’années.

Le programme Copernicus regroupe des données ouvertes d’observation de la Terre, collectées par une trentaine de satellites sentinelles. Au total, 40 pétaoctets de données ont été récoltés depuis le début du programme et une dizaine de pétaoctets s’y ajoutent désormais chaque année.

Ces données sont largement utilisées par les GAFA, mais l’Union européenne souhaite aussi les mettre à profit d’autres acteurs. C’est la raison pour laquelle Sobloo et trois autres consortiums ont été créés.

L’accès aux données brutes est offert à Sobloo par la Commission européenne, et le consortium est libre de créer ses propres outils et services commerciaux à partir de ces données. En échange, il a pour mission de faciliter l’accès aux données pour la communauté scientifique, le grand public, les entrepreneurs ou les startups souhaitant les utiliser pour créer leurs propres services.

Sobloo : un consortium formé par Airbus, Capgemini et Orange

Le consortium est géré par Airbus, tandis que Capgemini y apporte ses logiciels de traitement de données. De son côté, Orange délivre sa solution Cloud Flexible Engine. La clientèle de Sobloo peut profiter d’espaces de développement mis à disposition, avec des outils et les données sous différentes formes telles que des bases de données, des cartes brutes ou encore des cartes traitées à l’aide de différentes techniques.

L’accès simple aux données de Copernicus est libre et gratuit, mais l’utilisation est facturée. De plus, les clients peuvent aussi opter pour un service payant d’aide au développement d’une application. Précisons par ailleurs que Sobloo se charge d’enrichir cette vaste collection de données à l’aide d’informations en provenance d’autres sources : satellites envoyés en orbite par Airbus, objets connectés, ONG, programme Flux Vision d’Orange…

Les données d’observation de la Terre sont particulièrement utiles pour le secteur de l’agriculture. Ainsi, l’Agence spatiale européenne s’est servi de ces données pour créer une application permettant de suivre la culture du riz dans le Delta du Mékong. De même, le Crédit Agricole propose une assurance des Prairies basée sur la production fourragère, qui sera désormais évaluée à l’aide d’une application de traitement de données.

Ces données peuvent aussi permettre de suivre la déforestation, la reforestation, ou encore de mesurer le niveau d’irrigation et le taux d’azote d’un champ. Grâce aux multiples applications envisageables dans le domaine de l’agriculture et au-delà, Sobloo semble en bonne voie. Alain Berry, directeur du développement commercial Sobloo chez OBS cité par l’Usine digitale, estime que le consortium atteindra un chiffre de 100 millions d’euros sur plusieurs années.