sol lunaire

Le sol lunaire transformé en prairie fertile ? Ces incroyables bactéries permettent de…

La lune va-t-elle devenir une vaste surface agricole ? En tout cas, cette prouesse serait possible avec l’intervention de quelques bactéries sur le sol lunaire. Et ces chercheurs de l’Université Agricole de Chine sont sur le point de réussir l’impensable.

L’humanité a déjà réussi à atterrir sur la lune. Toutefois, une vie sur cet astre serait impossible sans ressources. Mais les scientifiques ne se limitent pas à ce concept. Récemment, des chercheurs ont fait une étude fascinante. Ils ont essayé de fertiliser une étendue de terre similaire au sol lunaire. Et les résultats sont exceptionnels. D’ici peu, cette découverte pourrait devenir la base des missions vers la lune.

Un sol stérile, un obstacle pour l’agriculture sur la lune

Le sol lunaire a toujours fasciné les scientifiques. En effet, il est recouvert par une couche de régolithe, un matériau stérile. Ce dernier est composé de poussières, et de roches. Toutefois, il contient des éléments exploitables dans l’agriculture. Les chercheurs ont prouvé l’existence d’oxygène, de fer, et de calcium dans ce régolithe. Ils ont aussi trouvé du silicium et de l’aluminium.

Cependant, le régolithe lunaire ne comporte pas d’éléments organiques. Le sol lunaire est dépourvu d’azote et de phosphore. Cette situation est un grand obstacle pour la croissance des plantes.

Les bactéries, les solutions pour une vie sur la lune

Conscients des atouts des bactéries, des spécialistes de l’Université Agricole de Chine ont commencé à reproduire le régolithe. Ils ont pris des matériaux volcaniques pour simuler l’environnement sur la lune. Ces terres proviennent essentiellement des montagnes chinoises.

L’équipe de chercheurs a ensuite ajouté des bactéries à ce pseudo-régolithe. 3 espèces (Pseudomonas fluorescens, Bacillus megaterium et Bacillus mucilaginosus) ont été choisies pour leurs capacités à libérer du phosphore. Après quelques semaines de culture, les chercheurs ont collecté quelques échantillons de ce pseudo-régolithe. Et les résultats ont été exceptionnels. Le pH du sol lunaire simulé a diminué, avec une augmentation de l’acidité. Les phosphates insolubles ont alors été dissous, induisant une libération du phosphore.

Il ne restait plus qu’à planter une graine. Et les chercheurs ont testé leur découverte avec le Nicotinia benthamiana. C’est une espèce proche du tabac originaire classique. Après quelques jours, de longues tiges ont émergé du sol. Les racines sont aussi plus robustes pour supporter différentes conditions environnementales.

Cette étude est déjà en ligne dans la revue Communications Biology. Les scientifiques attendent actuellement les critiques de leurs pairs.

Vers une conquête de la Lune et d’autres corps célestes ?

L’humanité envisage de retourner sur la lune dans les années à venir. Toutefois, les astronautes ne peuvent rester que quelques jours, faute de provision. Pour une mission plus longue, il faut une autonomie alimentaire sur le sol lunaire.

Et la découverte de cette équipe chinoise pourrait être la clé vers la conquête de la lune. En effet, les astronautes peuvent fertiliser le régolithe en utilisant des bactéries. Si le sol lunaire se transformait en prairie fertile, l’humanité pourrait y résider sans problème. Cependant, il faut encore perfectionner les recherches pour arriver à un tel résultat. 

Newsletter

Envie de ne louper aucun de nos articles ? Abonnez vous pour recevoir chaque semaine les meilleurs actualités avant tout le monde.

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *