ssd vs hdd

SSD vs HDD : une étude sur 5 ans révèle enfin quel disque dur est plus durable

Quel type de disque dur est le plus fiable sur le long terme, entre les SSD et les HDD ? Laquelle de ces deux catégories d’appareils s’use plus rapidement ? Le fournisseur de cloud Backblaze livre la réponse à travers un comparatif mené sur cinq ans…

Dans le domaine du stockage de données, deux camps sont opposés. Certains préfèrent les disques durs HDD traditionnels, tandis que d’autres font l’éloge des SSD plus récents.

Afin de les départager, l’entreprise de stockage cloud Backblaze vient de publier les résultats d’une comparaison menée sur cinq ans. Cette étude complète se base sur les données collectées depuis 2018, date à laquelle la firme a commencé à utiliser des SSD en guise de boot drives.

Auparavant, depuis de nombreuses années, l’entreprise publiait déjà son rapport sur les HDD. Cette enquête annuelle passe en revue le comportement de dizaines de milliers de disques de boot et de stockage de données de nombreux fabricants, et permet notamment de savoir quelles sont les marques les plus fiables.

L’échantillon de données est nettement moindre pour les SSD, tant en nombre qu’en variété de disques testés. Il s’agit principalement de disques 2,5 pouces fabriqués par Crucial, Seagate et Dell. Les constructeurs Western Digital et SanDisk sont moins représentés, et aucun disque Samsung n’est au banc d’essai.

Ces données sont donc moins pertinentes pour la comparaison entre les marques, mais permettent tout de même une comparaison de fiabilité globale entre les SSD et les HDD. Et selon l’édition 2022 du rapport de Backblaze, les SSD tombent beaucoup moins en panne que les HDD en vieillissant.

Les HDD tombent beaucoup plus souvent en panne après 5 ans

ssd vs hdd cinq ans

Pendant cinq ans, Backblaze a exploité à la fois des HDD et des SSD en guise de boot drives. Outre le démarrage des serveurs cloud, les appareils sont utilisés pour le stockage de logs, de fichiers temporaires, de statistiques SMART et d’autres données.

De manière générale, durant les quatre premières années d’utilisation, les SSD tombent en panne à un taux inférieur aux HDD, mais la courbe reste similaire. Il y a peu de pannes la première année, une forte augmentation la deuxième année, une petite baisse la troisième année, et une autre augmentation la quatrième année.

Toutefois, à partir de la cinquième année, le taux de panne des HDD augmente rapidement et passe de 1,83% à 3,55%. De leur côté, les SSD ont conservé le même taux de panne d’environ 1%.

Les données de Backblaze permettent de prouver ce phénomène, mais il est en fait logique. Un HDD contient de nombreuses pièces amovibles et donc davantage d’origines de pannes potentielles.

Néanmoins, Backblaze estime que les SSD pourraient commencer à tomber en panne plus fréquemment lorsque leurs puces flash NAND commencent à s’user. Les disques à plus faible capacité sont plus exposés à ce risque puisqu’un drive à plus haute capacité à davantage de NAND et donc une tolérance d’écriture accrue.

Gardez à l’esprit que Backblaze utilise principalement ses SSD pour le démarrage de ses serveurs cloud. Par conséquent, si vous utilisez constamment vos SSD pour créer, éditer ou déplacer de larges fichiers de plusieurs gigabytes, vous risquez de les user beaucoup plus rapidement.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Pin It on Pinterest