Vous avez Starlink ? Faites très attention à ce malware Russe, l’Ukraine alerte !

Starlink était la cible d’un malware russe à en croire l’Ukraine. Le piratage avait pour objectif d’espionner les mouvements des troupes ukrainiennes.

L’Ukraine alerte sur le fait que le réseau Starlink aurait pu subir des attaques d’un malware russe. Des hackers des services du renseignement russe en seraient les auteurs. C’est ce qu’indique un récent rapport du Service de sécurité d’Ukraine (SBU). Le malware en question se chargerait de récupérer des données sur les satellites du réseau.

Récupération et utilisation des appareils infectés

Rappelons que Starlink repose sur un réseau de milliers de satellites pour la diffusion d’Internet sans fil dans le monde entier. Les troupes ukrainiennes dépendent énormément de cette infrastructure de communication mise en place par Elon Musk.

Les experts du SBU ont trouvé des logiciels malveillants sur des tablettes ukrainiennes. Les Russes ont d’abord pris possession de celles-ci pendant l’invasion. Les appareils infectés ont ensuite été abandonnés pendant la retraite. À noter que cette méthode de propagation se trouve dans les habitudes de l’armée russe. Elle ne se limite pas qu’aux tablettes. Des smartphones et des clés USB peuvent aussi être utilisés.

La signature russe identifiée

Le renseignement ukrainien établit dans son rapport le lien entre le malware personnalisé et le Sandworm. Ce dernier est une équipe de menace persistante avancée de l’unité militaire 74455. Précisons que cette division appartient à la Direction générale des renseignements de l’État-Major des Forces armées de la Fédération de Russie (GRU). D’autre part, l’unité militaire 74455 se charge de la cyberguerre des forces russes.

Starlink était la cible du malware russe, le SBU n’en doute pas un seul instant. « Son objectif est de collecter des données à partir du système satellite Starlink », alerte le renseignement ukrainien dans son rapport.

Par ailleurs, la cyberattaque aurait pu fournir des renseignements opérationnels extrêmement utiles aux troupes russes déployées. Cet objectif figure certainement sur la liste des priorités du GRU.

Cette révélation intervient alors que la dépendance de l’Ukraine à la technologie d’Elon Musk suscite des inquiétudes croissantes. En effet, le patron de SpaceX reste ambivalent quant à l’utilisation de Starlink pour des opérations militaires agressives. Cela ne rassure pas les hauts gradés des forces ukrainiennes.

D’après les informations du New York Times, ils continuent de solliciter leurs homologues américains pour avoir des garanties quant à la fiabilité de Musk.

Par ailleurs, l’avertissement du SBU survient un mois après le signalement de failles de sécurité du réseau Starlink. L’autorité ukrainienne de cybersécurité a mis en cause des terminaux Starlink mal sécurisés. Ces derniers pourraient effectivement présenter des risques accrus pour les troupes ukrainiennes.

Starlink joue un rôle stratégique essentiel pour les forces ukrainiennes. Ce n’est donc pas une surprise si la Russie cible de manière perpétuelle le réseau de satellites d’Elon Musk. Le malware n’était que la tentative la plus récente.

Rappelons que plus tôt cette année, un pilote américain avait révélé des documents secrets sur le projet Tobol. Ce dernier concernait une autre arme développée spécifiquement pour Starlink. Selon les précisions du Washington Post, celle-ci était capable de bloquer les communications des satellites dans le but de les mettre hors ligne.

Newsletter

Envie de ne louper aucun de nos articles ? Abonnez vous pour recevoir chaque semaine les meilleurs actualités avant tout le monde.

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *