TikTok va collecter vos données biométriques

TikTok, le célèbre service de partage de vidéos, a discrètement révisé sa politique de confidentialité aux États-Unis. Les nouvelles conditions lui permettant de collecter automatiquement des informations biométriques comme les empreintes faciales et vocales à partir des contenus publiés par les utilisateurs sur la plateforme.

Collecter des collecter des identifiants et autres informations biométriques

TikTok dit pouvoir collecter des identifiants et des informations biométriques comme les empreintes faciales et vocales à partir des contenus publiés par les utilisateurs, tel que défini par les lois américaines. Lorsque la loi l’exige, l’entreprise affirme demander toutes les autorisations requises avant la collecte. Le changement de politique est entré en vigueur le 2 juin. Les utilisateurs de TikTok qui résident dans l’Espace économique européen (EEE), au Royaume-Uni, en Suisse et dans d’autres zones géographiques (à l’exception de l’Inde) où le service fonctionne sont exemptés de ces changements.

La politique de confidentialité de la société indique également qu’elle peut collecter des informations sur la nature de l’audio et les mots prononcés dans les contenus publiés par les utilisateurs. Ceci afin de permettre des effets vidéo spéciaux, pour la modération de contenu, pour la classification démographique, pour les recommandations de contenu et d’annonces et  d’autres opérations. Tik Tok souligne qu’aucune de ces opérations ne permet d’identifier personnellement les utilisateurs.

La nature exacte des données non définie

TikTok ne définit pas clairement la nature exacte des données biométriques collectées et n’offre aucune raison convaincante pour laquelle cette collecte de données se révèle nécessaire. Ce langage flou lui permettra in fine d’amasser des données sensibles sans le consentement explicite des utilisateurs. 

Aux États-Unis, seule une poignée d’États dont la Californie, l’Illinois, New York, Texas et Washington, interdit aux entreprises de collecter des données biométriques. Aussi, TikTok pourrait se dispenser de la permission de ses utilisateurs dans d’autres états. En d’autres termes, les utilisateurs consentent automatiquement à la collecte de leurs données biométriques en acceptant simplement les conditions d’utilisation de la plateforme.

Le résultat de l’accord des précédentes poursuites ?

Les révisions de la politique de confidentialité de Tik Tok interviennent plusieurs mois après le paiement de 92 millions de dollars pour régler un recours collectif alléguant une violation de la loi de l’Illinois sur la confidentialité des informations biométriques (BIPA). L’entreprise a été accusée de capturer clandestinement des données biométriques et personnelles d’utilisateurs aux États-Unis pour cibler des publicités sans répondre aux exigences de consentement explicite de la loi de l’État.

Dans le cadre du règlement, TikTok a accepté de ne plus collecter ni de stocker des informations biométriques, des identifiants biométriques, de données géolocalisation ou des données GPS, sauf indication contraire dans sa politique de confidentialité. Vu sous cet angle, il est possible que les changements soient le résultat de l’accord des poursuites.