L’Ukraine joue la carte de la séduction pour piéger les soldats russes

L’Ukraine joue la carte de la séduction pour piéger les soldats russes

Selon un rapport du quotidien britannique Financial Times, des hackers ukrainiens ont créé de faux profils de jeunes femmes pour « séduire » puis piéger les soldats russes. Ce guet-apens 2.0 serait l’œuvre d’un groupe nommé Hackyourmom. 

Tendre un guet-apens aux soldats russes

Chacune des deux parties use de tous les stratagèmes pour prendre l’ascendant sur l’autre. Entre les assauts militaires et les piratages informatiques, les attaques continuent dans la guerre russo-ukrainienne. 

Nikita Knysh, un professionnel de l’informatique de 30 ans originaire de Kharkiv (deuxième plus grande ville d’Ukraine) déclare vouloir aider son pays. La personne décide de créer son armée. Il s’agit d’un groupe composé d’une trentaine de hackers baptisé Hackyourmom

Selon le Financial Times, ces pirates informatiques auraient créé de faux profils de femmes particulièrement séduisantes sur les réseaux sociaux (dont Telegram) pour séduire et piéger des soldats russes

Ukraine : obtenir des photos pour géolocaliser les soldats russes

Cette attaque vise principalement à extorquer des photos aux soldats russes à partir desquelles les Ukrainiens pourraient localiser leur position. Concrètement, Nikita Knysh et son équipe « séduisent » les soldats pour obtenir les photos.

Les pirates analysent ensuite les fichiers pour pouvoir localiser les soldats russes. Et ce, à partir d’un faisceau d’indices sur les clichés. L’équipe envoie ensuite les informations à l’armée ukrainienne. Le Financial Time précise dans ses rapports que Nikita Knysh travaillait auparavant pour les Services de sécurité ukrainiens (SBU).

De nombreuses photos auraient été prises depuis une des bases militaires russes, celle de Melitopol. Quelques jours plus tard, cette base aurait été attaquée par des missiles (au mois d’août). Difficile jusqu’ici de vérifier l’implication des hackers de Hackyourmom dans l’explosion. 

La cyberguerre prend de l’ampleur

L’Ukraine joue la carte de la séduction pour piéger les soldats russes

Les cyberconflits n’ont jamais pris une telle ampleur. L’intensité de cette guerre numérique avec des conséquences directes sur la vie réelle est sans précédent. Et il semble que celle-ci n’est pas prête de s’arrêter, mettant les experts en cybersécurité dans une position délicate.

La guerre russo-ukrainienne a déclenché une cyberguerre inattendue, avec des pirates attaquant des deux côtés. Lorsque l’invasion a eu lieu pour la première fois, le ministre ukrainien du numérique a exhorté les civils dotés de « talents numériques » à rejoindre l’armée informatique du pay

Dans son rapport, le Financial Time souligne que tous les propos rapportés ne peuvent pas être vérifiés. Néanmoins, des photos et des vidéos viennent étayer les déclarations des hackers et certains membres du gouvernement ukrainien. 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Pin It on Pinterest