union européenne données accès

L’Union européenne va faciliter l’accès aux données et leur réutilisation

La Commission européenne annonce une série de mesures visant à améliorer l’accès aux données et leur réutilisation dans les pays de l’Union européenne. Découvrez quelles sont ces mesures.

A l’approche de l’entrée en vigueur du RGPD (règlement général sur la protection des données), la Commission européenne annonce une série de mesures visant à améliorer la disponibilité des données dans l’Union européenne.

En premier lieu, la Commission souhaite améliorer l’accès et la réutilisation des données du secteur public par le biais d’une révision de la loi sur l’Infomration du Secteur Public. La réutilisation des données ouvertes de recherche sera également facilitée par un financement public. Les Etats Membres de l’UE devront aussi développer des conditions d’accès ouvert aux données, et des solutions techniques permettant l’accès en temps réel aux données.

En ce qui concerne le partage des données scientifiques, de nouvelles recommandations visent à aider les Etats Membres à implémenter de nouvelles conditions d’accès en accord avec les objectifs scientifiques, la gestion des données de recherche, et la création d’un cloud scientifique européen ouvert. Pour le partage de données entre le secteur privé et les gouvernements, les entreprises de l’UE pourront se baser sur de nouvelles recommandations techniques et légales.

Cliquez ici pour un accompagnement sur le RGPD

L’Union européenne veut faciliter le partage des données de santé

données santé

Enfin, l’Union européenne souhaite sécuriser l’accès aux données de santé des citoyens. En parallèle, ces données pourront désormais être partagées entre les pays sous forme de larges ensembles de données.

Cette mesure vise à permettre davantage de diagnostics et des traitements médicaux personnalisés, et de mieux anticiper les épidémies. En outre, la promotion d’outils numériques appropriés permettra aux autorités publiques de mieux utiliser les données de santé pour la recherche et les réformes des systèmes de santé.

Pour la suite, la Commission appelle également le Parlement européen et le Conseil à adopter les propositions de règles révisées pour les informations du secteur public. De plus, la Commission mettra aussi en place une table ronde pour discuter du partage de données entre le secteur privé et les gouvernements au second semestre 2018 et au premier semestre 2019.

Cliquez ici pour un accompagnement sur le RGPD

1 commentaire

  1. Dans un premier temps, j’ai été surpris que la RGPD ne rencontre pas plus de résistance de la part des lobbies. Je comprends mieux maintenant.
    Etape 1, RGPD pour bien identifier les données. Etape 2, partager ces données entre organismes publics, garants des intérêts des citoyens. Etape 3, ouvrir l’accès aux groupes privés pour…
    Pourquoi au fait?
    Pour ma part, le secret médical me convenait parfaitement!