taxe Unity

Unity : la taxe qui va détruire le monde du jeu vidéo indépendant ?

Les développeurs indépendants ont haussé le ton face à la mise en place de la taxe d’Unity. Ce changement pourrait pénaliser cette industrie d’ici peu.

La conception d’un jeu vidéo doit passer par un moteur. Cet outil est primordial pour donner un rendu réaliste afin de satisfaire les joueurs. Les géants du secteur peuvent payer une somme astronomique pour arriver à ces objectifs. Toutefois, certains développeurs indépendants doivent demander l’aide d’une entreprise spécialisée en moteur de jeu. Mais Unity Technologies a ajouté une taxe à ce dispositif spécifique.

La nouvelle taxe d’Unity : comment ça marche ?

Les passionnés des jeux vidéo n’oublieront jamais la date du 12 septembre 2023. En effet, Unity Technologies a annoncé la taxe dans un communiqué officiel.

La version gratuite du moteur de jeu va connaître une nouvelle réglementation. Certes, les premières utilisations ne sont pas payantes, mais la taxe d’Unity s’appliquera à partir de 200 000 dollars de rentabilité. Ce critère concerne les bénéfices durant les 12 derniers mois en tenant compte de la sortie du jeu. Les seuils des 200 000 installations sont aussi à considérer. Pour faire simple, plus le jeu sera rentable, plus les taxes seront élevées.

Unity Technologies a donné des explications concernant cette nouvelle réglementation. En effet, les sommes vont s’additionner, si un même jeu est installé sur plusieurs plateformes.

Toutefois, les développeurs ne prendront pas en charge les jeux achetés par des abonnements. Ce sont les fournisseurs de services qui vont payer la somme.

Les sommes fixés par Unity Technologies

La taxe d’Unity s’élève alors à 0,15 dollar par installation pour la version Pro du moteur de jeu. À noter que cette dernière était déjà un outil payant. Une somme considérable, en tenant compte des milliers de ventes après le lancement.

Toutefois, les plus touchés sont les développeurs indépendants. En effet, la majorité utilise Unité Personnal, la version gratuite du moteur de jeu. La taxe est fixée à 0,20 dollar par installation.

Dans tous les cas, il faut toujours tenir compte des seuils de recettes et d’installations

La nouvelle taxe d’Unity ne passe pas auprès des développeurs

Le studio Aggro Crab est le premier à manifester contre ces réglementations. Avec son nouveau titre « Another Crab’s Treasure », la taxe d’Unity pourra s’élever à des milliers de dollars. Effectivement, les développeurs prévoient 25 millions d’installations après la sortie du jeu.

Ensuite, plusieurs studios ont suivi le mouvement. Massive Monster va prendre une mesure drastique si Unity Technologies reste sur sa position. Son nouveau jeu, Cult of the Lamb serait retiré du marché, à partir du 1er janvier 2024. À noter que c’est la date d’application de la taxe d’Unity.

D’autres institutions ont carrément décidé d’aller chez la concurrence. En effet, l’Unreal Engine d’Epic Games est toujours une référence, mais sans des taxes conséquentes.

Face à ces manifestations, Unity Technologies a réagi. Le studio ne paiera qu’une seule taxe, même si le joueur réinstalle le jeu après une désinstallation. Un premier pas vers une entente entre les parties prenantes.

Newsletter

Envie de ne louper aucun de nos articles ? Abonnez vous pour recevoir chaque semaine les meilleurs actualités avant tout le monde.

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *