Vaccin Covid-19, de faux Passes Sanitaire en vente sur le Dark Web

Ces derniers temps, les pays sont devenus moins agités face à la Covid-19. Ce calme résulte très certainement de l’approvisionnement massif en vaccins. Alors que certains pays comme le Royaume-Uni ont su prendre des mesures plus tôt, d’autres, comme c’est le cas en France, ont tardé à prendre la décision. Résultat, ils rencontrent un blocage actuellement.

L’apparition des vaccins, synonyme d’un retour à la vie normale

A ce jour, trois types de vaccins sont accessibles en France. Le premier en liste est le vaccin Pfizer de BioNTech. Ensuite, vous avez la version Astrazeneca d’Oxford et pour finir, les vaccins Moderna. Peu de temps s’est écoulé depuis l’arrivée de ces produits-là. Pourtant, le déblocage de nombreuses activités semble traduire déjà leur efficacité.

Cependant, pour bénéficier de cette part de normalité, détenir un passe sanitaire est nécessaire. Ce document sera la preuve que son porteur a reçu une injection ou un test PCR négatif. Il est donc supposé être protégé contre certaines formes du virus et pourra accéder à des lieux publics comme un festival ou un stade par exemple.

Les documents falsifiés à 116 euros sur le Dark Web

Par ailleurs, cette liberté dont profitent les vaccinés est critiquée par ceux qui se méfient des vaccins. Cela  a d’ailleurs encouragé un business très lucratif, celui de commercer des Passes Sanitaire sur le Darknet. Les fausses attestations de test négatif ont effectivement du succès ces deniers temps. En effet, des individus anonymes les vendent entre 100 et 150 euros. L’existence même de ces documents met en cause le caractère inoffensif du vaccin. Après tout, il est trop tôt pour déclarer que celui-ci est totalement sain ou pas.

Dans le but de pallier cette forme de fraude, Check Point pousse les pays à utiliser des codes QR. Cela pourrait résoudre le problème actuel qui est de faire la différence entre un document falsifié et un document authentique qu’il est impossible de fausser.

Un doute plane toujours sur ces vaccins

Cette explosion de flux de faux passes sur le marché noir est la conséquence d’un doute grandissant à propos des injections. En effet, à force de craindre les effets secondaires possibles des vaccins, comme les cas de thrombose ou une éventuelle infertilité, de nombreux individus préfèrent s’en passer. Il est donc du devoir de chaque gouvernement d’écouter toutes les voix de son peuple. Celui-ci devrait, par la même occasion, trouver des solutions qui conviennent à tout le monde et rassurer les indécis.

Pin It on Pinterest