Accueil > Cloud computing > Veritas veut répondre aux problématiques de migration dans le Cloud
data management veritas

Veritas veut répondre aux problématiques de migration dans le Cloud

Veritas Vision est l’événement organisé à Las Vegas par l’entreprise éponyme. L’occasion de partager avec ses clients, ses partenaires et les journalistes les annonces concernant les nouveaux produits en développement.

Veritas, le spécialiste de la sauvegarde et de la restauration de données est devenu un des leaders de gestion des données multi plateformes. Afin de faciliter la tâche de ses clients dans l’ère du multi Cloud, l’entreprise a développé une plateforme transversale nommée 360 Data Management.

Faciliter la tâche des clients dans une approche hybride et multi cloud

netbackup veritas

Passé du Data management au Cloud Data management n’est pourtant pas une chose si aisée. Pour l’entreprise, cela a réclamé une transformation complète de l’offre technologique. En effet, les clients ne sont plus dans une perspective d’adhésion à un seul fournisseur Cloud, mais stockent leurs données sur plusieurs infrastructures suivant les besoins de performance et des coûts.

Nos clients utilisent en moyenne les services de trois fournisseurs Cloud” déclare Mike Palmer, Chief Product Officer de Veritas.

Pour répondre au mieux à cette problématique, l’entreprise basée à Mountain View renforce les offres disponibles depuis sa plateforme 360 Data Management.

Le portfolio s’enrichit tout d’abord par la nouvelle version du logiciel Netbackup. Dans cette version 8.1, il offre “une protection des données unifiée”, qu’elles soient stockées sur un environnement multi cloud ou physiques. Veritas insiste sur le fait que le tout est accessible depuis une même console.

Accélérer la migration des données dans le Cloud

Cette offre disponible dès le 26 septembre prochain s’accompagne d’une “nouvelle technologie” nommée NetBackup CloudCatalyst. Cette dernière permet de dupliquer les données et de les stocker sur le Cloud plus rapidement. Face à ses concurrents, Veritas annonce une migration trois fois plus rapide. Pour ce faire, CloudCatalyst repose sur la virtualisation : la migration des données dédupliquées depuis les serveurs média interagissant avec les passerelles de Veritas.

Parce que l’entreprise utilise la même technologie algorithmique de déduplication à plusieurs niveaux, elle effectue seulement des nouvelles copies quand cela est nécessaire, il n’y a pas besoin de réhydrater les données, “ce qui accélère grandement le processus” selon Peter Grimmond Head of Technology EMEA pour Veritas. Cela permet de réduire la taille des données sur le Cloud et donc baisser les coûts d’hébergement. Pour justifier la comparaison avec les concurrents, le responsable des technologies affirme que les algorithmes utilisés et développés par Veritas sont plus efficaces.

A cela s’ajoute une technologie brevetée nommée Veritas NetBackup Parallel Streaming qui permet la protection des données à la demande sur le Cloud, des Workloads, et des moteurs de base de données comme Hadoop, Cassandra et NoSQL. Encore une fois, il s’agit d’accélérer le traitement des données à large échelle, notamment auprès des secteurs sensibles comme les institutions financières ou de santé.

Aider les entreprises à respecter le GDPR

veritas information map

Afin d’améliorer la visibilité des données, Veritas a annoncé le lancement prochain de Information Map. Cet outil de Data Visualisation permet de repérer à quel endroit dans le monde, dans quels data centers, sur quel serveur sont stockés les données. Grâce aux algorithmes, Information Map montre également les quantités de données non utilisées depuis plus de trois ans, les données dupliquées, orphelines, celles qui n’ont aucun rapport avec les activités de l’entreprise, etc.

Ainsi, l’outil est conçu pour devenir une aide à la décision. Pour ce faire, Veritas complète information Map avec un outil d’analyse des risques potentiels en regard des législations en place : Veritas Risk and Compliance Analyzer. Celui-ci fait la corrélation entre le type de données hébergées et leurs métadonnées afin de déterminer si l’entreprise respecte les règlements établis comme le GDPR (règlement général sur la protection des données) ou la HIPAA (loi relative à la portabilité des données médicales aux Etats-Unis).

Cela lui permet de prendre les décisions (migration, copie, suppression) nécessaires afin de rentrer en conformité avec la loi. Dans le cadre du GDPR, ce même outil permet de mettre en place des alertes en cas d’anomalies et donc de respecter le délai de 72 heures pour prévenir les autorités en cas de faille de sécurité.

veritas connecteur

Pour assurer la compatibilité avec le maximum de sources de données dans le Cloud ou on premice, l’entreprise annonce l’ajout “au prochain trimestre” de 23 connecteurs dont Microsoft Azure Storage, OneDrive for Business, Microsoft SQL, mais aussi Google Drive, Oracle Data base, entre autres.

Veritas s’appuie sur une stratégie de partenariat

veritas azure

D’autres entreprises proposent ce type de services, mais là où Veritas veut faire la différence, c’est par la transversalité de sa plateforme et la mise en place de partenariats avec les leaders du marché du Cloud. Elle a profité de son événement pour s’épancher sur les conditions de son partenariat avec Microsoft Azure. Concrètement, les logiciels cités ci-dessus seront disponibles depuis le Cloud Azure afin de faciliter la protection et la migration des données dans le Cloud des clients de Veritas et de la firme de Redmond. Il s’agit également d’un partenariat économique faisant de Microsoft un distributeur de la plateforme 360 Data Management.

Cette plateforme annoncée l’année dernière s’enrichit de nouveaux outils également disponibles en standalone, tandis que les solutions existantes comme la Resiliency Platform, une solution automatisée de reprise et de migration après accident, Entreprise Vault, un moteur de politique de rétention des données, Veritas Access, un outil d’optimisation du data management, Veritas CloudPoint, un outil de gestion des instantanés (snapshots) ou Backup Exec, la console de gestion de récupération de données, bénéficient ou vont bénéficier de la compatibilité avec Microsoft Azure.

Veritas gonfle également son offre appliance pour Netbackup avec une nouvelle version de Netbackup 5240 et 5340 afin de bénéficier des avantages de Netbackup 8.1 dans une approche uniquement “on premice”.

En termes de disponibilité,il faudra attendre la fin de l’année 2017 pour bénéficier de ces nouveaux produits. Un point d’interrogation subsiste : la tarification. Si les clients peuvent acheter les solutions une à une ou acheter la licence pour 360 Data Management, Veritas est resté vague en utilisant la mention “tarifs compétitifs”. Reste à voir comment les nombreux clients de Veritas vont accueillir ces nouveaux produits.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Send this to a friend