VMware et Nvidia collaborent sur une plateforme de cloud hybride alimentée par l’IA

VMware décide d’intégrer la nouvelle génération révolutionnaire du cloud hybride. Pour ce faire, elle s’associe à Nvidia dans une plateforme alimentée par l’IA. 

Depuis 20 ans, VMware a permis de rendre les charges de travail plus facilement mobiles et contrôlables  grâce à la virtualisation informatique. Aujourd’hui, le géant basé à Palo Alto  évolue dans une nouvelle génération alimentée par l’IA.

VMWare s’allie à une société puissante

Nvidia est le fabricant de processeurs informatiques le plus populaire au monde. Renommée pour sa création de puces pour les jeux, elle est la plus performante pour déployer l’IA dans le silicium. Cependant, VMWare s’associe à elle dans sa grande étape de plonger dans le cloud hybride. Les deux sociétés collaborent sur une plateforme alimentée par l’IA.

La semaine dernière, VMware a alors informé sur la disponibilité de sa plate-forme Cloud Foundation (VCF) 4.4 pour les entreprises.

Dès lors, la nouvelle technologie nécessite une infrastructure complète et hyperconvergée en tant que plate-forme de cloud hybride. C’est du moins l’option la plus populaire dans le monde du cloud computing d’aujourd’hui. Selon VMWare, avec cette association, VCF 4.4 améliorera la gestion des charges de travail AI et ML et la capacité de partager des GPU virtuels sur plusieurs instances.

Un partenariat fructueux entre VMware et Nvidia

VMWare et Nvidia ont travaillé ensemble depuis déjà plus de 2 ans. Cependant, cette intégration  d’une plate-forme unique reste le meilleur résultat  de leur partenariat.  VCF 4.4 a alors acquis les nouvelles fonctionnalités notables suivantes. Des mises à niveau flexibles du produit vRealize, des Améliorations de la prévérification de la mise à niveau, la désactivation de SSH sur les hôtes ESXi, la journalisation de l’activité des utilisateurs et plusieurs correctifs de sécurité.

Les contraintes en matière d’IA

Selon Rick Walsworth, responsable de groupe pour l’équipe de marketing produit de VMware Cloud Foundation : « Le défi pour de nombreuses organisations qui intègrent l’infrastructure d’IA dans leur pile technologique globale est la complexité qui y est associée ».

D’après lui, l’intégration de l’IA est aggravée par les configurations et reconfigurations des clusters par les scientifiques de données. La pression commerciale pour faire avancer ces initiatives rapidement s’y ajoute également.

Une alimentation des clusters Kubernetes aux équipes d’IA

La collaboration des deux sociétés a permis de fournir des clusters Kubernetes aux équipes de développeurs d’IA. Elle apporte gouvernance, fiabilité et sécurité de classe entreprise dans les environnements VMware vSphere. Les entreprises à l’infrastructure AI/ML (apprentissage automatique) bénéficient également des  résultats commerciaux sans friction entre les opérations informatiques et les secteurs d’activité.

« La raison pour laquelle cette solution est si puissante est qu’elle combine les forces des deux sociétés », a déclaré Walsworth. VMware apporte une connaissance approfondie de l’infrastructure, des opérations et de la gestion. Quant à Nvidia, elle offre une expertise informatique accélérée, une technologie de virtualisation GPU,  des ensembles prédéfinis de logiciels d’IA, des modèles préformés et d’autres outils nécessaires à la création et le déploiement rapide des applications. 

Sources & crédits Source : venturebeat - Crédit :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Pin It on Pinterest