Accueil > Analytics > Data Analytics > Waze s’allie à Ersi pour étendre son programme Open Data
Waze

Waze s’allie à Ersi pour étendre son programme Open Data

Waze et Ersi échangent leurs données avec les gouvernements locaux afin d’améliorer la mobilité. Tous les gouvernements peuvent adhérer à ce programme. 

Ersi, entreprise spécialisée dans les systèmes d’information géographique et Waze, l’application de navigation collaborative, ont noué un partenariat. Il vise à étendre et renforcer la collaboration des deux entreprises avec les gouvernements du monde entier. Le partage des données de navigation, dans le but d’améliorer la mobilité urbaine, est l’objet principal de cette collaboration.

Désormais, tous les gouvernements utilisant déjà la plateforme ArcGis, qui procure un grand nombre de données démographiques, météorologiques et de circulation sur une zone géographique donnée, ont automatiquement accès au programme Connected Citizen de Waze. Celui-ci permet aux gouvernements de partager leurs données de navigation avec Waze, et de bénéficier de celles de l’entreprise en retour. Les gouvernements qui ne collaborent pour l’heure avec aucune des deux entités peuvent également rejoindre le programme.

waze-ersi-donnees-mobilite-partage-villes

Des budgets serrés

Rassembler et analyser les données pour œuvrer au bien-être de la communauté et à l’optimisation des services publics est l’une des composantes essentielles de la Smart City. Mais alors que les entreprises investissent massivement dans l’analyse de données, les villes sont à la traîne. Les capacités de financements leur font en effet défaut.

Le budget des villes américaines, par exemple, demeure en moyenne inférieur à celui précédant la crise des subprimes. Leurs dépenses, quant à elles, continuent de s’accroître. Une stratégie Big data efficace nécessite en outre de penser à long terme. Pour une municipalité, il est plus tentant de poser des panneaux de limitations de vitesse pour réduire le nombre d’accidents que de dépenser des sommes folles afin de disséminer des capteurs dans toute la ville, en vue d’optimiser le trafic à long terme.

waze-ersi-donnees-mobilite-partage-villes2

Utiliser les 65 millions d’utilisateurs de Waze

C’est pourquoi les partenariats comme celui proposé par Waze et Ersi aux gouvernements sont si alléchants. Inutile d’investir dans des capteurs : avec ses 65 millions d’utilisateurs, Waze possède déjà des données fiables en temps réel sur le trafic. Ersi, de son côté, collecte des données depuis 1969, travaille avec villes, gouvernements, entreprises et universités du monde entier.

Les municipalités bénéficient ainsi de données en temps réel qu’il leur coûterait extrêmement cher de collecter par elles-mêmes. En échange, elles font bénéficier les entreprises d’informations qu’elles sont les seules à détenir. Elles peuvent par exemple avertir Waze des projets de travaux publics ou événements ponctuels susceptibles de perturber la circulation. L’application peut ainsi partager ses informations avec ses utilisateurs pour optimiser son service de navigation.

waze-ersi-partage-donnees-mobilite-villes3

Des partenariats qui se multiplient

Dans le cadre de son programme Connected Citizen, Waze collabore déjà avec une centaine de villes à travers le monde. Chiffre que l’entreprise espère accroître grâce à cette nouvelle collaboration. Depuis l’annonce, Waze a déjà tissé un partenariat avec l’agglomération Versailles Grand Parc. Les partenariats entre start-ups et gouvernements locaux dans une optique de mobilité intelligente sont très en vogue. Uber partage depuis janvier 2015 ses données de navigation avec la ville de Boston.

La municipalité peut par exemple repérer les zones géographiques où les transports publics font défaut et organiser des synergies entre ceux-ci et Uber. Strava, qui propose une application de navigation destinée aux cyclistes, partage quant à elle ses données avec plusieurs villes à travers le monde. Celles-ci peuvent ainsi repérer les routes les plus empruntées par les cyclistes et adapter leurs infrastructures en fonction, en créant des pistes cyclables ou sécurisant certaines intersections dangereuses.

2 Commentaires

  1. ESRI, pas ERSI.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Send this to a friend