WhatsApp retarde une mise à jour de sa politique de confidentialité

WhatsApp a retardé une mise à jour de sa politique de confidentialité qui a causé de la confusion et des réactions négatives parmi les utilisateurs. Ces derniers craignent un partage de données plus large avec le propriétaire de l’application de messagerie, Facebook.

WhatsApp : la mise au point 

Une récente mise à jour de la politique de confidentialité de Whatsapp a suscité une  confusion, a déclaré WhatsApp. De nombreux utilisateurs ont supposé que l’application partagerait plus de données, y compris des messages, avec Facebook. Face à cette situation, les responsables ont déclaré qu’il y a eu beaucoup de désinformations inquiétantes autour de cette mise à jour. Ils souhaitent aider les utilisateurs à comprendre les principes de la mise à jour et les faits.

Les mises à jour concernaient spécifiquement les fonctionnalités permettant aux utilisateurs d’envoyer des messages et d’interagir avec les entreprises sur WhatsApp. L’année dernière, Facebook a annoncé que les entreprises utilisant WhatsApp pouvaient stocker et gérer leurs conversations avec les clients en utilisant « l’infrastructure d’hébergement sécurisée » de Facebook. Dans ce cadre, une entreprise peut voir le contenu du message entre elle et un utilisateur et peut utiliser ces informations à ses propres fins de marketing, ce qui pourrait inclure la publicité sur Facebook.

Donner aux utilisateur le temps d’examiner les conditions

WhatsApp a été configuré pour commencer à inviter les utilisateurs à accepter les conditions mises à jour pour continuer à utiliser l’application à partir du 8 février 2021. Mais Facebook a déclaré qu’il repoussait la date pour que les gens aient le temps d’examiner les conditions avant de les accepter. Personne ne verra son compte suspendu ou supprimé le 8 février, a ajouté Facebook. Les gens auront «progressivement» la chance de revoir la politique à leur propre rythme avant que les nouvelles options commerciales ne soient disponibles le 15 mai.

De nombreux utilisateurs craignaient que la politique de confidentialité mise à jour n’indique un partage de données plus large entre WhatsApp et Facebook. Mais ce n’est pas le cas. Depuis 2016, WhatsApp partage certaines données avec Facebook comme votre numéro de téléphone. Mais le contenu des messages ne peut pas être vu par WhatsApp ou Facebook. C’est parce qu’ils sont chiffrés. Cela ne change pas.

Forte migration vers les concurrents

Les utilisateurs préoccupés par leur vie privée se sont tournés vers les applications de messagerie concurrentes : Signal et Telegram. Ces deux applications sont axées sur la confidentialité et ont toutes deux signalé une augmentation des téléchargements.

Signal a même subi une panne en raison d’un afflux d’utilisateurs. Signal a déclaré qu’il avait ajouté de nouveaux serveurs et une capacité supplémentaire à un rythme record chaque jour pour remettre l’application sur les rails.