Arnaque au faux coursier : déjà 500 000 € volés à Paris, arrêtez le massacre !

Arnaque au faux coursier : déjà 500 000 € volés à Paris, arrêtez le massacre !

Les fraudeurs sont toujours à la recherche de nouvelles tactiques pour arnaquer les gens. Ils ont de plus en plus tendance à jouer sur les émotions des cibles ou à s’immiscer insidieusement dans leur quotidien pour ne pas éveiller les soupçons, comme c’est le cas avec cette arnaque au faux coursier. La ruse est visiblement efficace au vu du nombre de victimes déjà recensé.

Arnaque au faux coursier, un piège bien ficelé

L’arnaque commence de façon très classique, avec un smishing ou un mail de phishing comme les escrocs le font d’habitude. Ils envoient notamment un message signalant un défaut de paiement quelconque que la cible doit régler en toute urgence . 

Le message contient un lien vers un faux site Web sur lequel la cible est supposée régler ses arriérés. Une fois que la victime renseigne tous les champs sur le faux site, l’escroc, qui se fait passer pour un conseiller bancaire ou un gestionnaire de compte, la rappelle pour lui dire qu’elle a été victime d’une fraude

L’interlocuteur explique alors à la victime que la banque va régler le problème, mais doit pour ce faire récupérer la carte bancaire de la victime, juste le temps de tout arranger. L’escroc lui signifie qu’il va envoyer un coursier pour chercher la carte bancaire (à mettre dans une enveloppe) avec son code.

Certains escrocs cherchent encore le moyen de convaincre la victime de leur fournir l’accès aux applications de banque en ligne pour espérer maximiser les gains. D’autres se contentent de retirer rapidement les espèces au niveau des distributeurs automatiques avant de se débarrasser de la carte. 

Des plaintes en masse, selon les autorités

Rien que pour la région Île-de-France, les gendarmes ont déjà recensé près de 150 victimes en l’espace de quelques mois cette année. Les autorités font état de 500 000 € de préjudices. En tenant compte des faits non signalés et du nombre des victimes sur l’ensemble du territoire français, on peut avoir une idée de l’ampleur de l’arnaque.

Le colonel Denis Hebinger de la section de recherches à Versailles dit avoir arrêté deux suspects d’à peine 19 ans qui ont arnaqué 6 000 € à une femme de 60 ans. Les autorités expliquent que les malfaiteurs tablent principalement sur l’urgence pour manipuler facilement les victimes. 

Les escrocs semblent aussi cibler davantage les seniors qui peuvent être plus vulnérables, expliquent les gendarmes. Être au fait des techniques utilisées par les arnaqueurs vous permet d’ores et déjà d’être plus sur vos gardes. N’hésitez donc pas à vous tenir au courant des nouvelles méthodes développées et utilisées par ces malfaiteurs 2.0. 

Par ailleurs, sachez que vous n’avez à communiquer ni vos coordonnées bancaires ni votre code secret, et encore moins les identifiants de vos applications de banque en ligne à qui que ce soit. Gardez toujours cela en tête : les informations personnelles ne se partagent pas. De plus en plus d’établissements bancaires réalisent aujourd’hui des campagnes de prévention à ce sujet pour vous protéger de ce type d’arnaque. 

Newsletter

Envie de ne louper aucun de nos articles ? Abonnez vous pour recevoir chaque semaine les meilleurs actualités avant tout le monde.

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *