irobot roomba photos nues

Aspirateur Roomba : des photos de femmes nues en fuite, comment se protéger ?

Des photos intimes capturées par les aspirateurs robots iRobot Roomba ont été diffusées sur les réseaux sociaux. Des clichés de femmes aux toilettes ont notamment été partagés par un sous-traitant sur Facebook et Discord. Découvrez comment éviter de subir un tel incident…

Les aspirateurs robot apportent un gain de confort très appréciable. Ces appareils bien utiles permettennt de ne plus se soucier de faire le ménage, puisqu’ils nettoient le sol en continu à votre place.

Près de 14% des ménages français ont déjà adopté cette technologie. Toutefois, suite à l’incident causé par un aspirateur iRobot Roomba, vous allez probablement réfléchir à deux fois avant de vous laisser séduire…

Selon une enquête menée par le MIT, des photos intimes capturées par les aspirateurs robots ont été partagées sur les réseaux sociaux. Ces images sensibles incluent plusieurs clichés d’une femme assise sur les toilettes avec son short sur les cuisses…

roomba femme toilettes fuite

Une autre photo présente un enfant allongé sur le sol, et son visage est clairement visible. Au total, 15 photos ont fuité sur Facebook et Discord. Il s’agit d’images capturées par des robots Roomba J7 en 2020.

Ces photos ont été diffusées par des sous-traitants de iRobot basés dans des pays tels que le Venezuela, dont le rôle est d’étiqueter les données de photos et de vidéos utilisées pour entraîner l’intelligence artificielle du Roomba.

A priori, les sous-traitants ne pensaient pas à mal puisqu’ils avaient créé ces groupes Facebook et Discord pour partager des conseils sur l’étiquetage de photos particulières. Les images en question proviennent de France, Allemagne, Espagne, États-Unis et Japon.

Les dangers de la sous-traitance Big Data

Suite à cette fuite gravissime, iRobot a voulu se montrer rassurant. Selon la firme, il s’agit en fait de photos capturées par des robots utilisés pour le développement matériel et logiciel. Il ne s’agit donc pas de produits vendus au public.

Ces aspirateurs ont été distribués à des testeurs et des employés, ayant donné leur accord explicite pour partager leurs données avec iRobot. Y compris les enregistrements vidéo.

Il est toutefois peu probable que la personne ait signé pour que des photos d’elle aux toilettes se retrouvent dans des groupes Facebook. Par ailleurs, cet incident met en lumière les failles du partage de données entre les fabricants d’appareils high-tech et les sous-traitants aidant à améliorer leurs algorithmes IA.

Des informations sensibles et confidentielles, telles que ces photos intimes, peuvent tomber entre les mains de personnes peu consciencieuses en provenance de pays lointains. La même approche est adoptée pour la modération de contenu choquant sur les réseaux sociaux, ou pour l’analyse d’enregistrements audio par les assistants vocaux.

En l’occurrence, iRobot a fait appel à Scale AI : une startup basée à San Francisco, faisant appel à des travailleurs délocalisés pour étiqueter les données audio, photos et vidéos utilisées pour entraîner l’intelligence artificielle.

Ce processus d’enregistrement et d’étiquetage d’images est utilisé pour améliorer la vision par ordinateur de l’aspirateur. Ceci permet aux appareils de cartographier avec précision leurs environnements grâce à des caméras high-tech et des capteurs laser.

Le but est notamment de déterminer la taille d’une pièce, d’éviter les obstacles tels que les câbles électriques, et d’ajuster automatiquement le régime de nettoyage. La technologie de vision par ordinateur est réservée aux appareils les plus avancés comme le Roomba J7, mais cette fuite de données illustre les risques liés à cette innovation…

Auparavant, iRobot avait précisé avoir partagé plus de deux millions d’images avec ScaleAI et une quantité inconnue avec d’autres plateformes d’annotation de données. Cependant, iRobot et Scale AI confirment que le partage de ces images sur les réseaux sociaux est une infraction à leurs règlements…

Comment éviter la fuite de vos photos Roomba ?

Si vous avez un aspirateur Roomba à la maison, il n’y a théoriquement pas de raison de s’inquiéter. Les images en fuite proviennent d’appareils de tests, et aucun consommateur n’est a priori concerné.

Selon iRobot, la grande majorité des images exploitées pour l’entraînement de son IA proviennent de vraies maisons occupées par ses employés ou par des volontaires recrutés par des tiers. Ces derniers reçoivent une compensation financière.

Les appareils commercialisés capturent également des informations de cartographie et de navigation, et partagent des données d’utilisation sur le cloud. Cependant, ceci n’inclut pas d’images selon le fabricant.

Par ailleurs, iRobot précise avoir mis un terme à sa relation avec le fournisseur de services ayant causé cette fuite d’images. La firme enquête activement, et prendra les mesures nécessaires pour empêcher un tel incident de se reproduire. Quoi qu’il en soit, nous vous conseillons de fermer la porte des toilettes quand votre Roomba est dans les parages…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Pin It on Pinterest